29.05.2018

C’était hier : Le collège Antoine Pons a célébré le 30e anniversaire de sa création

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 29 mai 2008.

collège antoine-ponsHéloïse Bargain et Nargis Bototo ont dévoilé la plaque aux côtés de Daniel Koch, Roger Rosich et Yannick Callat (Photos archives mai 2008).

L’allée Pierre-Louis Fabre accueillait en ce samedi de mai une nombreuse assistance invitée à effectuer un petit retour dans le temps, à l’endroit même où naissait en septembre 1955 le groupe scolaire, projet engagé par l’équipe municipale emmenée alors par Maurice Samitier maire de Chalabre et Marie-Jeanne Pons son adjointe.

collège antoine-pons

En présence de Daniel Koch inspecteur de l’académie de Montpellier, Roger Rosich conseiller général, Christian Guilhamat maire de Chalabre, Andrée Faucheux et Camille Amat nièces d’Antoine Pons et Michel Brembilla président de l’association Il était une fois Chalabre, Yannick Callat principal du collège Antoine Pons exposait l’historique de l’établissement. De réformes en circulaires (lois Debré et Haby) et de 1959 à 1977, l’établissement sera classé G.O.D (groupe d’observation dirigée) puis U.P.M (unité pédagogique modulaire), jusqu’à cette réunion du 4 mars 1977 avec le recteur Richard de l’académie de Montpellier et les élus du Chalabrais, qui allait valider l’acte de naissance du collège sous sa forme actuelle.

collège antoine-pons

Trente années plus tard, Edouard Garcia, Marc Jean-Pierre, Hubert Carcy, directeurs successifs et principaux acteurs d’une transformation réussie se retrouvaient en cette journée anniversaire, au cours de laquelle la mémoire d’Antoine Pons a été honorée. Andrée Faucheux retraçait la vie de son oncle, jeune instituteur et syndicaliste tragiquement disparu le 26 mai 1932, avant qu’une plaque commémorative ne soit dévoilée dans l’enceinte de l’établissement qui accueille aujourd’hui 135 élèves. L’assemblée était ensuite invitée à découvrir ou redécouvrir les toiles de Camille Amat, oeuvres présentées aux côtés de créations réalisées par Héloïse Bargain et Nargis Bototo, élèves de 4e et 3e qui se sont associées avec talent à l’hommage rendu à Antoine Pons. Un bel anniversaire et une journée de sympathiques retrouvailles, à la conclusion de laquelle Daniel Koch aura délivré de bonnes notes d’espoir quant à l’avenir du plus petit collège de l’Aude.

15.05.2018

Le tapis à Pois est de retour

« Il était une fois un tapis volant qui se déplaçait de villages en villages, sur le territoire des Pyrénées Audoises… ». Ainsi est présentée l’extraordinaire aventure du lieu d’accueil Enfants Parents proposé par la CCPA.

Lors de ses étapes, le tapis se déploie et un espace petite enfance prend vie. Deux accueillantes qui ne sont ni des fées ni des magiciennes, sont présentes à chaque fois pour accueillir les lutins de moins de quatre ans, ainsi que leurs parents, dans cet univers de jeux et de convivialité.

tapis à pois,cc pyrénées audoises

Les prochains atterrissages prévus auront lieu tous les mercredis à Quillan et tous les vendredis à Roquefeuil et à Chalabre, en matinée de 8 h 30 à 11 h 30 et ce jusqu’à fin juin (salles des centres de loisirs). « Le tapis à pois vous attend, afin de vivre heureux avec beaucoup d’enfants ». La participation à ce moment d’accueil reste gratuite et sans inscriptions, pour plus de renseignements, 06 84 01 68 59.

10.05.2018

Du street art sur les murs de l’Ehpad

Société. L'inauguration aura lieu en juin prochain. Explications.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,Flavien Seng et Pheno,collège antoine-pons,L’expérience s’est terminée avec la réalisation d’une création éphémère.

Dans le cadre d’un projet collaboratif entre l’Ehpad et le collège Antoine-Pons d’une part, de Flavien Seng et Pheno, deux artistes du pays toulousain d’autre part, l’hôpital local des Hauts-de-Bon-Accueil accueillait en ce mois d’avril, une palette d’artistes. Artistes confirmés ou artistes en devenir, se sont retrouvés aux côtés des résidents, afin de prendre part à une rencontre intergénérationnelle sur le thème du street art (art urbain), mouvement artistique contemporain.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

Encadrés par Flavien Seng et Pheno, vingt-quatre collégiens répartis en deux groupes ont créé une véritable fresque en moins de vingt-quatre heures, sous le regard de résidents invités à suivre le projet au plus près. Lesquels ont observé le travail avec émerveillement, assez intéressés pour donner leur point de vue. Et une belle occasion pour les élèves de porter un regard différent sur leurs aïeux, certains évoquant le souhait de venir pratiquer d’autres activités, de manière ponctuelle.

Un vernissage est prévu au début du mois de juin avec les élèves et les résidents, en compagnie des élus (mairie, conseil départemental) et de l’inspection académique.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

30.04.2018

Bataille de dessins sur le cours Sully

duel à crayons tirés,bibliothèque chalabreLe jeune public a apprécié l’imagination des deux artistes (Photos Noëlle Danjou).

Une battle entre dessinateurs - comprendre un duel à crayons tirés - était organisée dernièrement, dans le cadre de l’opération Sortie de case, proposée par la bibliothèque départementale de l’Aude et la bibliothèque municipale.

duel à crayons tirés,bibliothèque chalabre

Face à face dans la salle du conseil municipal, deux dessinateurs de BD, Yigaël (photo ci-dessous) et Joël Alessandra (photo ci-dessus), ont effectué une succession de défis, parfois soumis à certaines contraintes, imaginés par un public réunissant les élèves de la classe de 6e et du club lecture du collège Antoine-Pons.

duel à crayons tirés,bibliothèque chalabre

Feutre en main, il s’agira de dessiner New-York à cloche-pied, de faire un auto-portrait avec la main de quelqu’un d’autre, de poser un lapin à dessiner sans lever le crayon, de dessiner une bibliothèque dans des bains-douches, ... Le gagnant de chaque défi était départagé par le public qui votait avec deux petits cartons, rouge ou bleu, chaque couleur correspondant à un dessinateur. Le match a été très disputé et la victoire, serrée, est revenue à Joël Alessandra. La matinée s’est conclue par un échange entre le public et les deux auteurs illustrateurs.

duel à crayons tirés,bibliothèque chalabre

28.04.2018

Carnaval : Ils sont sortis de leur réserve

Carnaval Vanille Chocolat 001.JPGAucune embuscade n’a été tendue par nos papooses.

Vendredi 21 avril, et à la veille de la visite annoncée de sa Majesté Badaluc le 50e, les cours chalabrois ont reçu la visite d’une tribu de petits indiens, d’ordinaire établis sur la rive droite du Chalabreil, à hauteur de la crèche Vanille et Chocolat. Emissaires d’un grand sachem trop occupé sous son tepee à traiter les affaires courantes, les enfants grimés et joyeux, sont allés à la rencontre de leurs aînés, proposant sous le manteau, un calumet de la paix aux arômes cacao.

vanille et chocolat

Musique, chants, rien n’a manqué tout au long de ce sympathique défilé dans les rues et entre les commerces de la bastide. Où l’accueil réservé aura été très apprécié par de très sympathiques papooses et l’équipe accompagnatrice. Le voyage de retour vers le quai du Chalabreil passera par le centre de loisirs, pour une visite courtoise, inter tribu. Le chaud soleil qui montait invitant la pacifique cohorte à rallier sa réserve, sans avoir aperçu l’ombre du moindre cow-boy.

vanille et chocolat

vanille et chocolat

vanille et chocolat

vanille et chocolat

vanille et chocolat

22.04.2018

Pour l’association Vanille et Chocolat… le compte n’y est toujours pas !

vanille et chocolat,cc pyrénées audoisesLa crédibilité de la médiation est remise en cause.

Le 21 septembre 2017, la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (CCPA) validait par un vote, la reprise en régie directe à compter du 1er janvier 2018, de la gestion de la crèche halte-garderie Vanille et chocolat de Chalabre, et la crèche multi-accueil Les petites bulles de Ste Colombe-sur-l'Hers. Depuis lors, le motif invoqué pour justifier cette prise de décision, - erreurs de gestion -, devait être réfuté, audit à l’appui, avant que la CCPA ne s’engage à rétablir la gestion des crèches par l’association. L’autre point de friction, que chacun pensait également réglé, porte sur le montant des subventions allouées, montants actés, aujourd’hui remis en cause. A l’écoute de ce qui s’apparente à un double langage, l’association Vanille et Chocolat et les parents, montent une fois encore au créneau, et manifestent leur exaspération :

« Suite à la parution de l’article dans l’Indépendant du 14 avril, les parents, l’équipe pédagogique et le gestionnaire de l’association Vanille et Chocolat ont souhaité se réunir pour faire part de leur indignation face aux dires de M. Christian Maugard, vice-président de la Commission Solidarité au sein de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (CCPA).

En effet, ce dernier soulève que « la proposition n’est pas réaliste », tout en pointant des « problèmes de gestion » et un « manque d’informations de la part des gestionnaires ». Christian Maugard, mandaté par M. Francis Savy, président de la CCPA, a pris en charge la médiation entre l’association et la CCPA.

Or, à l’issue de la rencontre du 19 février dernier, avec les différents partenaires - CAF, expert comptable, commissaire aux comptes, élus du Kercorb (MM. Jean-Jacques Aulombard et Thierry Couteau) et les techniciens de la CCPA (Mme Karine Gonzalez) - et en présence de parents au titre d’observateurs -, il a été convenu que M. Christian Maugard transmette les éléments qui démontrent la nécessité du versement d’une subvention de 133 000 € pour le fonctionnement pérenne et serein de l’association, et donc des deux structures d’accueil de Chalabre et Ste Colombe-sur-l’Hers.

A notre grand étonnement, lors de la parution de l’article du 14 avril, c’est tout le contraire qui a été donné.

Nous sommes encore une fois mis devant le fait accompli, sans que soit prise en compte une gestion saine validée par un expert comptable et un commissaire aux comptes, sous le contrôle de la CAF et de la PMI.

Nous nous interrogeons sur la crédibilité et la finalité de cette « médiation », mais aussi sur la réelle volonté de la CCPA de permettre à l’association de fonctionner normalement ».

10.04.2018

Le collège Antoine-Pons ouvre ses portes

collège antoine-ponsC’est une structure privilégiée d'une centaine d'élèves, lieu d'enseignement préservé et plus petit établissement de l'Aude, le collège Antoine-Pons organise un après-midi portes ouvertes, le mercredi 11 avril de 14 h à 16 h.

De bonnes conditions d'enseignement.

Les classes à effectif réduit et les moyens matériels mis à disposition permettent à ce petit collège de proposer de très bonnes conditions de travail, tant pour les élèves que pour le personnel. L'établissement a fait l'objet de rénovations récentes, et une mise à niveau et un ascenseur ont été construits pour permettre d'intégrer les élèves à mobilité réduite. Labellisé dans le domaine numérique, le collège offre un parc informatique important et performant.

Un suivi personnalisé de chaque élève.

Chaque élève bénéficie d'un suivi personnalisé, l'équipe éducative connaît tous les jeunes et prend en compte les particularités de chacun. De plus une AESH (Accompagnant d'élèves en situation de handicap) est présente aux côtés des élèves ayant de plus gros besoins. Le soir, une aide aux devoirs est proposée aux élèves volontaires par des enseignants. Grâce à l'implication des professeurs, l'établissement a chaque année de bons résultats au brevet avec 93%  de réussite en 2017 (89% de mentions).

De nombreux projets pour une ouverture sur le monde.

Le volet culturel du projet d'établissement est particulièrement riche. Les élèves participent à des dispositifs nationaux comme « Collège au cinéma et au théâtre», à des manifestations régionales du type « Cinespaña », ou à des concours comme le Big Challenge ou le Kangourou des mathématiques. Des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) ont été mis en place pour favoriser la pédagogie de projet. De plus, tous les deux ans, un voyage à l'étranger est proposé. Des activités péri-scolaires, chorale, club lecture, association sportive sont organisées sur la pause méridienne. Le collège dispose d'une section bilangue. Des approches qui permettent de lutter contre l'enclavement géographique, et offrent aux élèves du Kercorb une ouverture sur le monde.

Zoom sur un projet parmi d'autres.

Les élèves des deux classes de 4e sont engagés avec enthousiasme dans la réalisation de deux courts métrages avec leurs professeurs d’anglais, d'espagnol et de français. Ils sont à la fois auteurs, car ils ont écrit eux-mêmes le scénario, avec des répliques dans les trois langues, et acteurs. Le tournage est actuellement en cours. Les films seront projetés, le 22 juin, lors de la kermesse du collège.

Un ancrage local.

De multiples actions se font en partenariat avec des structures locales, créant notamment du lien inter-générationnel. D'autres opérations, comme « Un fruit à la récré » ou « Goûter le monde autour de moi », abordent les questions de la nutrition, de l’agriculture biologique et des circuits courts en vue de former de futurs citoyens responsables.

Après l’accueil, une visite du collège sera assurée par Jean-Rémy Vanderdonckt et l’équipe éducative.