29.04.2017

Un nouveau Chapitre a été célébré sur les Hauts de Roubichoux

Pâques 2017 Roubichoux 003.JPGCharles Garcia, Monseigneur Bertrand de la Soujeole, David et Maxime Benet, ont rejoint le cercle de la Confrérie.

Ce sont des retrouvailles qu’ils honorent avec un plaisir toujours égalé, et les Compagnons de Roubichoux étaient bien présents en ce lundi pascal, dans un espace des plus hospitaliers. Au cœur de la chapelle Saint-André d’abord, où Monseigneur Bertrand de la Soujeole a célébré une messe, avant que la bannière de la Confrérie des Compagnons ne guide l’assemblée jusqu’au théâtre de verdure, cadre d’un nouveau Chapitre.

confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux

Jean-Louis Goepfert grand maître, prononçait un ardent discours d’ouverture avant que Pierre Bénet, grand chancelier, n’invite les futurs confrères à se rassembler sous la bannière de Patrick Hoff, grand massier.

Allaient ainsi être intronisés, Monseigneur Bertrand de la Soujeole (avec une pensée pour le Père Georges Passerat souffrant), David et Maxime Benet, et Charles Garcia. Armés par Jean-Louis Goepfert, quatre nouveaux confrères ont célébré en compagnie de leurs pairs et des nombreux invités, une fin de carême annoncée. Chardonnay et Eau bleue ne tarderaient pas à garnir une table d’abondance dressée en coulisses par la Grande Brigade.

Rendez-vous le dimanche 1er octobre prochain, seaux et sécateurs seront distribués afin de vendanger un Clos Roubichoux généreux.

confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux

Pierre Bénet, grand chancelier

confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux

Monseigneur Bertrand de la Soujeole, évêque et vigneron

confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux

Jean-Louis Goepfert, grand maître

15.07.2016

Un 3e Chapitre entre les gouttes, pour les Maîtres du pain à l’anis

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razèsLe souffle des boudègues est parvenu à repousser les nuages.

A l'initiative de la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, la magie de la multiplication des pains à l'anis a une nouvelle fois opéré, en présence de confréries voisines, invitées en Kercorb afin d’y célébrer le « tougnol » éternel. Ainsi s’ouvraient, samedi 2 juillet, les portes de l’Affenage, devant les ambassadeurs de la chapelle de St André-de-Roubichoux, de l'Ail rose de Lautrec, et des Mousquetaires du Razès.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès

Après l’accueil assuré par Olivier Carbonneau, grand-maître, un cortège haut en couleurs a parcouru les cours Colbert, Sully et d'Aguesseau, accompagné en musique par Sophie et ses amis de l'Escola de Bodega de la Montagne Noire. Etaient également de la fête, écuyers et chevaliers du Château-Chalabre, Frédéric Paillard et son chariot, les Cavaliers de la Harde, et un petit ânon courageux dans le mauvais temps.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès

Sous un ciel à ne pas mettre un « bodegaïre » dehors, Serge Fournié assurera avec brio sa fonction de guide attitré, jusqu’à l’ancienne halle aux blés et les tables d’un festin champêtre. Les corps régénérés entreprenaient sans peine le pèlerinage jusqu’au Château de Mauléon, pour la visite et l’adoubement dans la salle d’armes. La note finale de cette journée permettait de délivrer les candidats engagés dans la Xe édition du concours de « tougnol ». A l’heure de l’angélus, les papilles d’un jury d’experts consacraient la production de Jean-Pierre Rey, et plaçaient Marie-Annick Serrus-Crampagne et Manon Carbonneau, sur la deuxième marche du podium.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès 

Un album-photos 3e Chapitre du Tougnol 2016 a été mis en ligne.

12.08.2013

La recette secrète des Chevaliers du Tougnol

Les candidats au concours de tougnol ont mis les mains dans la farine.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichouxLe pain à l'anis, une spécialité bien gardée.

A la faveur des célébrations de la Fête nationale, les Chevaliers de la Confrérie du Tougnol avaient invité dans les murs de la bastide chalabroise, les Compagnons de Saint-André de Roubichoux, emmenés par le Grand Maître Jean-Louis Goepfert et Patrick Hoff, Grand massier. Etait également invité à la fête, Jean-Claude Estirach, Doyen de l'académie des confréries du Languedoc-Roussillon. Les boudègues de la Montagne-Noire et le chevalier Frédéric Paillard de la Bâtisse ont ouvert la voie à un cortège qui a emprunté les artères chalabroises pour une visite guidée, confiée aux bons soins de Serge Fournié.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichouxSur le Pont du Blau, Patrick Hoff et Jean-Louis Goepfert à l'écoute de Serge Fournié.

Dans le même temps et à la chaleur de fourneaux rallumés depuis la veille, les candidats au concours du tougnol s'affairaient à qui mieux mieux, les mains dans la farine. C'est que la tradition, rétablie en 2001, puis tombée en sommeil en 2006, revenait sous les feux de l'actualité, à l'initiative de la Confrérie établie rue du Pont-Vieux. Amateurs, fins gourmets ou nostalgiques d'un temps passé ont remis aux douze coups de midi, des copies plus ou moins réussies d'un pain à l'anis qui s'obstine à garder son secret.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux

Cette "Festa del tonhol" était rehaussée par la présence du "mestre tonholier" Claude Chauveton, ambassadeur du riche savoir-faire rivélois, et hors-concours à ce titre. Après dégustation et délibération, le jury rendait son verdict et décernait le premier prix à Jean-Pierre Rey de la Côte du Château. Suivi de très près par Florence Saddier de la Soucaille du Château, Thierry Cnocquart du Pech del Bouich prenant la troisième place sur le podium. A l'heure des récompenses, Olivier Carbonneau pour la Confrérie, félicitait l'ensemble des participants, et invitait le nombreux public à partager le verre de l'amitié, accompagné "d'una mica de tonhol".

01.10.2010

La vendange du Clos Roubichoux est rentrée

P.Bénet.jpgCélébrée dimanche 26 septembre, la 8e édition de la fête du hameau de Roubichoux a vu chapeaux de paille et sécateurs investir une nouvelle fois la vigne paysagère du Clos Roubichoux. Comme tous les premiers dimanches d'automne, le temps de la vendange venu, les compagnons et leurs invités ont procédé à la cueillette du raisin, à l'ancienne et avec le précieux concours de chevaux comtois. Avant d'entrer dans la vigne plantée à flanc de coteau, la colle était invitée à déguster un solide petit-déjeuner vigneron composé de « cansalade » et saucisse, accompagnées de merlot et syrah. « Mousseigne » en tête, cent vendangeurs munis de petites caisses ont alors délesté les 1000 pieds de vigne de leurs grains précieux, pour une vendange 2010 de moindre quantité au final, soit un tiers de moins que la récolte habituelle, conséquence de la sècheresse.  

Intronisation.jpgLa fête allait se poursuivre aux côtés de la Confrérie des Compagnons de Saint André de Roubichoux, réunie dans un superbe théâtre de verdure, cadre d'un 16e Chapitre. Jean-Louis Goepfert, grand-maître  de la Confrérie, prononçait un ardent discours d'ouverture, avant que Pierre Bénet, grand chancelier, ne procède à la remise de médailles, gages de remerciements envers bénévoles, donateurs et partenaires. Le protocole était respecté et la cérémonie d'intronisation permettait d'honorer deux des compagnons présents depuis le début de l'aventure, Pierre Roland venu de Montargis, et Jean Juan, militaire aux nombreux états de service, "auquel ne manquait peut-être au revers de la veste, que la médaille des Compagnons". Egalement salués, Richard Andrieu, Jean-Paul Cubilier et Bruno Santarosa, cuisiniers de leur état, jeunes retraités passionnés par l'aventure des Compagnons et fidèles depuis une belle dizaine d'années, l'amie Momo, Mauricette Jasse, et Roger Rosich conseiller général.  

P Hoff II.jpgImperturbable malgré l'aquilon, Patrick Hoff grand massier de la Confrérie, faisait corps avec un étendard qui pliait sans rompre, juste avant de régaler l'auditoire de deux fables de Jean de la Fontaine. Ne manquait en réalité que le loup, car le chien était bien là, venu donner une réplique parfaite à l'initiateur du théâtre de verdure.

P Hoff III.jpgL'heure était venue de déguster le Chardonnay 2009, le regard tourné vers les Pyrénées et un œil sur la braise, que Guido Calvène couvait depuis le matin. Les 200 convives ne tarderaient pas à passer à table, tandis que l'après-midi serait consacrée à la visite de la chapelle Saint André, des champs truffiers et des ruches. Clocher mur.jpgL'ambiance festive et conviviale allait perdurer aux abords de la Tour Basse, témoin de cet art du bien vivre que les Compagnons de Roubichoux cultivent et perpétuent depuis deux décennies.