14.08.2012

Le hameau de Lescale se souvient du 9 août 1944

Le dimanche 5 août, toutes les associations de résistants et combattants volontaires de l’Aude ont célébré le 68e anniversaire des événements d’août 1944.

lescale,gaston bauzou,eliane argelèsJeanne Cazenave a remis en mémoire la tragédie.

« Le poteau télégraphique est en fleurs ». Lorsque les habitants du petit hameau de Lescale entendent ce message diffusé par la BBC dans la nuit du 15 au 16 mars 1943, ils ne peuvent imaginer ce qu’un futur proche leur réserve. Soixante-quatre ans après les événements tragiques survenus le 9 août 1944 au pied du Maquis de Picaussel, le hameau de Lescale a rendu un vibrant hommage aux siens, survivants et disparus, à l’occasion d’une cérémonie qui rassemblait devant la « Baraque du Souvenir » inaugurée en août 2011, les habitants du village martyr et leurs enfants.

Faut-il rappeler que le hameau de Lescale, au-dessus de Puivert, fut entièrement détruit par le feu le 9 août 1944 ? Soupçonnés de soutenir l’action des maquisards de Picaussel, les habitants de Lescale avaient ainsi subi les représailles menées par l’occupant nazi, mis en échec face aux résistants emmenés par Lucien Maury, alias Franck, et Marius Olive, alias Simon. La vie s’organiserait ensuite, les habitants du hameau étant relogés dans d’inconfortables baraques en bois.

lescale,gaston bauzou,eliane argelèsOlivier Delcayrou, secrétaire général de la préfecture, salue un vétéran.

Réunies en cette journée anniversaire, les autorités civiles et militaires au premier rang desquelles Gaston Bauzou maire de Puivert, Marcel Lajou et Charles Biart, partisans du maquis de Picaussel, Marcel Rainaud sénateur de l’Aude, Olivier Delcayrou secrétaire général de la préfecture représentant le préfet, Annie Bohic-Cortès et Jean-Jacques Aulombard, conseillers généraux des cantons de Quillan et Chalabre, Jean-Emmanuel Prost (Onac), le capitaine Vidal (Cie gendarmerie de Limoux), Robert Mondange (Souvenir français), le colonel Vigneron (délégué militaire départemental), et les porte-drapeaux des associations d’anciens combattants.

lescale,gaston bauzou,eliane argelèsGaston Bauzou a délivré un vibrant appel à la vigilance.

Après une messe célébrée par l’abbé Raymond Cazaban en l’église Saint-Etienne, épargnée par les flammes lors de l’incendie du hameau, Eliane Argelès présidente de l’association des « Amis de Lescale », souhaitait la bienvenue à chacun. Elle invitait Jeanne Cazenave à présenter un rappel historique des événements, avant que Josiane Hograindleur, alors enfant lorsque Lescale n’était qu’un alignement de baraquements, ne témoigne des souvenirs laissés par cette douloureuse période. A l’image de Gaston Bauzou et de son émouvant message humaniste, chacun des intervenants saluera la mémoire de celles et ceux qui défendirent les valeurs de la République, combattants de l’ombre et habitants du hameau. Avant le dépôt de gerbes, Olivier Delcayrou saluait l’esprit de la Résistance, ainsi que toutes les actions entreprises afin que le devoir de mémoire survive aux derniers témoins d’une période noire de notre histoire.