14.04.2018

Quand l’Ehpad redécouvre les vertus du chocolat

Un ancien de N.jpgLa transformation des fèves de cacao a fait l’objet d’un exposé très suivi.

Invités jeudi 5 avril à prolonger les célébrations pascales, les pensionnaires des Hauts-de-Bon-Accueil ont effectué un retour dans le temps, grâce à l’évocation des cérémonies de Pâques, dans divers pays du monde. Après un agréable échange d’expériences vécues, une projection était proposée, sur le thème du chocolat, son origine et sa confection, en partenariat avec l’entreprise Nougalet de Luc-sur-Aude.

L’établissement et plus précisément l’association des résidents « les Cheveux d’argent », se sont vus offrir des chocolats, afin que chacun puisse déguster une gourmandise étroitement associée aux fêtes de Pâques. Un pensionnaire ayant travaillé dans l’entreprise a pu partager son expérience et commenter les diverses étapes de la fabrication. Egalement expliquée par une personne ayant travaillé dans une plantation de cacao sur une île, la composition du fruit, et toutes les étapes que les fèves de cacao traversent, avant d’arriver entre les mains des chocolatiers. Au final, un voyage dans le temps et une dégustation très appréciés par tous les pensionnaires, qui ont chaleureusement remercié les créateurs gourmands oeuvrant en Haute-Vallée. Un intermède qu’ils sont prêts à renouveler, « A Noël peut-être ? ».

02.04.2018

Expo à l’Ehpad : Avancer sur le chemin, et s’adapter à l’inattendu

Cheminement Expo Ehpad Mars 2018.JPGConstance et à-propos ont aiguillé nos modistes.

L’atelier d’expression créatrice des Hauts-de-Bon-Accueil, vient de signer une nouvelle réalisation, exposée à l’attention des résidents et du public. Dominique Billet, animatrice du pôle animation de l’Ehpad, a accompagné « les créatrices expérimentées que sont nos aînées, douées d’idées, de talents et de savoir-faire, sans oublier les capacités de chacune à s’adapter face à de nombreuses situations et imprévus ». Car ce projet aura démarré par un raté, à cause d’une fausse manœuvre. De belles figurines aux corps et costumes façonnés avec de la pâte à sel, enrichie d’acide citrique, une cuisson mal surveillée, et voilà comment des heures de travail seront réduites à néant, seule une figurine échappera à l’épreuve du four.

Après avoir exprimé déception et regrets, Mireille Domingo, Augusta Fournier, Jeanne Fraisse, Claudine Jouvenelle, Jeannette Laffont, Andrée Pont, Louise Pujol et Adrienne Stoliès vont accepter de se relever, de poursuivre le projet, à l’aide de matériaux différents. Pour créer de nouvelles figurines, avec bois de mûrier, fil électrique dénudé, et robes cousues main, à partir de patrons dessinés de toutes pièces par nos modistes. Dont les mains et les yeux vont trouver ou retrouver le sens du fil à enfiler, à bâtir, à faufiler, à coudre, ainsi que le sens du fil à orner, à décorer et à parer au final, les tenues de vingt et une poupées. Bel et bien oubliée, la cuisante mésaventure du four aura été le point de départ de tout un cheminement, parsemé d’imprévus, mais abouti.

Entourée de ses petites mains, Dominique Billet suggère comment « à l’image de points de couture ressemblant à un codage, à une écriture, à des hiéroglyphes, c’est jour après jour, point après point, que nous cousons et recousons des situations de la vie quotidienne… ». Une expérience qui a donné son nom à l’exposition, « Cheminement », visible encore quelques semaines dans les salons des Hauts-de-Bon-Accueil. 

29.01.2018

Animations à l’Ehpad

L’article mis en ligne, archive datant du mois de mai 2012, avait été publié en son temps, dans les colonnes de l’Indépendant.

L’hôpital a réceptionné une oeuvre réalisée par ses pensionnaires

Fresque Ehpad Mai 2012.jpgAux côtés de Michèle Janisset et Magali Richou, les artistes et leur création (photos archives Mai 2012).

Le projet « Atelier terre », mené conjointement par les pensionnaires des Hauts de Bon-Accueil et Michèle Janisset céramiste d’art à Limoux, vient de franchir une nouvelle étape décisive. A la faveur d’un mini chantier dressé dans le grand salon de l’hôpital local, une superbe fresque murale, entièrement réalisée par de jeunes artistes octogénaires, a été mise en place. Sous le regard ravi des membres de l’atelier céramique ayant œuvré à cette création, Michèle Janisset leur mentor, Magali Richou chargée de l’animation à l’Ehpad, et Patrice Azam responsable des services techniques, ont mis en place un tableau allégorique, porteur de symboles, et intitulé « Lumière matinale ».

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,michèle janisset,magali richou

La concrétisation de ce projet pédagogique et artistique, est l’aboutissement d’une belle expérience partagée durant plusieurs semaines par six apprentis céramistes et leur « maître ». Au rythme de deux après-midi par mois, ces temps de rencontre très appréciés auront permis à chacun des créateurs, de jouer un rôle actif dans des relations d’échanges et de partage. Chaudement félicités par leurs amis résidents, François, Georges et leurs consœurs préparent à présent une matinée inaugurale, à laquelle seront invités l’ensemble des pensionnaires et l’équipe directrice et soignante de l’établissement.

28.01.2018

Appel à la grève à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil

A l’instar des fédérations syndicales du territoire, le collectif CGT de l’établissement informe que l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil a décidé de se joindre au mouvement de grève national, prévu le mardi 30 janvier prochain. « Cette grève a pour objectif d’améliorer l’accompagnement, les services et les soins envers les personnes âgées, indissociables de l’amélioration des conditions de travail des professionnels de santé, qui sont à bout de souffle. Un rassemblement est prévu à 14 h devant l’établissement des Hauts-de-Bon-Accueil. Personnel de l’Ehpad, familles, résidents et citoyens, sont invités à se mobiliser massivement pour une meilleure qualité de vie et le droit à la dignité pour nos aînés ».

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

« Lumière matinale »

Fresque réalisée en 2012 par les membres de l’atelier céramique de l’Ehpad, aux côtés de Michèle Janisset, céramiste d’art.

Avec la journée de grève annoncée pour le mardi 30 janvier, le syndicat FO de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil communique : « Le 9 novembre dernier, FO synchronisait une action sur l’arc méditerranéen  pour le sauvetage des Ehpad, et promettait une deuxième action nationale du même type, elle aura lieu mardi 30 janvier. FO a eu le plaisir de voir se joindre au mouvement tous les syndicats, et à l’Ehpad de Chalabre, c’est main dans la main que FO et CGT disent Stop ! Stop aux restrictions budgétaires, stop aux restrictions de personnel, stop au travail géré par la montre, stop au travail à la chaîne. Quant aux vœux pour 2018, un conseil, ne vieillissez surtout pas. L’Etat organise la maltraitance institutionalisée, la population doit savoir. Nous demandons plus de moyens ».

19.01.2018

Présentation des voeux à l'Ehpad

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabraDes voeux en chanson pour les résidents des Hauts de Bon-Accueil.

L'hôpital local des Hauts de Bon-Accueil était en fête, jeudi 11 janvier, à l'heure où le grand salon décoré, accueillait une belle assemblée, invitée à se retrouver à l'occasion de la cérémonie des voeux.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

Après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble vocal Eissalabra, Sylvie Soinnard, directrice de l’établissement (photo ci-dessus), adressait un message optimiste, placé sous le signe triple de la couleur, du bonheur et de la bonne humeur. Jean-Jacques Aulombard, maire et ancien directeur de l'établissement, présentait également ses voeux et ceux de la municipalité, avant le début d’un intermède chanté, offert par Eissalabra et ses choristes.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

Il revenait à Colette Boussioux, musicienne soliste, d’ouvrir le ban avec un « Vive le vent » magistralement interprété à l’harmonica (photo ci-dessus), avant que la chorale chalabroise ne régale son auditoire près d'une heure durant. Grâce à un répertoire riche, de circonstance, et sous la direction de Maryse Leroy et Freddy Marty, remplaçant au pied levé, un chef de cœur grippé. Chacun était ensuite invité à célébrer une tradition gourmande, et c'est dans une ambiance excellente, que nos aïeux, auxquels nous présentons nos meilleurs voeux, ont entamé l'année 2018.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,eissalabra

28.12.2017

Rencontre avec le CLIC : « Anticiper, le secret du bien vieillir »

clic moyenne et haute vallée de l’aude,ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueilIl existe une méconnaissance des prestations et des droits auxquels les personnes de plus de 60 ans peuvent prétendre.

Mercredi 13 décembre, l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil réunissait une assemblée venue à la rencontre du CLIC Moyenne et Haute Vallée de l’Aude (Centre local d’information et de coordination), un service du Département dédié aux 60 ans et plus. Lequel assure une fonction d’information, d’orientation et de conseil auprès des personnes âgées, mais aussi auprès de leur famille et de leur entourage.

clic moyenne et haute vallée de l’aude,ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

Accueillies par Sylvie Soinnard directrice de l’Ehpad et Joliette Coste, adjointe au maire de Chalabre, Mmes Anne-Marie Combes, responsable de coordination, et Martine Moulines, chargée d’accueil, du CLIC Moyenne et Haute Vallée de l’Aude, ont présenté le guide des Droits et prestations des seniors du Département. Ce guide reprend les aides qui peuvent être octroyées dans le cadre d’un maintien à domicile ou d’un accueil en établissement d’hébergement. Y figurent aussi les différentes mesures de soutien et protection, les dispositifs concernant les ressources, les aides financières, la santé, la fiscalité, l’octroi d’une carte d’invalidité, de stationnement...

En outre, des actions mises en place en direction des familles qui s’occupent quotidiennement de leurs proches âgés dépendants dans le cadre de l’aide aux aidants familiaux, ont été présentées à un public qui a témoigné de l’importance de ces aides, et de la qualité des interventions des professionnels de gérontologie présents sur le territoire.

Pour toute information, il est conseillé de contacter le CLIC Moyenne et Haute Vallée de l’Aude, Maison du Département, avenue André Chénier à Limoux (04 68 69 79 60).

clic moyenne et haute vallée de l’aude,ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

Quelques chiffres

La population cible :                          

27% de la population de l’Aude, aujourd’hui, est âgée de plus de 60 ans. Ces personnes expriment le souhait de rester vivre à leur domicile (33 % en Moyenne et Haute Vallée de l’Aude).

11,6% ont plus de 75 ans et 80% d’entre elles sont aidées régulièrement par un proche, communément appelé, « proche aidant ou aidant familial » (14.5 % en Moyenne et Haute Vallée de l’Aude).

L’enjeu de la démarche :

Selon une étude de la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie), 63 % des aidants s’investissent quotidiennement et ce pendant une durée moyenne de 4 ans. Ainsi, leur temps libre est réduit, pour ne pas dire inexistant, avec bien souvent un nécessaire réaménagement de leur temps d’activité professionnelle. 93 % se sentent épuisés, 9 aidants sur 10 sont déprimés et 79 % se déclarent en mauvaise santé. 80 % se disent peu ou mal informés. D’ailleurs, dans un tiers des cas, ils ne bénéficient d’aucune aide.

28.01.2017

C'était hier : Le nouvel hôpital a été inauguré

L'article publié aujourd'hui avait paru dans l'Indépendant, édition du dimanche 28 janvier 2007.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueilJean-Jacques Aulombard a souhaité la bienvenue à tous en cette journée inaugurale (Photos archives Yves Saddier, janvier 2007).

Elle avait contribué voilà plusieurs siècles à fournir le matériau nécessaire à l’édification de l’église St Pierre, la colline de Roquefère était une nouvelle fois à l’honneur vendredi 19 janvier à l’occasion de l’inauguration du nouvel hôpital local de Chalabre. L’événement aura réuni une nombreuse assemblée accueillie sur les hauteurs du vieux Chalabre par Jean-Jacques Aulombard directeur de l’hôpital local, Christian Guilhamat maire, Bernard Lemaire préfet de l’Aude, Marcel Rainaud sénateur et président du conseil général, Roger Rosich conseiller général du canton et Jean-Paul Dupré député.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

Selon le protocole, le traditionnel ruban inaugural était coupé pour donner le coup d’envoi d’une visite complète des lieux précédant l’intervention des élus et du représentant de l’état. Premier intervenant Jean-Jacques Aulombard revenait sur l’évolution et la mise en oeuvre d’un formidable projet, en mettant l’accent sur l’implication permanente du personnel soignant de l’Hôtel-Dieu.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

Christian Guilhamat (photo ci-dessus) revenait sur les conditions ayant permis l’aboutissement d’une réalisation qui devrait faire référence en matière architecturale et environnementale. Il souhaitait que l’établissement puisse à présent s’ouvrir vers les structures hospitalières voisines, telles que le centre de Carcassonne avec lequel est déjà engagé un partenariat dans le domaine de la cuisine et de la blanchisserie. Il soulignait enfin l’important investissement consenti par la commune afin de réaliser la voirie, le réseau d’électrification et la construction d’un château d’eau, réservant pour conclure une charge à l’attention du conseil général pour sa faible participation à l’effort.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

Dans son intervention, Marcel Rainaud (photo ci-dessus) revenait sur les deux centres inaugurés fin 2006 à Port la Nouvelle et Castelnaudary, avant d’établir un parallèle avec Chalabre où la pose de la première pierre n’aura là jamais été à l’ordre du jour. « Chalabre a choisi la discrétion quitte à minorer l’importance du projet, pourtant la reconstruction de l’hôpital est un événement pour toute la zone d’influence. Les feux de l’actualité auraient permis aux citoyens de savoir où passait l’argent public de l’état et du département ». Le président du conseil général évoquait le premier projet initié entre 1997 et 1999 (par Jacques Montagné et Hubert Carcy ndlr) avant la finalisation de l’actuel nouvel hôpital pour lequel le conseil général aura investi au total 1.180.000 €. Marcel Rainaud revenait sur une autre exception chalabroise puisque l’hôpital sera dépourvu de cuisine et dépendra de Carcassonne avec une livraison des repas les lundis, mercredis et vendredis. En insistant sur le rôle social indéniable d’une structure remarquable occupée à 98%, Marcel Rainaud souhaitait pour conclure voir en cette journée un événement heureux.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueilLe député Jean-Paul Dupré puis Bernard Lemaire préfet de l’Aude (photo ci-contre)  revenaient sur la complexité liée aux différents apports techniques et financiers. Ils soulignaient l’importance de l’action dans le domaine évolutif de la gestion de la fin de vie des personnes âgées avec une connexion entre les différents établissements de la zone. Pour faire en sorte qu’il y ait une conjonction des compétences pour la création d’une structure sanitaire forte. Chacun se félicitait de voir Chalabre et son canton « bénéficier d’un équipement de première grandeur, avec la perspective de création de lits de médecine, dans un pays qui doit bouger et qui bouge ».

Le nouvel hôpital de Chalabre a ouvert ses portes, les premiers pensionnaires y feront leur entrée avec l’arrivée du printemps.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil