09.06.2015

Il flotte un parfum d’anarchie à la déchetterie

Quai de transfert 3 juin 2015.JPG

Au deuxième plan, le quai de transfert.

Au printemps 2009, le quai de transfert route de Mirepoix, était déplacé de quelques hectomètres, muni d’un règlement en bonne et due forme. Lequel ne laissait aucune chance à l’étourdi bricoleur, au jardinier distrait, n’ayant pas actualisé les bons horaires d’ouverture. Face à un portail fermé… pour cause de fermeture, il était alors fréquent d’observer le va-et-vient de remorques chargées jusqu’aux ridelles, ralliant leur point de départ, entraînées par des pilotes manifestement chagrins.

Mais comme disait l’autre, « ça, c’était hier ! ». Car aujourd’hui, la discipline est devenue la cadette des soucis de certains usagers, lesquels poussent le système D, jusqu’à délester leur fardeau, juste à l’extérieur du périmètre consacré. Mis en service en 1991, un premier centre de tri sélectif avait permis de supprimer l’ensemble des décharges sauvages sur les communes de Rivel, Ste Colombe-sur-l’Hers, Puivert et Sonnac. A l’évidence les temps changent, et la préservation de notre patrimoine naturel n’étant pas la priorité de certains administrés, les dépotoirs deviennent à nouveau tendance.

Au pied de la butte de déchets verts, et surtout de gravats, qui ne cesse de grandir, il n’est pas superflu de se demander jusqu’à quand le chemin d’accès vers le centre de collecte et d’élimination des déchets de l’ex canton de Chalabre, sera praticable.

12.07.2014

Eoliennes de Montjardin

Enquête publique Montjardin 2014.JPG

Eoliennes de Montjardin

Louis Calvet, représentant du Front de gauche sur le canton de Chalabre communique :

" Citoyens de Chalabre et du canton, connaissez-vous réellement les détails du projet qui pourrait voir le jour aux alentours de la ferme du Roudié ? Nous, citoyens qui aimons notre pays, nous sommes farouchement opposés à ce projet insensé, pour la question très simple, qu'il consisterait à détruire l'harmonie de notre région. Et pour un résultat qui ne serait profitable qu'aux producteurs installateurs du "monstre", et aux petits vendeurs de parcelles (petit profit).

Quant au rendement invoqué, sachez qu'il est nul ! A propos de ressources énergétiques, nous avons publié en son temps, un mémorandum concernant les ressources hydrauliques dont nous disposons (avec trois cours d'eau qui traversent le territoire). Ne serait-t-il pas alors plus sage d'employer énergie et investissements financiers, à la remise en service des infrastructures existantes et depuis trop longtemps abandonnées ? Dans l'espoir de pouvoir exploiter à nouveau une ressource aussi avantageuse que ne pourrait être le vent, avec la défiguration de nos paysages en moins.

Une enquête publique relative à la demande d'autorisation présentée par Raz Energie pour l'exploitation de neuf éoliennes, vient d'être ouverte (date de clôture, mardi 29 juillet). N'hésitez pas à donner votre avis en mairie de Chalabre, du lundi au jeudi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30, et vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30 ".

05:50 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cri du vent, louis calvet |  Facebook | | |

10.07.2014

Eoliennes de Montjardin : l'enquête publique est lancée

Cri du Vent Montjardin 1er juillet 2014 003.jpgAux portes de la mairie, une première délégation emmenée par Jean Baudeuf (au centre).

Par arrêté préfectoral, une enquête publique relative à la demande d'autorisation présentée par Raz Energie pour l'exploitation d'un parc éolien (neuf mâts) sur le territoire de la commune de Montjardin, a été ouverte le 25 juin dernier. Elle se clôturera le mardi 29 juillet.

Ce projet, rappelons-le, ne va pas sans contestation. Ainsi le mardi 1er juillet, les membres de l'association le " Cri du Vent " sont-ils venus devant la mairie de Montjardin, afin de présenter leurs observations à François Tutiau, le commissaire enquêteur désigné par le tribunal administratif de Montpellier. Au préalable, Jean Baudeuf, le président de l'association, a rappelé que " sur les 335 éoliennes installées en Languedoc-Roussillon, 215 sont dans l'Aude, 86 dans l'Hérault, 13 en Lozère, 16 dans les Pyrénées-Orientales et 5 dans le Gard. L'Aude accueille 64 % des éoliennes de la région, une situation dénoncée par le conseil général de l'Aude le 27 novembre 2012 ". Le Cri du Vent n'apprécie pas non plus les nombreux projets de parcs éoliens autour du Quercorb (Roquetaillade, Toureilles-Bouriège, Montjardin, Troye-d'Ariège), qui selon lui entraînerait " une banalisation des paysages ".

cri du vent,éoliennes montjardin

Jean Baudeuf a ensuite invité " les experts de Raz Energie à prendre exemple sur leurs collègues de la Compagnie du Vent qui, le 22 juillet 2013, ont renoncé à leur projet de construction de quinze éoliennes à Corbières, invoquant des raisons naturalistes et environnementales ". De plus, " Raz Energie se dit incapable de définir les conditions de raccordement au poste source et le tracé définitif de ce raccordement, d'où une grande incertitude quant à la possibilité d'acheminer les éléments des éoliennes sur le site".

cri du vent,éoliennes montjardin

Avant de conclure son intervention, le président Baudeuf a tenu à rappeler que " la production d'électricité éolienne et photovoltaïque représente seulement 4% de la consommation française et qu'EDF est tenu de racheter cette électricité à un tarif préférentiel. Ce qui représente un surcoût qui est financé par les consommateurs à travers la CSPE (contribution aux charges sociales de l'électricité) ".

cri du vent,éoliennes montjardin

Paul Cabanillas, de Raz Energie, rappelle que le "gouvernement a engagé la transition énergétique afin d'abandonner peu à peu les énergies polluantes qui sont dangereuses pour l'homme. Un parc éolien représente l'intérêt général qui participe à la transition énergétique. Maintenant il faut savoir ce que l'on veut : Le Cri du Vent ce sont des intérêts particuliers, et le respect de la démocratie, c'est le respect de l'intérêt général". 

cri du vent,éoliennes montjardin

   

24.04.2014

LICTP en assemblée (rectificatif)

lictpL'association « Liens et initiatives citoyennes en Terre privilégiée » tiendra son assemblée générale le lundi 28 avril à 18 h, et non le mardi 28 avril comme indiqué par erreur. Rendez-vous à la mairie, où Roland Da Costa (photo) et ses amis, vous attendent nombreux et motivés. Toutes les idées pour dynamiser la vie en Terre privilégiée seront les bienvenues.

22.04.2014

L'association « Cri du Vent » dénonce

Le Bureau de l'association « Cri du Vent » communique :

« Depuis quelques semaines, un représentant de la société RAZ-Énergie contacte des propriétaires riverains de la route départementale D620 (de Limoux à Chalabre). Il leur propose l’achat de parcelles limitrophes à cette route, afin de permettre le passage de convois de plus de 40 mètres de long ! Et donc plus imposants que ceux qui transportent les éléments de l’Airbus A 380 de Bordeaux à Toulouse !

cri du vent

Pour forcer la vente de ces parcelles, il n’hésite pas à évoquer une menace d’expropriation aux propriétaires qui refuseraient, ce qui, renseignement pris auprès des autorités compétentes, est mensonger.

Les mêmes dégradations seraient nécessaires pour acheminer ces mêmes convois sur la route des crêtes jusqu’à Piccolordy (commune de Montjardin), lieu d’implantation d’éoliennes industrielles de 150 mètres de haut (comme un immeuble de 50 étages).

L'association « Cri du Vent » poursuit la lutte contre ce type de projets insensés, qu'elle mène depuis plusieurs années et elle ne baisse pas la garde. Propriétaires, ne vous laissez pas abuser ! »

06:00 Publié dans Associations, Ecologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cri du vent |  Facebook | | |

08.04.2014

Ces chemins communaux qui disparaîssent

métairies en languedoc,eric fabreChemin faisant, et au gré des promenades auxquelles le pays chalabrais invite, le randonneur qui s'enfonce dans des bois de plus en plus touffus, s'offre une incursion dans le passé. Au détour de nulle part, et malgré l'enchevêtrement de ronces qui l'enserre, une ruine vient s'offrir à son regard. "Mémoire des hommes et femmes qui ont travaillé la terre et filé la laine avant de porter leurs regards las vers d'autres cieux" (Eric Fabre, Les Métairies en Languedoc, Editions Privat).

métairies en languedoc,eric fabreVestiges d'une époque durant laquelle un maillage de sentiers, permettait de relier une métairie avec une autre, avant que "l'abandon de la charrue ne laisse la place à l'arbre". Les hommes sont partis, et la forêt est revenue, quoi de plus naturel au final.

Ce qui l'est moins peut-être, est l'action entreprise par certains de nos contemporains, dont les manoeuvres peu bienveillantes, viennent aggraver la difficulté de se déplacer sur ces chemins que la végétation s'ingénie (sans aucune arrière-pensée) à effacer. A l'image de ce chemin communal, franchissant le sommet du col de la Flotte, purement et simplement sectionné, avec le renfort certainement non consentant, d'un godet de pelle mécanique. Chemin faisant, le randonneur qui l'a échappé belle, vient de comprendre qu'il existe plusieurs façons de partager l'espace public.

métairies en languedoc,eric fabreLa tranchée n'est nullement signalée.