10.07.2014

Eoliennes de Montjardin : l'enquête publique est lancée

Cri du Vent Montjardin 1er juillet 2014 003.jpgAux portes de la mairie, une première délégation emmenée par Jean Baudeuf (au centre).

Par arrêté préfectoral, une enquête publique relative à la demande d'autorisation présentée par Raz Energie pour l'exploitation d'un parc éolien (neuf mâts) sur le territoire de la commune de Montjardin, a été ouverte le 25 juin dernier. Elle se clôturera le mardi 29 juillet.

Ce projet, rappelons-le, ne va pas sans contestation. Ainsi le mardi 1er juillet, les membres de l'association le " Cri du Vent " sont-ils venus devant la mairie de Montjardin, afin de présenter leurs observations à François Tutiau, le commissaire enquêteur désigné par le tribunal administratif de Montpellier. Au préalable, Jean Baudeuf, le président de l'association, a rappelé que " sur les 335 éoliennes installées en Languedoc-Roussillon, 215 sont dans l'Aude, 86 dans l'Hérault, 13 en Lozère, 16 dans les Pyrénées-Orientales et 5 dans le Gard. L'Aude accueille 64 % des éoliennes de la région, une situation dénoncée par le conseil général de l'Aude le 27 novembre 2012 ". Le Cri du Vent n'apprécie pas non plus les nombreux projets de parcs éoliens autour du Quercorb (Roquetaillade, Toureilles-Bouriège, Montjardin, Troye-d'Ariège), qui selon lui entraînerait " une banalisation des paysages ".

cri du vent,éoliennes montjardin

Jean Baudeuf a ensuite invité " les experts de Raz Energie à prendre exemple sur leurs collègues de la Compagnie du Vent qui, le 22 juillet 2013, ont renoncé à leur projet de construction de quinze éoliennes à Corbières, invoquant des raisons naturalistes et environnementales ". De plus, " Raz Energie se dit incapable de définir les conditions de raccordement au poste source et le tracé définitif de ce raccordement, d'où une grande incertitude quant à la possibilité d'acheminer les éléments des éoliennes sur le site".

cri du vent,éoliennes montjardin

Avant de conclure son intervention, le président Baudeuf a tenu à rappeler que " la production d'électricité éolienne et photovoltaïque représente seulement 4% de la consommation française et qu'EDF est tenu de racheter cette électricité à un tarif préférentiel. Ce qui représente un surcoût qui est financé par les consommateurs à travers la CSPE (contribution aux charges sociales de l'électricité) ".

cri du vent,éoliennes montjardin

Paul Cabanillas, de Raz Energie, rappelle que le "gouvernement a engagé la transition énergétique afin d'abandonner peu à peu les énergies polluantes qui sont dangereuses pour l'homme. Un parc éolien représente l'intérêt général qui participe à la transition énergétique. Maintenant il faut savoir ce que l'on veut : Le Cri du Vent ce sont des intérêts particuliers, et le respect de la démocratie, c'est le respect de l'intérêt général". 

cri du vent,éoliennes montjardin

   

24.04.2014

LICTP en assemblée (rectificatif)

lictpL'association « Liens et initiatives citoyennes en Terre privilégiée » tiendra son assemblée générale le lundi 28 avril à 18 h, et non le mardi 28 avril comme indiqué par erreur. Rendez-vous à la mairie, où Roland Da Costa (photo) et ses amis, vous attendent nombreux et motivés. Toutes les idées pour dynamiser la vie en Terre privilégiée seront les bienvenues.

22.04.2014

L'association « Cri du Vent » dénonce

Le Bureau de l'association « Cri du Vent » communique :

« Depuis quelques semaines, un représentant de la société RAZ-Énergie contacte des propriétaires riverains de la route départementale D620 (de Limoux à Chalabre). Il leur propose l’achat de parcelles limitrophes à cette route, afin de permettre le passage de convois de plus de 40 mètres de long ! Et donc plus imposants que ceux qui transportent les éléments de l’Airbus A 380 de Bordeaux à Toulouse !

cri du vent

Pour forcer la vente de ces parcelles, il n’hésite pas à évoquer une menace d’expropriation aux propriétaires qui refuseraient, ce qui, renseignement pris auprès des autorités compétentes, est mensonger.

Les mêmes dégradations seraient nécessaires pour acheminer ces mêmes convois sur la route des crêtes jusqu’à Piccolordy (commune de Montjardin), lieu d’implantation d’éoliennes industrielles de 150 mètres de haut (comme un immeuble de 50 étages).

L'association « Cri du Vent » poursuit la lutte contre ce type de projets insensés, qu'elle mène depuis plusieurs années et elle ne baisse pas la garde. Propriétaires, ne vous laissez pas abuser ! »

06:00 Publié dans Associations, Ecologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cri du vent |  Facebook | | |

08.04.2014

Ces chemins communaux qui disparaîssent

métairies en languedoc,eric fabreChemin faisant, et au gré des promenades auxquelles le pays chalabrais invite, le randonneur qui s'enfonce dans des bois de plus en plus touffus, s'offre une incursion dans le passé. Au détour de nulle part, et malgré l'enchevêtrement de ronces qui l'enserre, une ruine vient s'offrir à son regard. "Mémoire des hommes et femmes qui ont travaillé la terre et filé la laine avant de porter leurs regards las vers d'autres cieux" (Eric Fabre, Les Métairies en Languedoc, Editions Privat).

métairies en languedoc,eric fabreVestiges d'une époque durant laquelle un maillage de sentiers, permettait de relier une métairie avec une autre, avant que "l'abandon de la charrue ne laisse la place à l'arbre". Les hommes sont partis, et la forêt est revenue, quoi de plus naturel au final.

Ce qui l'est moins peut-être, est l'action entreprise par certains de nos contemporains, dont les manoeuvres peu bienveillantes, viennent aggraver la difficulté de se déplacer sur ces chemins que la végétation s'ingénie (sans aucune arrière-pensée) à effacer. A l'image de ce chemin communal, franchissant le sommet du col de la Flotte, purement et simplement sectionné, avec le renfort certainement non consentant, d'un godet de pelle mécanique. Chemin faisant, le randonneur qui l'a échappé belle, vient de comprendre qu'il existe plusieurs façons de partager l'espace public.

métairies en languedoc,eric fabreLa tranchée n'est nullement signalée.

03.03.2014

La chaudière bois du collège Antoine-Pons est opérationnelle

collège antoine-pons,conseil général de l'aude,agenda 21L'agenda 21 et la thématique énergie respectent le tableau de marche.

A la faveur des vacances d'été 2012, les potaches du collège Antoine-Pons laissaient la voie libre à un chantier, destiné à doter l'établissement d'un système de chauffage innovant. Une démarche de développement durable, correspondant aux orientations que s’est fixé le conseil général de l'Aude, conclue tout dernièrement par l'inauguration d'une chaudière bois.

L’événement réunissait une nombreuse assemblée autour de Vincent Bousquet, principal du collège Antoine-Pons, qui a accueilli André Viola, président du conseil général, Marcel Martinez, vice-président du conseil général, Francis Savy, président de la communauté de communes des Pyrénées audoises, Jean-Jacques Aulombard, conseiller général du canton de Chalabre, et Christian Guilhamat, maire de Chalabre. Parmi les invités, Hubert Carcy, principal honoraire du collège. Le traditionnel ruban inaugural était coupé et donnait le coup d’envoi d’une visite complète des lieux.

Au terme de laquelle allaient intervenir tour à tour Vincent Bousquet, Christian Guilhamat et André Viola, pour saluer un système performant, qui assure le chauffage du collège mais également des deux écoles primaires et maternelles voisines. L'ensemble bénéficiant d'un investissement de 414.000 €, avec le soutien financier de l’ADEME.

collège antoine-pons,conseil général de l'aude,agenda 21La mise en route de cette chaufferie centrale fonctionnant aux plaquettes forestières, première du nom dans les collèges audois, contribue à la sauvegarde de l'environnement, mais aussi à la maîtrise des dépenses. Le bilan de la première saison de chauffe, avec un hiver assez long, laisse en effet entrevoir une économie autour de 50 %, par rapport à l’installation fioul précédente. Comme le soulignait André Viola, "Avec un taux de couverture bois de plus de 95 % pour la première année d’utilisation, cette chaudière, épargnée par les incidents techniques, est donc incontestablement un succès pour le conseil général, au service de l’ensemble de la communauté éducative".

collège antoine-pons,conseil général de l'aude,agenda 21Il concluait son propos en rappelant combien le conseil général est attentif et impliqué dans le bon fonctionnement des 27 collèges du département. "Une priorité dans un contexte budgétaire tendu, réaffirmée, puisque nous n’avons jamais autant investi dans les collèges du département, qu’aujourd’hui".

Un album-photo Chaudière bois du collège-Février 2014 est en ligne.

27.01.2014

Le quartier du Moulin sous les eaux

Inondations 25 janvier 2014 Journal.jpgLes eaux du vieux canal ont également été refoulées par une rivière Hers en furie.

Les trombes d'eaux tombées dans la nuit de vendredi, conjuguées à la fonte d'une neige que la douceur ambiante a réussi à liquéfier, ont précipité la brusque montée des eaux de l'Hers, du Blau et du Chalabreil. Avant que le jour ne soit levé, les pensionnaires des casernes Jean Cabanier et Georges Grammont, ainsi que les services de la DDE, étaient mobilisés afin de contrôler le débit de trois cours d'eau, qui au final sauteront de leur lit. Ainsi les riverains des quartiers du Moulin et du Pont-de-l'Hers, n'auront pas eu le temps de monter meubles ou accessoires ménagers, surpris par l'afflux soudain d'une marée montante.

inondations chalabreUne situation que les Chalabrois n'avaient plus subie depuis près d'une trentaine d'années, depuis que des aménagements avaient été apportés à l'embouchure des trois cours d'eau qui baignent la cité du Kercorb. Avec le fort débit de l'Hers empêchant les deux affluents de suivre leur cours habituel, le Blau et le Chalabreil ont une fois encore été refoulés (photo ci-dessous), inondant caves et rez-de-chaussée.

inondations chalabreEgalement délogés de leur terrier, quelques ragondins se seront aventurés sur des berges plus hospitalières, tandis que du côté de Sonnac-sur-l'Hers, les pommiers des Vergers de la Galante baignaient eux aussi dans un décor marécageux.

Dans ce contexte, le stade Lolo Mazon lui aussi recouvert par les eaux, n'a pu bien évidemment accueillir l'affiche de coupe Favre prévue dimanche 26 janvier, entre le FCC et Cuxac-d'Aude.

inondations chalabre

En milieu de matinée, et avec l'arrêt graduel des précipitations, l'adjudant-chef Stéphane Ferrier et ses hommes constataient l'amorce d'une décrue, laissant apparaître une lie noirâtre, stigmates d'une nuit particulièrement éprouvante.inondations chalabre

                  Un album-photos Crues du 25 janvier 2014 a été mis en ligne.

21.06.2013

Le parc éolien de Corbières ne verra pas le jour

Suite à l'étude faisant apparaître un grand nombre de rapaces vivant sur le site concerné, la Compagnie du Vent renonce au projet.

zde corbièresLa Compagnie du Vent abandonne le projet de ZDE (photos Yves Saddier).

Lundi 17 juin, le théâtre municipal accueillait une réunion publique organisée à l'initiative de la Compagnie du Vent, porteuse d'un projet de parc éolien sur la commune de Corbières (359 ha-40% du territoire communal-et une puissance maximale de 31 MW). En présence d'une assemblée au sein de laquelle les opposants renouvelaient ostensiblement leur position, les intervenants ont rappelé les diverses étapes inscrites dans la démarche de création de cette zone de développement éolien (ZDE), initiée en 2009. Avant de faire part du résultat de l'expertise avifaune effectuée sur le secteur de Corbières et Matous, laquelle souligne la grande richesse du cortège des rapaces forestiers nicheurs (aigle botté, milan royal, vautour fauve).

Cie du Vent.jpg

Face au rapport d'experts, concluant à la présence de très forts enjeux naturels, la Cie du Vent se voit contrainte de réduire le parc initialement envisagé. Sur les quinze mâts prévus, seuls onze pourraient être érigés. Or les quatre éoliennes à supprimer, car situées en crête et donc plus impactantes, seraient également les plus productives.

Les alternatives d'implantation étant limitées de par le relief accidenté sur les hauts de la vallée de Lambronne, et devant les nombreuses mesures compensatoires à prévoir pour pallier les impacts sur les rapaces, la Cie du Vent annonçait sa décision de ne pas poursuivre le développement du projet éolien de Corbières.

Elle soulignait en conclusion, comment transparence et concertation auront pu prédominer, avec notamment la mise à disposition des expertises naturalistes aux services de l'Etat et à la LPO, insistant sur sa contribution à la connaissance scientifique d'un secteur jusqu'ici peu étudié. Avant de remercier l'ensemble des personnes ayant contribué au développement ou s'étant exprimé sur ce projet tout au long de ces dernières années.

07:00 Publié dans Ecologie, Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : zde corbières |  Facebook | | |