06.08.2018

Concours photo : La côte normande à l’honneur de cette 4e édition

L'association Il était une fois Chalabre et la municipalité ont procédé à la remise des prix le week-end dernier.

fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabreLes lauréats ont reçu leurs prix en mairie.

Samedi 28 juillet se déroulait la remise des prix du concours-photo, quatrième du nom, proposé par l’association Il était une fois Chalabre, en partenariat avec la mairie. Un rendez-vous inscrit dans le cadre des Fulgurances de l’été, animations placées sous l’égide de Fabienne Canal. Accueillis par Michel Brembilla, président, et Jean-Jacques Aulombard, maire, les photographes amateurs ont été félicités pour leurs créations.

Des photos que chacun avait pu découvrir en avant-première à la bibliothèque municipale, puis en mairie. L’occasion pour le président Brembilla de remercier chaleureusement Noëlle Danjou, coordinatrice de l’événement, pour son concours toujours aussi efficace et apprécié.

fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

Sur le thème des couleurs de la nature, et à la conclusion de plusieurs délibérations portant sur une palette de photos anonymes, le jury a consacré une prise de vue signée par Stéphane Hurel, de St Aubin-d’Arquenay (Calvados). Le 2e prix est attribué à l’Espérazanais François Danto, tandis que Jacques Blum de Lavelanet, reçoit le 3e prix. Le prix honorifique du public revenant au Morbihannais Richard Sens.

fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

1er prix, Stéphane Hurel

fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

2e prix, François Danto

fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

3e prix, Jacques Blum

fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

Prix honorifique du public, Richard Sens

05.08.2018

Course à la brouette : La roue tourne, au grand dam des favoris

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018La XXIIe édition pour Aelys Garros et Lucie Rossi.

La course internationale à la brouette, 22e du nom, disputée dans le cadre des fêtes du Cazal, aura mystifié les pronostiqueurs, pour mettre en lumière des pilotes jusqu’alors absents des podiums. Une preuve s’il en fallait une, que la roue tourne, avec un premier départ réservé à la catégorie Bouchons. Départ sous tension puisque le trio Sam, Léna et Mathias, abonné aux places d’honneur, allait subir la concurrence de Julian, dans les starting-blocks depuis le 21 mai 2017. Trompé hélas par un balisage déficient, ce dernier acceptera le diplôme de finisher.

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

Julian Canal avait pourtant décroché la pole position

Le deuxième départ permettait à quatre équipages du sexe supposé faible, de partir à la conquête du titre décroché en 2017 par Laury Puerto et Roxane Marty. En l’absence de ces championnes et de leur prototype, la course donnera lieu à de multiples coups de théâtre. Comme d’habitude, les mécanos seront au top et c’est au final le très jeune duo Aelys Garros et Lucie Rossi qui coupera la ligne en tête, après avoir littéralement survolé le circuit.

Un sommaire nettoyage plus tard, la manche réservée aux as pouvait commencer. Sous les ordres du starter et sous un soleil de plomb, dix brouettes parées tendaient leurs bras à des pilotes aussi motivés qu’inventifs. Après trois tours bouclés à un rythme d’enfer et riches en embûches, Tony Bousquet et Landry Gergouil, soulevaient enfin un trophée unique (photo ci-dessous). Le prix spécial du jury revenant à un quintet apôtre du mixeur d’anis étoilé.

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

Les clameurs se sont tues sur le circuit « d'As Tataoubas », félicitations à toutes et tous, rendez-vous le dimanche 21 juillet 2019.

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

Sam Brembilla, vainqueur devant Léna Porta

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

Jusqu'au bout, le jury aura craint l'orage

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

ET, les Poilues et les Schtroumpfs, filent vers l'Entounadou de Rose

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

A l'image de la Terre, certaines brouettes tournent sur elles-mêmes

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

Les frères Marc-Aurèle sont descendus dans l'arène

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

Martial et Julien à la chasse à la canette dans le col de Jo

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

Une première pour Dominic et Abe

cazal ste marie 2018,course à la brouette 2018

« Le soleil donne... » (air connu)

Un album Course à la Brouette 2018 a été mis en ligne

Puivert : Carnets de roots au musée du Quercorb

gilles entajan,carnet de rootsMardi 7 août à 17 h au musée du Quercorb, Gilles Entajan dit Gil’aventure, présentera Carnets de roots, son nouveau spectacle. Militant écologiste carcassonnais, il met sa passion des voyages au service du spectacle vivant, il met en scène son goût pour l’aventure. Tous les voyageurs, les routards, les baroudeurs vous le diront, l’aventure, l’étrange, le bizarre, le pathétique, le cocasse, le surréaliste, le comique, ils l’ont rencontré. Ces réalités font même partie de leur quotidien.

Pas de voyage sac à dos qui ne soit émaillé d’anecdotes, de rencontres extraordinaires. Le moment est venu de partager les meilleurs moments, les meilleures histoires de ses périples autour du monde, sur cinq continents, et de créer Carnets de roots. « Vous connaissez les brèves de comptoir, imaginez les brèves de voyages ». Gilles Entajan est un raconteur d’histoires, raconteur de ses aventures vécues (participation libre, plus d’infos sur www.spectacle-gil-aventure.com).

04.08.2018

Pour mieux connaître Pierre Dantoine

laurent malard,il était une fois chalabreLaurent Malard se passionne pour l’œuvre du caricaturiste né à Carcassonne.  

Dans le cadre du 100e anniversaire de la fin de la Guerre 1914-1918, l’association Il était une fois Chalabre, en partenariat avec la bibliothèque municipale, a souhaité mettre en lumière, l’œuvre du dessinateur carcassonnais Pierre Dantoine (1884-1955), dont les racines familiales sont ancrées à Chalabre.

laurent malard,il était une fois chalabre

Les ânes des tranchées

«  Ce n’est pas moi qui t’ai envoyé ici, c’est le ministre de la guerre, tu n’as qu’à suivre… ne fais pas l’âne… » (traduit de l’occitan)

Grâce au concours de Laurent Malard, lui même dessinateur caricaturiste portraitiste professionnel, dépositaire de l’œuvre de Pierre Dantoine, qu’il collecte, restaure et conserve, une conférence était proposée au théâtre Georges-Méliès, le samedi 28 juillet dernier.

En présence de Patricia Bernard et Nicole Reverdy, dont les noms s’inscrivent dans la généalogie de la famille Dantoine, Laurent Malard a esquissé un portrait de l’artiste audois, et présenté l’œuvre volontairement humoristique sinon burlesque sur la vie dans les tranchées, création tout à fait originale. Une projection de dessins réalisés dans les années 1930 sur le thème de la vie des soldats durant la Guerre 1914-1918, a illustré les propos du conférencier.

laurent malard,il était une fois chalabre

Ces dessins ont fait l’objet d’une exposition en mairie et bibliothèque, et l’association Il était une fois Chalabre vient d’éditer une brochure reprenant la biographie et l’ancrage particulier de Pierre Dantoine à Chalabre, ainsi que l’ensemble de ses dessins. Le recueil est disponible chez José à la maison de la presse, ou auprès d’un membre de l’association (5 €).

Par ailleurs, Laurent Malard sera sous la halle ce samedi 4 août à partir de 10 h, dans le cadre du Salon du Livre. L’occasion pour les personnes souhaitant « se faire tirer le portrait », de venir à la rencontre d’un caricaturiste qui d’ordinaire, croque les minois du côté de la Cité de Carcassonne.

laurent malard,il était une fois chalabre

Un virtuose de la guitare classique à la chapelle

Le collectif Musique en Kercorb, initiateur des concerts de l’été, communique :

musique en kercorb,thibaut garcia,scandicus

« Quel succès ! Magique le concert que Thibaut Garcia a offert aux spectateurs venus nombreux l’écouter à la chapelle du Calvaire, sur les hauteurs de Chalabre, ce dimanche 29 juillet après midi.

Concert en hommage à Bach, grâce à l’interprétation de sa Chaconne, Partita pour violon n°2, retranscrite pour la guitare par l’interprète et par les œuvres de nos contemporains Agustin Barrios Mangoré et Alexandre Tansman, en l’honneur du Maître. Concert clôturé au rythme d’Asturias, d’Albeniz, qui a emporté le public malgré la chaleur. Eblouissant ce jeune virtuose de 24 ans, bercé depuis sa tendre enfance par la guitare de son père, et déjà mondialement connu.

Ce cinquième concert de la saison 2018 de Musique en Kercorb se poursuivra le dimanche 5 août à 17 h à la chapelle Ste Cécile de Rivel avec l’ensemble Scandicus (voix d’hommes, oud, santour et percussions) qui interprètera des romances judéo-espagnoles et des musiques de la Renaissance ».

03.08.2018

Le hameau du Cazal assailli par les touristes

fêtes du cazal 2018Les bouchons n’ont pas altéré le moral des vacanciers.

La première vague de vacanciers déferlant sur le Kercorb en ce troisième vendredi de juillet, a été stoppée net à hauteur du Cazal, commune libre et néanmoins théâtre d’énormes embouteillages, chaque année à la même période. Présent sur place, le premier magistrat de la deuxième station balnéaire à la mode, se contentait d’essuyer les doléances de touristes chagrins de ne pas trouver la mer. L’édile se retirant sous les quolibets, et sur un laconique : « La mer, c’est la seule chose qui manque, mais on y travaille ».

fêtes du cazal 2018

Par bonheur, les deux gendarmes dépêchés sur place, sereins malgré une atmosphère insurrectionnelle, auront l’admirable présence d’esprit de proposer un itinéraire de délestage à des baigneurs en galère. Tout rentrait dans l’ordre et les festivités annuelles célébrées en l’honneur de Sainte Marie-Madeleine pouvaient commencer, aux accents des musiciens de la banda Entre-nous, et sous quelques embruns, venus appuyer les paroles du maire.

fêtes du cazal 2018

Il était l’heure pour les uns de s’accorder un rafraîchissement, pour les autres de trouver le meilleur emplacement pour la toile de tente. A la nuit tombée, chacun rejoignait sa « guitoune », dans l’attente du lendemain et d’un festin dont Arnaud, Joël et Mathieu entretiennent la recette.

Au cœur d’un campement étrangement pauvre en lits de camp, et tandis que les carabiniers terminaient leur service en emmenant avec eux une vendeuse à la sauvette, les temps forts allaient se succéder trois jours durant, pour assurer le succès du millésime 2018. Compliments aux éléments du FC Chalabre et aux Festejaïres del Cazal, qui ont assuré l’accueil et permis de faire sauter les bouchons.

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

Un album-photo Le Cazal 2018, le jour d'avant a été mis en ligne

02.08.2018

Rivel : Scandicus à la chapelle Sainte-Cécile

scandicus,musique en kercorb 2018Dans le cadre des rendez-vous de l’été, Musique en Kercorb et l'Association Rivel Patrimoine proposent une rencontre musicale avec l’ensemble Scandicus (Romances en exil), dimanche 5 août à 17 h, en la chapelle Ste Cécile à Rivel (Entrée 12 €, adhérent 8 €, gratuit pour les moins de 15 ans). Fondé en 2001 en Midi-Pyrénées, Scandicus s'inscrit dans une démarche de transmission des musiques anciennes. Du monochrome chant grégorien aux madrigalistes italiens, en passant par le gothique flamboyant des polyphonistes franco-flamands, un éventail de répertoires et de couleurs musicales à redécouvrir, jalonnent les sources musicales européennes.
 Le programme musical illustrant un voyage imaginaire intemporel, conduira de l’Espagne à l’Occitanie (Juan del Encina, Manuel Machado
, Johannes Ciconia, Nicolas Gombert, Juan Vasquez
, Christobal de Morales, chants séfarades traditionnels).

Le Romancero Espagnol est une forme poétique issue de la chanson de geste qui s’est développée du Moyen-Age jusqu’à la Renaissance. Cette période trouble de la « Reconquista » a conduit le peuple juif à l’exil dans tout le pourtour de la Méditerranée. La musique judéo-espagnole a été exposée aux nombreuses influences des pays traversés et des terres d’accueil.

Ces musiques où se combinent à la fois le Sacré et le Profane sont rythmées par quelques lectures de Romances. Accompagnées d’un oud, d’un santour et de percussions, les voix des chanteurs de l’Ensemble Scandicus illustrent cette rencontre culturelle d’une richesse inouïe.

La configuration vocale de l'ensemble, du contre-ténor à la basse, permet de donner un éclat particulier à ces répertoires spécifiques destinés à l'origine aux voix d'hommes (Jean-Louis Comoretto et Marc Pontus, contreténors, Olivier Boulicot et Léo Richomme, ténors et oud, Eric Beillevaire, basse, Pierre Blanchut, santour et percussions).
 Scandicus souhaite ainsi restituer le plus fidèlement possible les réalités sonores de ces œuvres oubliées, par un travail effectué à partir des sources originales, par une connaissance approfondie des styles de vocalités en vigueur au Moyen-Age et à la Renaissance, mais également par un ancrage scientifique nécessaire à la bonne interprétation de ces répertoires.