09.08.2017

Devoir de mémoire au col de La Flotte

col de la flotteCamille Boussioux (à droite), dernier témoin de cette tragédie.

La municipalité de Sonnac-sur-l’Hers, rendait hommage dimanche 6 août, aux cinq maquisards tués lors d’une embuscade le 27 juillet 1944, au sommet du col de la Flotte. Ce jour-là, une colonne de soldats allemands arrivée à pied par le croisement qui emmène à Courtauly depuis Sonnac, avait pris position au sommet du col, avertie d’une opération du maquis FTP-Faïta.

col de la flotteAvec le bruit faisant état de l’arrivée de renfort des troupes d’occupation sur le Chalabrais, les maquisards avaient prévu d’aller dissimuler un camion dans la ferme de Bordeneuve, située à quelques centaines de mètres du sommet du col. Pris sous le feu des mitrailleuses, Paul Vernières, Louis Bages et André Laffont s’écroulent, tandis qu’Helmut Thomas (photo), grièvement blessé, et Fernand Prétal, parviendront à se replier vers la ferme toute proche du Planquet. C’est là qu’ils seront rattrapés et exécutés. Les cinq maquisards, dont les identités ne sont pas encore connues, seront redescendus vers le village sur la camionnette de Camille Boussioux, dont le permis de circuler a été délivré en cette période de battages. Ils seront inhumés à Sonnac le 29 juillet. Au mois d’octobre suivant, leurs corps seront exhumés et rendus à leur famille.

Une cérémonie intime célébrée en présence de Daniel Lefebvre, maire de Sonnac-sur-l’Hers, de Camille Boussioux, dernier témoin vivant de cette tragédie, a permis de rendre hommage à cinq jeunes hommes qui avaient rejoint les rangs des Francs-tireurs et partisans français, morts pour la France.

col de la flotte

28.07.2017

Cérémonie du souvenir au col de La Flotte

col de la flotte

A l’initiative de la municipalité de Sonnac-sur-l’Hers, un hommage sera rendu dimanche 6 août, à Louis Bages (dit Leclair), Thomas Helmut, André Laffont, Fernand Prétal et Paul Vernières, cinq maquisards tués lors d’une embuscade le 27 juillet 1944, au sommet du col de la Flotte. Rendez vous au pied de la stèle à Sonnac-sur-l’Hers, route de Courtauly, à 9 heures.

18.08.2016

Cérémonie du Souvenir au col de la Flotte

Louis Calvet pour l’ARAC de l’Aude (Association républicaine des Anciens-combattants), communique :

« Comme chaque année, ce dimanche 7 août, une délégation du souvenir, avec porte-drapeaux, accompagnait Daniel Lefebvre, maire de Sonnac-sur-l’Hers, pour un dépôt de gerbe au pied de la stèle érigée au col de la Flotte. Une cérémonie pour honorer la mémoire des résistants au régime de Vichy, tombés dans une embuscade, sous les balles d’un commando nazi, le 27 juillet 1944. Ce que nous pouvons déplorer, c’est qu’à ces cérémonies, nous soyons si peu nombreux ! Car tous, autant que nous sommes, nous devons notre Liberté à ceux qui bien souvent dans leur jeune âge ont fait don de leur vie, pour que nous puissions vivre libre. Notre devoir est d’en informer nos enfants et petits-enfants, y compris dans les écoles. Ici à la Flotte (comme à bien d’autres endroits), ils sont tombés.

Sur la stèle érigée à leur mémoire, on peut lire les noms de Louis Bages, Thomas Helmut, André Laffon, Fernand Prétal, Paul Vernière, « Ils sont morts pour que vive la France ». Cette France, que les délégations du monde entier, réunies au siège des Nations Unies, ont applaudie debout, après le discours de paix donné par Dominique de Villepin. Nous pouvons ajouter que, malgré toutes les difficultés auxquelles il est confronté, le peuple français ne sera jamais un peuple d’esclaves ».

col de la flotte,arac

 La stèle du col de la Flotte (photo archives, dimanche 2 août 2015).

05.08.2015

Hommage aux cinq morts du col de La Flotte

Le 27 juillet 1944, Paul Vernières, Louis Bages, André Laffont, Helmut Thomas et Fernand Prétal tombaient sous les balles ennemies.

col de la flotte,paul vernières,louis bages,andré laffont,qu’helmut thomas,fernand prétalDaniel Lefebvre a rendu hommage aux cinq maquisards tombés sous les balles allemandes.

A l’initiative de la municipalité de Sonnac-sur-l’Hers, un hommage a été rendu dimanche 2 août, aux cinq maquisards tués lors d’une embuscade le 27 juillet 1944, au sommet du col de la Flotte. Ce jour-là et à la faveur de renseignements livrés à l’occupant, une colonne de soldats allemands arrivée à pied par le croisement qui emmène à Courtauly depuis Sonnac, avait pris position au sommet du col, dans l’attente d’une opération du maquis FTP-Faïta.

Sous le feu des mitrailleuses     Avec le bruit faisant état de l’arrivée de renfort des troupes d’occupation sur le Chalabrais, les maquisards avaient prévu d’aller dissimuler un camion dans la ferme de Bordeneuve, située à quelques centaines de mètres du col. Pris sous le feu des mitrailleuses, Paul Vernières, Louis Bages (dit Leclair) et André Laffont s’écroulent, tandis qu’Helmut Thomas, grièvement blessé, et Fernand Prétal, parviendront à se replier vers la ferme toute proche du Planquet. C’est là qu’ils seront rattrapés et exécutés.

col de la flotte,paul vernières,louis bages,andré laffont,qu’helmut thomas,fernand prétalLe lendemain, la mairie de Sonnac, contactée par la préfecture via la cabine publique, est informée « qu’il y a des morts, là-haut dans le col ». Antoine Canal, maire, accompagné de trois autres Sonnacois à vélo, se rendent sur les lieux et découvrent les corps, abandonnés depuis la veille. Les cinq maquisards seront redescendus vers le village sur la camionnette de Camille Boussioux (photo ci-contre), dont le permis de circuler a été délivré en cette période de battages. Les cinq résistants, dont les identités ne sont pas encore connues, seront inhumés à Sonnac le 29 juillet. Au mois d’octobre suivant, leurs corps seront exhumés et rendus à leur famille.

col de la flotte,paul vernières,louis bages,andré laffont,qu’helmut thomas,fernand prétal

col de la flotte,paul vernières,louis bages,andré laffont,qu’helmut thomas,fernand prétal

col de la flotte,paul vernières,louis bages,andré laffont,qu’helmut thomas,fernand prétal

En ce premier dimanche d’août, une cérémonie célébrée en présence de Daniel Lefebvre, maire de Sonnac-sur-l’Hers, accompagné de son conseil municipal, de Camille Boussioux, dernier témoin vivant de cette tragédie, des associations d’anciens combattants du Chalabrais, a permis de rendre hommage à cinq jeunes hommes qui avaient rejoint les rangs des Francs-tireurs et partisans français, morts pour la France.

De l'Espagne au maquis Faïta      Né à Leipzig, Helmut Thomas avait rejoint l’Espagne et le camp républicain en novembre 1936 (Colonne Durruti), puis incorporé de force dans la Wermacht. Après avoir déserté en 1943 lors d’une permission, il avait rejoint le maquis FTP Faïta, organisé par Victor Teisseyre (photos ci-dessous, Cérémonie au col de la Flotte, archives Années 1980).

col de la flotte,paul vernières,louis bages,andré laffont,qu’helmut thomas,fernand prétal

col de la flotte,paul vernières,louis bages,andré laffont,qu’helmut thomas,fernand prétal