24.03.2018

La génération dorée est descendue dans la rue

retraités chalabrois,csgLa grogne a fédéré les retraités du pays chalabrais.

Jeudi 15 mars les retraités du Chalabrais se sont fortement mobilisés (10 % de la population de la commune qui compte 1100 habitants), pour exprimer leur ras-le-bol contre la baisse de leur pouvoir d’achat et la hausse de la CSG. Le rassemblement a eu lieu devant la mairie, cours Sully, à l’appel d’un collectif citoyen qui s’est borné à dénoncer la situation. retraités chalabrois,csgSituation dans laquelle, « depuis le gouvernement socialiste de François Hollande, les pensions ont été gelées et ce, malgré l’augmentation des prix à la consommation et des services, et les taxes ont été relevées, amputant d’autant le niveau des pensions des retraités, qui ne s’estiment pas être des nantis, avec 1200 ou 1500 € mensuels ».

Autre inquiétude, avec « un gouvernement qui déclare défendre le système de répartition voulu à la création de la sécurité sociale en 1945, et basé sur la solidarité intergénérationnelle, les actifs cotisant pour les retraités. Tandis que le président Macron décide le contraire, en appelant les retraités à fournir un effort pour les actifs ».

retraités chalabrois,csg

Egalement mise en avant, « la petite musique qui dit que les retraités vivent mieux que les actifs, une litanie qui vise uniquement à dresser les uns contre les autres. N’oublions pas que les retraités d’aujourd’hui ont été les actifs d’hier. Et, par ailleurs que ces mêmes retraités font marcher le commerce et les services, aident leurs enfants et petits-enfants comme ils ont, en leur temps, aidé leurs parents, s’investissent amplement dans les associations, notamment caritatives ».

Autres questions posées lors de ce rassemblement, « les retraités propriétaires de leur logement doivent-ils avoir aujourd’hui mauvaise conscience après une vie de labeur ? Le chômage des jeunes doit-il aussi leur être imputé ? ».

retraités chalabrois,csgCette mobilisation sous le balcon de l’hôtel de ville a renvoyé l’image de retraités déçus, « qui ont la sourde impression d’être indûment ponctionnés alors que certaines largesses sont accordées aux plus riches et, notamment, en ce qui concerne l’ISF ou autres avantages distribués aux détenteurs du CAC 40 ». Et de souligner que depuis 1995, les pensions ne sont plus indexées sur les salaires, mais sur les prix, et que les différents gouvernements n’ont eu de cesse que de tirer la société vers le bas.

Expérience aidant, la « génération dorée » a émis un dernier doute, quant à la profession de foi stipulant que les retraités ne perdront rien dans la mesure où ils seront exonérés de la taxe d’habitation. Précisant pour conclure, « cela ne vaudra que lorsque la mesure sera effective. Pour le moment, ils en supportent la charge, sans compter le gel des pensions jusqu’en 2019 ».

En date du 20 mars, le collectif chalabrois a adressé une lettre ouverte à Mme Mireille Robert, députée de la 3e circonscription de l’Aude, lettre conclue sous la forme d’une mise en garde :  « Attention ! Les 16 millions de retraités pourraient bien exprimer leur colère jusque dans les urnes… ».

retraités chalabrois,csg

06:00 Publié dans Social | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : retraités chalabrois, csg |  Facebook | | |