05.02.2018

Jean Carbonnel nous a quittés

jean carbonnelJeudi 18 janvier était accompagné vers sa dernière demeure, Jean Carbonnel, décédé à Chalabre à l’âge de 81 ans. Né le 12 avril 1936 à Roumengoux, il avait grandi en Ariège, avant de faire la rencontre en 1953, sur la commune voisine de Lagarde, d’Odette Garros, qu’il épousera le 8 août 1959. Dans l’intervalle, il effectue son service militaire en Allemagne (1956). Mécanicien de formation, il se spécialise dans le métier du tissage, suivant ainsi les conseils de son beau-père Georges Garros, qui veille aux destinées de la Filature du Moulin, l’usine familiale sise au pied du château de Lagarde.

Le cercle de famille s'agrandira avec les naissances de Jean-Noël en 1960 et de Bruno en 1971, mais le cours de son existence va connaître un bouleversement, avec l’incendie qui détruira entièrement les bâtiments de la filature en 1970.

Jean Carbonnel initiera un nouveau départ en pays chalabrais, avec le rachat en 1972 de l’usine du Ménéchal. Celle-ci prend le nom de Filature Ets Garros, Jean en assure la direction et Odette la comptabilité, la fabrique emploiera jusqu’à 33 ouvriers. La famille s’installe définitivement à Chalabre, Plaine du Pont-Neuf, au sein du quartier Salinas. Peu avant leur retraite (1994), Jean et Odette intègreront le comité des fêtes chalabrois, jusqu’en janvier 1999, sous la présidence du regretté Henri Cazas, donnant un nouvel élan aux fêtes de quartier. Voyageur avec les amis du club du 3e âge, Jean Carbonnel assurera deux mandats de conseiller au sein de l’équipe municipale de Lagarde (2001-2014). Passionné de rugby, supporter de l’US Chalabre XV et du Stade Lavelanétien, il s’était impliqué aux côtés de son fils Jean-Noël, président du club du Kercorb lors de la saison 1986-1987.

Affecté par la maladie depuis 2016, il s’est éteint le 14 janvier dernier à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil. Au terme de la cérémonie religieuse célébrée en l’église de Lagarde, Jean Carbonnel a été inhumé au cimetière du village. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Odette son épouse, à Jean-Noël et Bruno ses fils, à Hugo, Gaspard et Arnaud ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

jean carbonnel

Jean Carbonnel avec le Comité des Fêtes, en décembre 1994

De gauche à droite : Henri Cazas (†), Odette Carbonnel, Edmond Arnou (†), Hélène Mouton-Brady, Fabienne Siérakowski, Malou Saddier (†), Didier Antonio, Jean Carbonnel (†)

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean carbonnel |  Facebook | | |

04.02.2018

Football : Le stade Lolo Mazon fait relâche

A mois de février identique au mois de janvier, matches annulés. La journée de championnat programmée ce dimanche 4 février, a donc été reportée à une date ultérieure. Les réservistes du FCC II devaient accueillir leurs homologues du Montréal Olympique, le FCC I son homologue de l’AS Pexiora. Prochain rendez-vous pour les footballeurs seniors du président Alexandre Pereira, dimanche 11 février prochain à Salles-sur-l’Hers. Les deux formations évolueront dans la Piège, coup d’envoi à 11 h 30 pour le FCC II, à 15 h pour le FCC I.

La photo ci-dessous illustre une revue de détails pour petits footballeurs. C’était en février 1998, la pépinière du Football Club Chalabrois recevait une dotation des mains de Jacques Montagné, conseiller général. Sacs de sport et coupe-vent, aux couleurs d’un FCC alors emmené par Francis Canal et Stanislas Lara. De gauche à droite, accroupis 1er rang : Olivier Parrenin, Florian Guilhemat, Michel Dufour, Jonathan Razeyre, Hugo Roussel, Pierre-Quentin Lanes, Cyril Gérard, Quentin Seyve, José Planas. Deuxième rang : Gérard Barrière (accroupi), Terry Rousselet, Alexandre Cassagnaud, Anthony Rosich, Aurélien Barrière, Alexandre Granger, Gaël Planas, Aurélien Moralès, Fabien Villeret, Thomas Walheim, Fabrice Rosich, Mathieu Bedin. Troisième rang : Philippe Gérard, Alain Guilhemat, Jacques Montagné, Christian Moralès, Philippe Cassagnaud, Jean-Paul Cnocquart.

fc chalabre football

06:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fc chalabre football |  Facebook | | |

Le cours Sully a été inauguré

cours sully,sylvie siffermann,mireille robert,andré viola,jean-jacques aulombardLe président André Viola a procédé au couper du ruban.

Après la réception le 7 décembre dernier, des travaux de réhabilitation du cours Sully, artère de circulation au nom historique et évocateur, une cérémonie inaugurale avait lieu lundi 22 janvier, en présence des Chalabrois, aux côtés de Sylvie Siffermann sous-préfète, Mireille Robert, députée, André Viola, président du conseil départemental de l’Aude, et Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre. Le traditionnel couper de ruban sur le parvis de l’hôtel de ville, a précédé une visite de l’espace rénové, avant les interventions officielles, salle du conseil municipal.

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

Le premier magistrat rappelait les motivations d’un projet d’envergure (renouvellement et effacement de tous les réseaux, réfection de la voirie, embellissement de l’espace public), avant de complimenter l’ensemble des acteurs ayant permis la renaissance d’un cours Sully qui avait accueilli ses premiers platanes en 1820. Soutiens financiers, l’Etat et le département de l’Aude, par la voix de leur représentant, saluaient l’audace d’une opération parfaitement aboutie. Dans son introduction, Mireille Robert, députée, évoquait ses souvenirs d’adolescente en vacance en Kercorb, sur les cours Colbert, d’Aguesseau et Sully, ouverts au pied du château des Mauléon-Bruyères. Il était dit que les réminiscences de ce que fut Chalabre jadis, n’allaient pas s’arrêter en aussi bon chemin, car au terme des prises de parole protocolaires, Michel Alegre, citoyen chalabrois, demandait à s’exprimer, pour ouvrir et détailler un cahier de doléances, partagé par un auditoire respectueux mais inquiet. L’occasion pour l’ancien conseiller municipal, d’évoquer le devenir du projet de maison de santé, initié en 2012, toujours au point mort à l’orée de l’année 2018. Sylvie Siffermann invitait les Chalabrois « déjà dotés d’une clinique et d’un Ehpad », à la patience, renforçant ainsi le pessimisme ambiant. Il était l’heure pour Jean-Jacques Aulombard de clore provisoirement le débat, en renouvelant l’invitation à un vin d’honneur.

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

03.02.2018

Rugby : L’USCKBP se rend à Castelginest

usckbp rugby,rc castelginest xvCe dimanche 4 février aura un caractère très particulier pour dirigeants, joueurs et supporters de l’Entente des Trois Clochers, en déplacement à Castelginest, pour le compte de la 8e journée de championnat de 4e série Midi-Pyrénées. Une rencontre face au RCC XV, que les « rouge et bleu » auront à coeur de dédier à leur président, Jacques Cunillera, décédé en ce dernier mercredi de janvier. Leader de la poule B, le quinze de l’US Chalabre-Kercorb-La Bastide-Le-Peyrat se présentera en Haute-Garonne, afin de relever un challenge qui s’inscrira dans le champ extra sportif.

Eclairages sur le compteur Linky

Linky 19 janvier 2018 002.JPGMaud Bigand s’est montrée très critique à l’endroit des objets connectés.

Une soirée débat était proposée vendredi 19 janvier au théâtre Georges-Méliès, destinée à aborder les problématiques liées au nouveau compteur communiquant. Son installation assurée par Enedis via la société appaméenne Centenero, bat son plein depuis plusieurs semaines en pays chalabrais. L’assemblée venue à la rencontre de Maud Bigand (photo), membre du collectif « Touche pas à mon compteur 09 », n’a pas manqué de poser les questions générées par ce petit boîtier vert pomme.

Linky 19 janvier 2018 001.JPGEst-il possible de le refuser, pourquoi le refuser, comment le refuser ? Autant de points d’interrogations qui auront peut être été levés à l’issue d’un débat d’autant plus animé que des cas d’incidents (au moins quatre), intervenus sur le territoire du Kercorb, ont été signalés. A travers divers documents, témoignages et éléments techniques, Maud Bigand a brossé un portrait de ces « compteurs intelligents ou connectés ». Intrusion dans la vie privée, danger des ondes, hausse des tarifs, autant d’arguments que conteste la firme Enedis, et qui ont été évoqués en présence d’une trentaine de personnes ayant répondu à l'initiative de l’association LICTP.

02.02.2018

Carnet noir

jacques cunillera

La cérémonie des obsèques civiles de Monsieur Jacques Cunillera, décédé mercredi 31 janvier à l’âge de 56 ans, sera célébrée aujourd'hui vendredi 2 février à 15 h. Les personnes souhaitant lui rendre un dernier hommage pourront se réunir au monument aux Morts de Chalabre.

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jacques cunillera |  Facebook | | |

Les Hauts-de-Bon-Accueil se mobilisent contre la déshumanisation des Ehpad

ehpad hauts-de-bon-accueil,grève 30 janvier 2018Le mouvement a rassemblé personnels, familles et élus, afin de réclamer plus de moyens.

Dans un contexte national et à l’appel des collectifs CGT et FO de l’établissement chalabrois, la journée d’action programmée en ce dernier mardi de janvier, a permis à l’ensemble des personnels de dénoncer la dégradation sans précédent de leurs conditions de travail. A leurs côtés, familles et résidents avaient tenu à partager l’inquiétude de professions à la peine dans leur rôle d’accompagnement, de services et de soins envers les personnes âgées.

Par la voix de leur porte-parole, les syndicats ont souhaité dire « Stop aux restrictions budgétaires, aux restrictions de personnel, au travail géré par la montre, au travail à la chaîne. Infirmiers, aides-soignants, sont au bout du rouleau ». Avec une demande formulée en direction du gouvernement, « pour des effectifs supplémentaires et des moyens financiers nécessaires à la prise en charge des résidents dans des conditions acceptables, pour en finir avec les politiques d’austérité ».

Après les prises de parole de Sylvie Soinnard, directrice de l’établissement et Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre, Gérard Couteau se faisait l’interprète des familles des résidents, pour adresser un émouvant témoignage de soutien à l’adresse des agents qui partagent le quotidien de nos aînés (Photo ci-dessous).

ehpad hauts-de-bon-accueil,grève 30 janvier 2018

ehpad hauts-de-bon-accueil,grève 30 janvier 2018

Quant un histogramme résume le bilan des politiques d’austérité successives

(AS aide-soignant, ASH agent service hospitalier)

ehpad hauts-de-bon-accueil,grève 30 janvier 2018

ehpad hauts-de-bon-accueil,grève 30 janvier 2018

Communiqué du syndicat FO : « A l’initiative de la fédération FO-Santé, rejointe par six organisations syndicales, le 30 janvier est un jour rouge pour les Ehpad. A Chalabre, FO qui relayait sur le plan local le mouvement national du 9 novembre dernier, a été rejointe par la CGT. Nous demandons au gouvernement des effectifs supplémentaires et les moyens financiers nécessaires à la prise en charge dans des conditions acceptables des personnes âgées accueillies et soignées. L’ampleur du mouvement témoigne de la dégradation sans précédent du secteur. En effet, le mouvement est soutenu entre autre par l’association des Directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) et par les organisations de retraités dont l’Union confédérale des retraités FO (UCR-FO). A Chalabre, la direction a été entendue dans le cadre de l’audit flash commandé en août 2017 par le gouvernement auprès de Monique Iborra, députée de la Haute-Garonne. Cette dernière rapportait sur le plan national « une maltraitance institutionnelle » et « des sous effectifs en personnel unanimement reconnus ». Notre ministre de la santé Agnès Buzyn nous parle de 50 millions d’euros de plus, ce n’est même pas la somme qui correspond à l’inflation, et ce n’est qu’une provocation face aux soignants et aux résidents des Ehpad. 50 millions d’euros correspond seulement à 1300 postes. Le Plan Solidarité Grand Age 2007-2012 prévoyait un ratio de 1 pour 1, selon l’Audit National de KPMGO il y a en moyenne 4 à 5 agents pour 10 résidents, administratifs compris, alors que le niveau de dépendance augmente…On est très loin de combler les besoins. Infirmiers, aides-soignants, médecins sont au bout du rouleau, ce secteur professionnel compte actuellement le taux de suicide parmi les plus élevés en France, il faut que ça s’arrête, et vite ! Les familles et la population dans son ensemble nous soutiennent, le gouvernement ne peut plus fermer les yeux ».