12.08.2013

La recette secrète des Chevaliers du Tougnol

Les candidats au concours de tougnol ont mis les mains dans la farine.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichouxLe pain à l'anis, une spécialité bien gardée.

A la faveur des célébrations de la Fête nationale, les Chevaliers de la Confrérie du Tougnol avaient invité dans les murs de la bastide chalabroise, les Compagnons de Saint-André de Roubichoux, emmenés par le Grand Maître Jean-Louis Goepfert et Patrick Hoff, Grand massier. Etait également invité à la fête, Jean-Claude Estirach, Doyen de l'académie des confréries du Languedoc-Roussillon. Les boudègues de la Montagne-Noire et le chevalier Frédéric Paillard de la Bâtisse ont ouvert la voie à un cortège qui a emprunté les artères chalabroises pour une visite guidée, confiée aux bons soins de Serge Fournié.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichouxSur le Pont du Blau, Patrick Hoff et Jean-Louis Goepfert à l'écoute de Serge Fournié.

Dans le même temps et à la chaleur de fourneaux rallumés depuis la veille, les candidats au concours du tougnol s'affairaient à qui mieux mieux, les mains dans la farine. C'est que la tradition, rétablie en 2001, puis tombée en sommeil en 2006, revenait sous les feux de l'actualité, à l'initiative de la Confrérie établie rue du Pont-Vieux. Amateurs, fins gourmets ou nostalgiques d'un temps passé ont remis aux douze coups de midi, des copies plus ou moins réussies d'un pain à l'anis qui s'obstine à garder son secret.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux

Cette "Festa del tonhol" était rehaussée par la présence du "mestre tonholier" Claude Chauveton, ambassadeur du riche savoir-faire rivélois, et hors-concours à ce titre. Après dégustation et délibération, le jury rendait son verdict et décernait le premier prix à Jean-Pierre Rey de la Côte du Château. Suivi de très près par Florence Saddier de la Soucaille du Château, Thierry Cnocquart du Pech del Bouich prenant la troisième place sur le podium. A l'heure des récompenses, Olivier Carbonneau pour la Confrérie, félicitait l'ensemble des participants, et invitait le nombreux public à partager le verre de l'amitié, accompagné "d'una mica de tonhol".

12.07.2013

Le premier chapitre du Tougnol débute samedi

Le Tougnol, pain à l'anis que l'on ne présente plus, sera dignement célébré en même temps que la fête nationale.   

Chevaliers du Tougnol Annonce 1er Chapitre 2013.jpgLa fête nationale offrira l'occasion de célébrer le tougnol.

A l'initiative de la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, une tradition instaurée en juillet 2001 et qui s'était essouflée dans l'intervalle, va être remise au goût du jour. Il s'agira pour le président Olivier Carbonneau et son équipe, de célébrer le 1er Chapitre du Tougnol, pain à l'anis que l'on ne présente plus.

Programme des festivités     Samedi 13 juillet à 8 h, déballage du tougnol sacré, sur le marché. A 10 h 30, sortie des confréries dans la bastide, avec visite guidée accompagnée en musique par l'école de boudègue de la Montagne-Noire. A 16 h, pèlerinage des confréries vers la demeure ancestrale des De Mauléon-Narbonne, aux accents des boudègues ressuscitées par la Sofia Jacme del Quercorb et ses amis. A 20 h, festin champêtre au siège de la Confrérie, 2 rue du Pont-Vieux (12 €), suivi à 22 h d'une soirée masquée médiévale. Le loup sera exigé à l'entrée, avec récompenses pour les plus originaux.

Dimanche 14 juillet, 12 h 30, festin à la broche sous la halle (melon, agneau, fromage, tougnol, vin, participation 15 €, apporter les couverts). A 14 h 30, thé dansant sous la halle, 16 h, annonce des résultats du concours du "plus délicieux tougnol", et remise des récompenses aux lauréats.

Pour tout renseignement et réservations, contacter la Confrérie des Chevaliers du Tougnol au 06 07 96 37 33 ou confreriechevalierstougnol@orange.fr 

18.05.2013

Le tougnol s'offre une parade sur les cours

Le petit pain à l'anis à la recette secrète a été célébré par une population en fête, et la Confrérie des Capucins, de Trèbes, venus en amis.

Chevaliers du Tougnol 9 mai 2013 002.jpgEcole de Bodega de la Montagne Noire en tête, la fête du tougnol a été couronnée de succès.

Il avait choisi le jour de l'Ascension pour revenir au-devant des Chalabrois et de leurs invités, le pain à l'anis appelé "tougnol" par les gourmands, s'est offert un véritable tour d'honneur sur les boulevards. Portée par le trio fondateur de la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, cette spécialité à la recette mystérieuse, en a profité pour venir à la rencontre de la Confrérie des Capucins de Trèbes, invitée d'honneur en pays de Kercorb.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des capucins de trèbes,école de bodega de la montagne noire

La fête avait commencé aux abords du quai du Pont-Vieux, où les candidats à l'adoubement devaient satisfaire aux 11 épreuves proposées par Denis, Olivier et Sébastien, éminents chevaliers de la trinité tougnolesque. Avec une dextérité confondante, les irréductibles Capucins emmenés par Bernard Vidal leur président, vont enchaîner les défis, jusqu'au dépassement de soi, en vertu de la sacro-sainte alliance avec l'ami Aristide, "le brulou de vin".

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des capucins de trèbes,école de bodega de la montagne noire

Comme au bon vieux temps     Ainsi lancé, le 1er Chapitre s'offrait une séquence musicale, en compagnie de l'Ecole de Bodega de la Montagne Noire, emmenée par la Sofia Jacme del Quercorb. Comme au bon vieux temps des aristocrates de la Maison De Bruyères, les Cours Colbert et Sully allaient renvoyer les notes de talentueux "bodegaïres". Sonorités entrecoupées par les précisions historiques de Serge Fournié, guide et conteur surfant sur les événements du passé de la bastide.

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des capucins de trèbes,école de bodega de la montagne noire

Un festin partagé entre les vieux murs de l'Affenage remettra la troupe en marche, en direction du Château de Mauléon et de sa salle d'armes où allait se dérouler la cérémonie finale d'intronisation. Cette journée se concluait au son de la boudègue, et autour du « Sacré Tougnol », avec la bénédiction d'Honoré, le Saint-Patron des artistes pâtissiers. Que le Tougnol soit !!!

confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des capucins de trèbes,école de bodega de la montagne noire11e et ultime épreuve pour Bernard Vidal, président de la Confrérie des Capucins de Trèbes (Photo Serge Fournié).

Un album-photos Chevaliers du Tougnol a été mis en ligne.

09.05.2013

Le tougnol, une gourmandise ... en pleine Ascension

Confrérie Tougnol I.jpgLes Chevaliers du Tougnol vont rallumer leur four à pain.

La Confrérie des Chevaliers du Tougnol sera de sortie en ce 9 mai, jeudi de l'Ascension, à l'occasion de la venue en Kercorb de la Confrérie des Capucins de Trèbes, invitée d'honneur par les Maîtres confectionneurs d'un pain anisé, à la recette garnie de mystère.

Une riche journée festive en perspective, qui commencera dès 9 h avec la réception des Confréries et une dégustation du tougnol, 2 quai du Pont Vieux. Une présentation détaillée des onze épreuves proposées aux candidats à l'adoubement sera proposée, avant le coup d'envoi dès 10 h du tout premier challenge, à savoir, la confection d'un pain à l'anis. Aux alentours de 11 h, une sortie en musique permettra la visite guidée au cœur du village, en compagnie de Serge Fournié, et de la Troupe des Bodegaïres de la Montagne Noire, emmenée par la Sofia Jacme del Quercòrb.

Un apéritif pris vers midi marquera une pause bienvenue dans le déroulement des épreuves imposées aux candidats à l'intronisation, suivi d'un festin partagé entre les vieux murs de l'Affenage. A 16 h, la joyeuse troupe prendra la direction du Château de Mauléon, pour un pèlerinage en musique suivi de la visite de la demeure ancestrale des De Bruyères, en compagnie de Gilles Roméro.

La cérémonie d'intronisation se tiendra en salle d'armes à partir de 17 h, avant la clôture de la journée prévue vers 18 h au Quai du Pont-vieux, avec dégustation finale du « Sacré Tougnol ».

19.10.2012

Les Chevaliers du Tougnol en leur royaume

CCT.JPGSi l’on en croit le président Romain Sicre, l’adhésion à la CCT se fera sur la base de critères pointus et sérieux.

C’est une évidence, le quai du Chalabreil a décidé de faire l’actualité en ce mois d’octobre. Après le bal des grutiers, emportant vers sa destinée, une passerelle plus que centenaire (cf article du 16 octobre), l’animation s’est transportée jusqu’à « l’Affenage », salle de restaurant de l’ancien hôtel Pont, fermée depuis bien longtemps déjà. Et donc une belle surprise en ce dimanche 14 octobre, avec une véritable renaissance due à l’initiative de la "Confrérie des Chevaliers du Tougnol", dernière née des associations chalabroises, enfin installée en son siège.

Dans une ambiance des plus festives, le bureau et son président Romain Sicre, ont accueilli leurs nombreux invités autour d’un excellent cassoulet, mitonné avec le plus grand soin. Il s’agissait pour le double C T, de remercier l’ensemble des personnes ayant aidé à la concrétisation d’un projet, entièrement dédié à la promotion du « tougnol ». Un pain à l’anis dont la recette est à chercher au plus profond de la mémoire chalabroise.   

confrérie des chevaliers du tougnolAprès une mise en bouche partagée autour d’une cuisinière à bois donnant elle aussi le meilleur d’elle-même, le président remerciait l'assemblée présente et excusait les absents. Au fil d’un discours ferme et direct à l’attention des membres susceptibles de rejoindre la confrérie, Romain Sicre présentait le protocole d’intronisation, riche notamment de onze épreuves issues de la tradition médiévale.

Au fil des agapes, plusieurs convives ont postulé pour un adoubement souhaité dans les plus brefs délais, une demande agrémentée de quelques pas de valse et autre tango.

Le prochain rendez-vous, « exclusivement réservé aux membres ou presque », est programmé le samedi 17 novembre au siège, autour d’un vin nouveau accompagné de châtaignes grillées.  

Les personnes souhaitant rejoindre la « Confrérie des Chevaliers du Tougnol », peuvent faire une demande d'adhésion en contactant l’adresse électronique suivante : confreriechevalierstougnol@orange.fr

10.08.2012

Le trio gourmand des Chevaliers du Tougnol

Nouvellement créée, la confrérie des Chevaliers du Tougnol a pour objectif la promotion d'un pain à l'anis, véritable gourmandise.

confrérie des chevaliers du tougnol

    Contrairement aux Trois Mousquetaires, les Chevaliers du Tougnol sont trois.

A la faveur du vide-grenier organisé dimanche 5 août par l’association « Bon’Action » et sa présidente Geneviève Carbou, les nombreux chineurs déambulant sur les cours de la bastide ont eu la primeur d’une plaisante nouvelle. Un trio gourmand et accro à une spécialité à l’anis dont la formule reste à ce jour secrète, a mis sur pied la « Confrérie des Chevaliers du Tougnol ». Par cette initiative, ils souhaitent promouvoir une pâtisserie dont la seule évocation remet en mémoire des enseignes disparues, et qui avaient pour nom Huillet, Paquier, ou Calbo.

Cette confrérie, dernière née des associations chalabroises, dont le siège se trouve au 2 Quai du Pont-Vieux, est présidée par Romain Sicre, Sébastien Danjou en est le secrétaire, Olivier Carbonneau le trésorier. Priorité des priorités, la promotion d’une spécialité du Kercorb, et le rétablissement du concours de confection du « tonhol », initié en 2001, et actuellement absent des programmes festifs. Egalement prévues, des cérémonies d’intronisation, dans les locaux de l’ancien hôtel-restaurant Pont. La visite sur le vide-grenier des écuyers du château, emmenés par Gilles Roméro, est venue confirmer que les adoubements pourraient aussi avoir lieu dans la salle d’armes de la vieille demeure des De Mauléon. Comme le précise le président Romain Sicre, « un minimum d’engagement à la vie de l’association sera demandé, et l’adhésion se fera sur la base de critères très pointus et sérieux, avec notamment onze épreuves à effectuer le jour de l'adoubement ».

Le bilan de cette première journée d’animation est plus que positif, en effet, avec quarante repas servis et 55 « tougnols » vendus, l’association a assuré deux mois de location pour son siège. Les Chevaliers du Tougnol tiennent à remercier Alain Poincheval pour la peinture gracieusement offerte, et Frédéric Paillard pour les paniers en osiers destinés à présenter les tougnols. Dernier petit détail, l’enseigne de la confrérie (photo ci-dessous) sera posée très prochainement au siège, superbe repère indiquant l’accès à une magnifique salle de réception. 

confrérie des chevaliers du tougnol