20.08.2018

Ball-trap : Profusion de tirs à blanc, avant l’ouverture

association des tireurs sportifs du kercorbIls n’ont laissé aucun répit aux plateaux d’argile.

Samedi 11 août, les abords de la métairie abandonnée de Saint-Antoine accueillaient les amateurs de ball-trap, invités par l’association des tireurs sportifs du Kercorb (ATSK). Une première rencontre arme au pied, qui n’était pas sans rappeler les grands rendez-vous des années 1980, organisés du côté de la fosse du Falgas, sous l’égide du président Edmond Morat.

association des tireurs sportifs du kercorb

En cette veille d’ouverture de la saison de chasse, 44 tireurs sont venus en découdre sous un beau soleil, en toute convivialité, juste pour retrouver les automatismes afin d’engager au mieux les traques à venir du singularis porcus. Le beau temps était de la partie et la pause du midi au pied du Bourgat a permis de souhaiter bonne chance à Jean Icart, Jean Boulbès et Roland Fourcassa, trois tireurs du club d’Alzonne qui ont participé du 16 au 19 août sur le stand d’Ychoux (Landes), au championnat de France de la discipline, aux côtés des 517 candidats inscrits. Jean Icart et Jean Boulbès ont tiré en catégorie vétérans, Roland Fourcassa a défendu en catégorie handisport debout, son titre de champion de France, et ce pour la 8e année consécutive.

L’ATSK remercie la mairie de Chalabre pour l’aide financière qui a permis d’organiser cette manifestation, ainsi que Thierry Couteau pour le prêt du terrain. Rendez-vous peut-être en 2019 pour une nouvelle session, les débutants seront eux aussi les bienvenus.

association des tireurs sportifs du kercorb

Annie Gomez, présidente du club d'Alzonne, aux côtés de Roland Fourcassa, Jean Icart et Jean Boulbès, trois gâchettes qualifiées pour le championnat de France.

association des tireurs sportifs du kercorb

Un peu trop de recul

association des tireurs sportifs du kercorb

Matinée sereine pour Roland Fourcassa

association des tireurs sportifs du kercorb

Cinq tireurs sous les ordres d'Alain Castel

association des tireurs sportifs du kercorb

Bernard, un des régionaux de la matinée 

association des tireurs sportifs du kercorb

Le forgeron d'Auzat à la manoeuvre

association des tireurs sportifs du kercorb

Madame la présidente du club d'Alzonne

08.08.2018

Pétanque : Le Trophée Patrice-Rodriguez revient en Kercorb

Beaucoup de monde a participé à ce concours-hommage.

patrice rodriguez,union bouliste du kercorbLes proches de Patrice et leurs amis boulistes se sont souvenus.

Samedi 28 juillet, l’Union Bouliste du Kercorb organisait un concours en doublette par poules, à la mémoire de Patrice Rodriguez, sociétaire et ami disparu en juin 2016. Ce rendez-vous du souvenir, deuxième du nom, a permis aux membres et sympathisants de l’UBK, de manifester à sa famille présente, toute l’amitié que chacun portait au regretté Patrice.

Les parties engagées sous les platanes de la place Charles Amouroux s’enchaîneront sous la direction de Pierre Gandolfe, responsable du graphique, tandis que l’équipe du président Olivier Carbonneau assurera l’appui logistique des nombreux compétiteurs en lice.

patrice rodriguez,union bouliste du kercorb

Réunis en finale au meilleur de quatre parties qualificatives, Patrick Séris et Olivier Titoul Lapasset, l’emportent face à Gilles Clarac associé à Christian Labatut. L’entente chalabro-bastidienne succède ainsi à Michel Ville (champion de France corpo), Valérie Courgnaud et Mickaël Gimenez, triplette catalane lauréate en 2017.

Après la remise du Trophée, le club du président Carbonneau et l’assemblée ont partagé le verre de l’amitié et du souvenir, dans une ambiance chaleureuse et familiale.

patrice rodriguez,union bouliste du kercorb

Les proches de Patrice ont remis la coupe au finaliste

patrice rodriguez,union bouliste du kercorb

Les locaux ont décroché la cuillère de bois

patrice rodriguez,union bouliste du kercorb

Pierre Gandolfe, responsable du graphique

01.08.2018

Rugby : Aux vaillants Badalucs, le Bouclier Raymond-Fort

bouclier raymond-fort 2018Une XVe édition très disputée, face aux Cissous Boys de Montpellier.

Samedi 21 juillet, le ballon ovale était de retour sur le stade Lolo Mazon, à l’occasion de la remise en jeu du Bouclier Raymond-Fort, challenge à la mémoire du regretté président de l’USC XV. Cette 15e édition, engagée tambour battant par les Badalucs face aux Cissous Boys de Montpellier, vainqueurs en 2016, verra les anciens du Kercorb, submerger leur adversaire et prendre un net avantage à la marque. Tout aussi surpris que piqués au vif, les vétérans de la place du Peyrou se reprendront après la pause, échouant toutefois sur le fil pour laisser la victoire aux Badalucs. Au final, un beau duel, agrémenté par de multiples gestes techniques (photo ci-dessous), sous le regard critique de Bernard, Jean-Denis et Michel, officiels du club de la Ressègue.

bouclier raymond-fort 2018

Gilles Babou en action

Au trille final, Romain Sicre indiquait le chemin des vestiaires, avant la remise des trophées, assurée par Jacques Mamet, président délégué des Badalucs, avec une pensée pour Jacques Cunillera et Alain Mamet, amis dernièrement disparus.

bouclier raymond-fort 2018

L’appel des lauréats permettra au président Frédéric Boussioux de remettre un superbe bouquet de fleurs à Alice, fidèle marraine de l'événement, entourée de ses filles (photo ci-dessus), tandis que le Bouclier Raymond-Fort était soulevé par Francis Amouroux, qui signait là son ultime apparition, crampons aux pieds. Les Badalucs ne manquaient pas de partager les honneurs avec leurs invités, et avec Paul De Parzia, trois-quart centre des CBM, lauréat du prix du Fin technicien. Si le trophée de la Passe de maçon revenait à Jacques Mamet, Bernard Coste, demi d’ouverture des Cissous, héritait avec philosophie, du trophée de la Grosse pipe.

La musique et les Entre-Nous prenaient le relais, pour guider sportifs et supporters jusqu’à la Grand-Place où des haricots en finissait de méditer sur leur sort.

bouclier raymond-fort 2018

Une dernière crampons aux pieds, pour le Chalabro-Laroquais Francis Amouroux

bouclier raymond-fort 2018

1ère mi-temps, les Blancs du CBM ont pris le match à l'envers

bouclier raymond-fort 2018

Sébastien Sinou Romero, toujours aussi détonant sur son aile 

bouclier raymond-fort 2018

Manu Izart a retrouvé le pré de ses débuts 

bouclier raymond-fort 2018

Bernard, Michel et Jean-Denis, un trio de sages rarement charitables 

bouclier raymond-fort 2018

Le referee Romain Sicre a été amené à faire appel à la vidéo

bouclier raymond-fort 2018

Le Bouclier Raymond-Fort soulevé par le capitaine des Badalucs

bouclier raymond-fort 2018

Le prix du Fin technicien pour l'Héraultais Paul De Parzia

bouclier raymond-fort 2018

Bernard Coste a accepté sa distinction, avec un fatalisme de façade

bouclier raymond-fort 2018

Jacques Mamet, lauréat de la Passe de maçon, encensé par Jean-Denis Navarro 

Un album-photos Bouclier Raymond Fort 2018 a été mis en ligne.

24.07.2018

Le Tour de France est passé à la vitesse de l'éclair

A l’heure où caravane et coureurs s’apprêtent à quitter l’Aude pour l’Ariège, un petit retour vers le mois de juillet 2008 permet de revivre un peu de l’atmosphère qui fait vibrer les amateurs de vélo. L’article qui suit avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 21 juillet 2008.

tour de france 2008Devant un peloton lancé à ses trousses, Thomas Voeckler passe en tête au pont du Blau (photos archives, Juillet 2008).

Le ciel était chargé en ce jeudi 17 juillet, quand la caravane du Tour de France s’est mise à déverser une pluie de cadeaux sur la foule de spectateurs massés avenue de Verdun et tout le long du Cours Docteur Joseph-Raynaud. Un sympathique instant de liesse partagé, tandis que les quelques clameurs réussissant à franchir le massif du Plantaurel laissaient entendre un départ mouvementé, là-bas sur l’esplanade de Lavelanet.

Retour dans la course, et trois minutes seulement après le départ, Radio Tour annonçait une échappé de huit hommes. Escapade de très courte durée puisque la jonction se faisait aux portes de Chalabre (20e km), Thomas Voeckler réussissant à franchir le premier le vieux pont du Blau. Avec le renfort de nombreux touristes venus partager la magie d’un événement, malgré vents et marées, les Chalabrois ont alors multiplié les encouragements envers les « forçats de la route », en partance pour Narbonne à une vitesse impressionnante. Mais l’angle droit de la rue du Capitaine-Danjou sera fatal à Baden Cooke, qui chutera devant l’enseigne du docteur André Malacan. Remis en selle à hauteur de l’hôtel de France, sur lequel plane le souvenir de Robert Chapatte, l’Australien de la Barloworld devra hélas abandonner dans la montée sur Puivert.

Dernier acte d’une journée particulière et d’un spectacle toujours aussi apprécié, même si les raisons de frissonner se font rares. Le ballet des hélicoptères disparaissait peu à peu du ciel chalabrois, emportant avec lui le spectacle vers les Corbières et le Narbonnais.

tour de france 2008

tour de france 2008

tour de france 2008

tour de france 2008

tour de france 2008

tour de france 2008

Malgré les sourires, Gérard Holtz est reparti sans la recette de la mounjetado du Cazal

tour de france 2008

Un break apprécié à l'hôtel de France pour le journaliste de France 2

20.07.2018

Course à la brouette : La fièvre monte sur le circuit d’El Cazal

course internationale à la brouette 2018Le dimanche 20 juillet 2014, Yoann Kolodjewski et Johan Rivals avaient ramené la Coupe du Monde au Cazal.

La XXIIe édition de la course internationale à la brouette du Cazal constituera l’événement de ce prochain dimanche de juillet. Les vainqueurs des précédentes éditions seront là sans exception, prêts à relever un nouveau défi au départ de la stèle de la Grand Place et sous le haut patronage de Sainte Marie-Madeleine. La crème des pilotes sera donc bien présente, mais au terme des essais réalisés sur le circuit, débarrassé de toute imperfection après correction au laser, aucun équipage n’a réussi à prendre l’ascendant.

Afin d’éliminer tout litige, les commissaires officiels du « Wheelbarrow Team del Kercorb » ont jugé opportun de rappeler les articles fondamentaux du règlement : Les équipages seront formés par deux personnes de sexe identique ou opposé. Chaque équipe engagée aura l’obligation d'amener, de préparer et d'assurer son prototype. Le départ sera donné à 17 h 30 sur la Grand Place de la Commune Libre du Cazal. Deux départs (juniors et féminines) seront donnés en avant-première de la course des As. Ne seront homologuées que les brouettes à une roue, aucune dérogation ne sera acceptée. Les changements entre pilote et co-pilote pourront intervenir à n'importe quel moment de la course. En cas d'ennui mécanique, l'équipage sera ipso-facto éliminé. La course se déroulera sur un itinéraire urbain via la Descente de Rose, la Porte de la Chapelle, la Ruela del Amoroses et le Col de Jo. L'arrivée sera jugée au terme de trois tours de circuit. Les concurrents autorisent le public à effectuer une visite des stands avant le départ de la course.Le montant de l'inscription sera fixé à la tête du client, il sera gratuit pour les autres. Le jury attribuera un prix spécial récompensant les créateurs de prototypes dont l’imagination aura débordé le plus.

17.07.2018

Rugby : L’USCKBP mise à l’honneur

usc kercorb-la bastide-le peyratLes rugbymen ont raccroché les crampons sur une excellente note.

Tout auréolés de leur titre de champion de Midi-Pyrénées de 4e série, emmené jusqu’en huitième de finale du Championnat de France, les rugbymen de l’Entente des Trois Clochers étaient invités dernièrement sous les lambris de l’hôtel de ville. Jean-Jacques Aulombard et Bruno Carbonnel, maire et adjoint aux sports, ont adressé un message de félicitations aux joueurs, aux dirigeants et aux entraîneurs, saluant la performance d’un groupe ayant signé un passionnant parcours sportif.

Il était l’heure de partager un toast dans l’attente du coup d’envoi de la saison 2018-2019, que nos quinzistes disputeront au sein du nouveau Comité Occitanie, après avoir été les derniers à inscrire le sigle USCKBP sur un bouclier estampillé Midi-Pyrénées.

12.07.2018

Les Foulées « accro » aux sentiers escarpés

foulées du kercorbPhase de récupération pour Lolo, Sophie, Jean-Pierre et Daniel.

Les coureurs de fond du pays chalabrais ont à nouveau goûté à l’ivresse des sommets, en ce premier samedi de juillet, envoyant deux équipes dans des décors de moyenne et haute montagne. A Saint-Pierre-de-Rivière (Ariège), un quatuor emmené par le président des Foulées a participé au Tour de la vallée verte (Trail du Picou), soit 12 km au terme desquels Jean-Pierre Silvestre décroche la première place dans la catégorie Vétéran 4 (1 h 33’), suivi de Laurent Mamet (1 h 38’) et Sophie Molini (1 h 39’). Dans le même temps, un groupe de randonneurs comptant Daniel Lopez dans ses rangs, effectuait l’ascension du Picou, via le col du Calmil, avant un retour par le plateau du Troucadou (13 km).

Un peu plus haut dans la chaîne pyrénéenne, Nicolas et Fanfan Discala (photos ci-dessous) ont pris le départ du Marathon des cimes, avec départ et arrivée à Ordino (Andorre). Du Col d'Arenes au Pic du Casamanya via le parc naturel de la vallée de Sorteny, ils ont parcouru 42,5 km (3000 m de dénivelé), dans un paysage magnifique, agrémenté d’un peu d’escalade. Nicolas termine en 8 h 08’ (209e) et Fanfan en 10 h 03’ (453e).

foulées du kercorb

foulées du kercorb

Arrivée à Ordino pour Nini

06:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foulées du kercorb |  Facebook | | |