10.01.2017

Un jour, quatre images

lac de chalabreQuand les eaux du lac de Chalabre se figent, c'était le samedi 7 janvier dernier (Photos Jean-Gérard Jean).

lac de chalabre

lac de chalabre

lac de chalabre

05:55 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lac de chalabre |  Facebook | | |

27.10.2016

Contrôles sur le plan d’eau de la « Piche »

lac de chalabreLes services municipaux ont commencé par des travaux d’élagage.

Les services de la Dreal, chargés de mettre en oeuvre les politiques de l'Etat en matière d'environnement et logement, de développement et d'aménagement durables, portaient tout dernièrement leur attention sur le barrage du plan d’eau de la « Piche ». Après ce contrôle, il apparaît que « la municipalité chalabroise a désormais des obligations réglementaires en matière de sécurité du barrage sur la rivière du Chalabreil »

Le bureau d'étude Artelia a été saisi par la commune, afin d’identifier les préconisations à court, moyen et long termes. Dès à présent, les services techniques conformément à leurs prescriptions, procèdent à l'abattage des arbres identifiés par les services. Il s’agit là du coup d’envoi d'une réhabilitation du plan d’eau d’agrément, qui va s'échelonner dans le temps.

lac de chalabre

05.07.2015

Le lac de Chalabre sera-t-il réhabilité ?

lac de chalabre,louis calvet

Les élus du conseil municipal prenaient tout dernièrement connaissance d’un rapport établi par Patrice Gastineau, l’objectif étant de mettre en place un projet de réhabilitation du plan d’eau de la « Piche ».

La première mise en eau de ce lac, intervenue à la fin des années 1970, avait été la conséquence indirecte des événements qui avaient secoué Chalabre en 1975, lorsque l’ensemble des employés de l’usine Hutchinson-Mapa avait été licencié. A la question posée par le sénateur Raymond Courrière, lors de la séance du 1er juin 1976, concernant une demande de subvention d’équilibre présentée par la commune de Chalabre, dont le budget 1976 risquait de se trouver en déséquilibre (privation de patente), Pierre-Christian Taittinger, secrétaire d’état, avait politiquement et correctement répondu par la négative. Mais une subvention spéciale de l’Etat, serait ensuite attribuée, pour la réalisation d’un plan d’eau avec lotissement attenant, et une zone artisanale (Cazal).

Comme devait le rappeler Louis Calvet, alors adjoint de René Boyer, maire de la commune, « Nous avons obtenu cela grâce à des actions répétées, menées en collaboration  avec les syndicats, pour défendre l’emploi de 350 ouvriers. Cette subvention était un geste d’apaisement des pouvoirs publics, dans une situation très tendue ».

lac de chalabre,louis calvet

Ce plan d’eau d’agrément, réalisé sous la tutelle des autorités départementales, se révélera attractif, y compris pour la baignade. Par la suite pourtant, le manque d’entretien, aboutira au lamentable état d’insalubrité dans lequel il se trouve actuellement.

Au chapitre des suggestions formulées par l’ancien adjoint au maire, la vidange totale du lac, qui permettrait d’établir un constat précis des aménagements à réaliser. L’élimination du barrage béton, ajouté bien plus tard en travers du ruisseau, lequel a provoqué un amoncellement par accumulation de gravats, entraînant la disparition du bassin naturel sous la cascade rocheuse, la partie la plus agréable du site. Le remplacement du système actuel (trop plein béton), par une écluse, qui permettra de faciliter le nettoyage et l’entretien.

L’heure est désormais à la recherche de solutions réalistes, dans l’espoir que cet ouvrage puisse fêter dignement, ses quarante années d’existence.

lac de chalabre,louis calvet

01.12.2013

A propos du lac

lac de chalabre,louis calvetLouis Calvet, ancien élu chalabrois, s'émeut de l'état dans lequel se trouve le lac de la route de Limoux. Mise en ligne ci-après, la proposition illustrée qu'il vient de faire parvenir par courrier aux élus chalabrois.

lac de chalabre,louis calvet" Vous trouverez ci-dessous, un schéma simplifié de remise aux normes du plan d'eau de la Piche, dont l'abandon d'entretien constitue un problème de santé publique. A noter qu'un simple aménagement avec un coin animation "guinguette", pourrait permettre à notre jeunesse, d'avoir un lieu d'attraction, de détente estival. Sans oublier une nécessaire vidange annuelle à l'entrée de l'hiver, afin que les gelées puissent détruire toute repousse au fond du bassin. Le coût de l'opération restera très modeste, avec la participation des services concernés (DDE, DDA, conseil national d'hygiène) ".

Schéma Lac Louis Nov. 2013.JPG