19.09.2017

Le sentier d’interprétation du Calvaire a retrouvé des couleurs

Les maquettes illustrées datant de 2001, ont été restaurées.

Sentier Calvaire 9 septembre 2017 003.JPGAlexandre Granger, Michel Brembilla et Patrick Rault dévoilent un des nouveaux visuels.

Le mardi 26 juin 2001, le sentier de découverte de la nature sur la colline du Calvaire était inauguré, en présence de l’équipe éducative du collège emmenée par Claude Ruiz, principal, et des élèves ayant mené à terme un projet engagé en 1998, à l’initiative de Patrick Rault, leur professeur de Science et Vie de la Terre. A partir d’un paysage aux contours familiers (la colline du Calvaire), nos potaches, guidés et conseillés par Mmes Toustou, Nicoleau, Gardair, MM. Rault, Iché et Jumbou, s’étaient efforcés de reconstituer un lieu chargé d’histoire. A la conclusion de ce travail méticuleux, des maquettes illustrées avaient été disposées sur huit pupitres, qui jalonnent aujourd’hui encore le parcours menant à la chapelle du Calvaire.

Mais les seize années écoulées ont particulièrement malmené les visuels, devenus illisibles sur leurs supports, et l’association « Il était une fois Chalabre » avec son président Michel Brembilla, désireux de perpétuer ce remarquable travail, ont procédé au remplacement de chacune des maquettes, via la société « In Print » et le précieux concours de la municipalité.

Sentier Calvaire 9 septembre 2017 001.JPG

Samedi 9 septembre dernier, une deuxième cérémonie inaugurale a permis de redonner un second souffle à l’ami Pivert, sympathique volatile et « fil vert » de la balade. Malgré une pluie battante, les invités présents au rendez-vous ont effectué la promenade, avec une pensée pour Nicolas de Cat et Gérard Jumbou. L'assemblée s'est ensuite retrouvée salle du conseil pour un vin d'honneur offert par la municipalité. 

Sentier Calvaire 9 septembre 2017 002 bis.JPG

Sentier Calvaire 9 septembre 2017 003 bis.JPG

Sentier Calvaire 9 septembre 2017 004 bis.JPG

Sentier Calvaire 9 septembre 2017 002.JPG

Pivert journaliste.JPG

L'ami Pivert (créateur Jean-Pierre Rault) est aussitôt reparti glaner quelques interviews.

02.09.2017

Ecole Louis-Pergaud : la semaine de quatre jours est de retour

Lors de la rentrée de septembre 2014, les écoliers du Chalabrais expérimentaient la réforme des rythmes scolaires, mise en place par la municipalité à la suite du décret no 2013-77 du 24 janvier 2013. Quatre jours et demi de classe, et une nouvelle organisation qui avait amené la création d’ateliers « Temps d’activités périscolaires » (TAP), pour lesquels l'équipe éducative et plusieurs bénévoles s’étaient investis, les familles bénéficiant de la gratuité totale de ces animations.

Conformément au décret 2017-1108 du 27 juin dernier, la mairie de Chalabre a demandé le changement de l’organisation de la semaine scolaire. Le retour à la semaine de quatre jours ayant été accepté, voilà les jours et horaires des semaines scolaires ainsi que ceux de la garderie municipale, dès la rentrée de septembre 2017. La semaine scolaire s’établira comme suit : quatre journées de 6 h, soit 24 h (avec 2 h de pause méridienne). Les vacances scolaires seront identiques au calendrier proposé.

 

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

           

8h30- 11h30

Classe

 

Classe

 

Classe

Classe

 

Pause méridienne

Pause méridienne

 

Pause méridienne

Pause méridienne

13h30- 16h30

Classe

 

Classe

 

Classe

Classe

           

Horaires Garderie  (qui reste payante) :

 

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

           

7h00-08h20

Garderie

 

Garderie

 

Garderie

Garderie

11h30-13h20

(MS à CM2)

 

12h45 (PS)

Pause méridienne

 

Coucher

Pause méridienne

 

Coucher

 

Pause méridienne

 

Coucher

Pause méridienne

 

Coucher

16h30- 18h00

Garderie

 

Garderie

 

Garderie

Garderie

 

02.08.2017

Création d'une maison familiale rurale en Kercorb

maison familiale rurale en kercorbRoland Da Costa souhaite engager au plus tôt la deuxième phase du projet.

La proposition est portée par l’association Liens et Initiatives Citoyennes en Terre Privilégiée (LicTp), désireuse d’agir sur la vitalisation du territoire, par la création notamment, d’une maison familiale rurale. Afin de présenter le schéma de la phase de lancement de ce projet, Roland Da Costa pour LicTp, avait invité Emmanuel Cléro, directeur régional des MFR (Maisons Familiales Rurales) de la région Occitanie, Marie-José Terrassier, présidente de la MFR de Donneville (Haute-Garonne) et Martine Courant, présidente de la MFR de Cologne (Gers).

maison familiale rurale en kercorb

L’assemblée présente en mairie a pris connaissance des avancées enregistrées par l’équipe de travail rassemblée autour de Roland Da Costa, avant une prise de parole des trois invités, venus présenter leur établissement et partager leur expérience. Il faut rappeler que les MFR sont des établissements de statut associatif, dont l’objectif est la formation et l’éducation des jeunes et des adultes, leur insertion sociale et professionnelle.  

maison familiale rurale en kercorb

Les nombreux échanges ont permis de cerner à la fois les besoins, et les possibilités. Auparavant, Geneviève et François Terris, retraités actifs sur les hauteurs de Canterate à Montbel (photo ci-dessus), avaient évoqué une tranche de leur vie, marquée par un investissement au sein d’une MFR, c’était il y a un peu plus de soixante ans. La mise en route du chantier de création d’une maison familiale rurale en Kercorb semble imminente, prochaine étape, le dépôt des statuts.

maison familiale rurale en kercorb

Martine Courant, Emmanuel Cléro et Marie-José Terrassier.

12.07.2017

Le relais des assistantes maternelles prend des vacances

relais assistantes maternelles des Pyrénées Audoises Les activités reprendront en septembre (Photo archives, Mai 2017).

Avec l’arrivée de l’été et la fin de la classe, les temps collectifs du relais assistantes maternelles des Pyrénées Audoises (RAM) ont pris fin jeudi 6 juillet. Ils reprendront le 12 septembre à Quillan et le 14 septembre à Chalabre. Il n’y aura pas de permanences délocalisées durant les mois d’été. Cependant pour les familles qui auraient besoin d'un mode de garde, ou les assistantes maternelles qui auraient un besoin d’accompagnement, il est possible de contacter le RAM au 06 84 01 68 59. Il sera ainsi possible d’être reçu pendant l'été, sur rendez-vous (le service sera fermé du 10 au 26 juillet).

Les permanences dans les villages ne reprendront que le 19 septembre à Axat, le 26 septembre à Quillan, le 21 septembre à Chalabre, et enfin le 28 septembre à la maison de la montagne, plateau de Sault.

Pour le lieu d’accueil Enfants-parents (tapis à pois), les locaux étant occupés par « les grands » du centre de loisirs, le tapis s’envolera à nouveau le 13 septembre. Bonnes vacances à tous.

03.07.2017

C’était hier : Le concours de la Résistance très suivi au collège

L’article qui suit, rédigé par Marie-Louise Saddier, avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 3 juillet 1997.

concours national de la résistance et de la déportationDes lauréats heureux (Photo archives juillet 1997).

Fidèles à une tradition solidement ancrée dans leur établissement, les élèves de 3e du collège Antoine-Pons ont participé avec succès au concours national de la Résistance et de la Déportation. Ils étaient vingt de la classe de 3e en ce jour de mars où avait lieu le concours de la Résistance. Vingt qui depuis plus de deux mois avaient préparé ce travail sur la Mémoire avec leur professeur, Mme Hélène Cortès. Prenant le relais, Mme Françoise Maury accompagnée du colonel Marius Olive et de MM les résistants de Picaussel, René Subreville, Camille Boussioux, Georges Pendariès, et aidée par Mme Marie-Louise Saddier, relata les divers aspects du thème proposé : « Les femmes dans la Résistance ». En bref, tous et toutes très en forme ont défendu le sujet proposé avec toute leur bonne volonté et tout leur savoir. Cependant l’adage : « Beaucoup d’appelés, peu d’élus », s’avère toujours de rigueur, surtout quand la concurrence joue entre les élèves des lycées et collèges de l’Aude, participant ce même jour, au même concours. La lutte à l’arrivée se joue surtout au moment de la lecture des copies à Carcassonne, à l’inspection d’académie.

Le collège Antoine-Pons de Chalabre s’honore de quatre prix décernés à Marjorie, Marion, Carla et Laurent. Mais tous ayant travaillé avec autant de ferveur, il était normal, honnête et primordial de récompenser tout ce monde. Aussi, le dernier jeudi du mois de juin, en présence des autorités cantonales, des professeurs du collège, et de Mme Maryse Navarro, les élèves reçurent tous deux livres : Lucie Aubrac, et un petit opuscule dont le titre est un programme : « Se taire est impossible ». Le tout accompagné de la photocopie d’une lettre envoyée à toute la classe par le prix Nobel de la Paix Elie Wiesel, auquel le jour du concours, les jeunes avaient envoyé un petit mot d’espérance en l’avenir.

Ainsi Laura, Carla, Jonathan, Marie-Aude, Magali, Ingrid, Gladys, Emilie, Marion, Virginie, Marjorie, Marie-Christine, Céline, Jean-Baptiste, Nils, Lionel, Christophe, Randolf, Mickäel et Laurent ont eu une belle récompense, et sans doute n’oublieront-ils pas trop vite tous ces exemples qui leur ont été transmis.                        

15.06.2017

Sentier d’interprétation du Calvaire : L’ami Pivert est de retour

Usées par le temps, les maquettes illustrées datant de 2001, ont été remplacées.

Pose panneaux pupitres 30 mai 2017 002.JPGLe président Michel Brembilla a assuré la substitution des panneaux (Photo 30 mai 2017).

Le mardi 26 juin 2001, le sentier de découverte de la nature sur la colline du Calvaire était inauguré, en présence notamment de l’équipe éducative du collège emmenée par Claude Ruiz, principal, et des élèves ayant mené à terme un projet engagé en 1998, à l’initiative de Patrick Rault, leur professeur de biologie.

collège antoine-pons,il était une fois chalabre,patrick rault

Trois maquettes d'origine ont été fixées sur l'aire de pique-nique du Calvaire, par les services communaux (Photo 20 avril 2017).

A partir d’un paysage aux contours familiers, en l’occurrence la colline du Calvaire, nos potaches, guidés et conseillés par Mmes Laurence Toustou, Geneviève Nicoleau, Véronique Gardair, Patrick Rault, Michel Iché et Gérard Jumbou, s’étaient efforcés de reconstituer point par point un lieu chargé d’histoire, et insensiblement remodelé au fil du temps. A la conclusion de ce travail méticuleux, des maquettes illustrées avaient été disposées sur huit pupitres, qui jalonnent aujourd’hui encore le parcours menant à la chapelle du Calvaire.

collège antoine-pons,il était une fois chalabre,patrick raultMais cette journée qui voyait une classe de 3e boucler brillamment son premier cycle d’études est bien lointaine, et les seize années écoulées ont particulièrement malmené les visuels, devenus illisibles sur leurs supports. Désireuse de perpétuer le remarquable travail accompli, l’association « Il était une fois Chalabre » et son président Michel Brembilla, viennent de procéder au remplacement de chacune des maquettes, avec le concours de la société « In print ». Une initiative qui permet également le retour en grâce de l’ami Pivert (création Jean-Pierre Rault, photo ci-contre), sympathique volatile trop heureux d’inviter à nouveau à la balade autour du Calvaire, en sa très instructive compagnie. Avec une pensée pour Nicolas de Cat et Gérard Jumbou.

collège antoine-pons,il était une fois chalabre,patrick rault

Le projet finalisé, est présenté aux partenaires (photo archives janvier 2001).

collège antoine-pons,il était une fois chalabre,patrick rault

Une partie des élèves de la classe de 3e (photo archives janvier 2001).

De gauche à droite : Céline Fant, Linda Seyve, Béatrice Boussioux, Delphine Guirao, Alexandre Granger, Aloïs Croison, Nicolas De Cat.  

collège antoine-pons,il était une fois chalabre,patrick rault

(photo archives janvier 2001)

collège antoine-pons,il était une fois chalabre,patrick rault

26 juin 2001, inauguration du circuit, Patrick Rault retrace l'historique du projet (photo Edouard Garcia, archives juin 2001).

09.06.2017

Les voix de l’Ehpad et du collège, à l’unisson

ehpad hauts-de-bon-accueil,collège antoine-ponsLe chœur des collégiens, dirigé par Pascale Sicard.

Jeudi 1er juin, la chorale du collège Antoine-Pons rendait visite à son homologue de l’hôpital des Hauts-de-Bon-Accueil, pour un après-midi d’échanges en chansons. Les deux choeurs, respectivement dirigés par Pascale Sicard, professeur d’éducation musicale, et le duo Magali Richou-Maryse Le Roy pour l’Ehpad, ont tour à tour interprété une sélection de leurs répertoires.

ehpad hauts-de-bon-accueil,collège antoine-pons

Au gré de mélodies ravivant les souvenirs chez nos aînés, les deux chorales se sont surprises à fusionner, échangeant au final leurs partitions pour un récital en commun et des plus réussis. A la conclusion duquel Jean-Rémy Vanderdonckt, principal du collège, a offert une interprétation remarquée, accompagné de son ukulélé baryton (photo ci-dessous). Cet après-midi musical, s’est poursuivi autour d’un excellent goûter, proposé par le personnel des Hauts-de-Bon-Accueil.

ehpad hauts-de-bon-accueil,collège antoine-pons

ehpad hauts-de-bon-accueil,collège antoine-pons