01.04.2017

Une ligne de montage automobile sur les friches de T2L et Canat S.A.

T2L V.JPG

Voilà bientôt trente ans, le vendredi 13 novembre 1987, la colline du Calvaire s’enflammait sous l’effet de la combustion conjuguée entre les vieilles poutres de l’usine Antoine Canat d’une part, et les fûts de résines synthétiques de la société T2L Chimie d’autre part. Un incendie spectaculaire au point que la colonne de fumée noire s’élevant des toitures éventrées par les déflagrations, fut ce jour-là visible depuis la Montagne Noire et Saissac.

T2L Fire Nov 1987.JPG

Le temps qui fait toujours son œuvre, a effacé des mémoires les derniers vestiges d’une activité florissante, accélérant dans le même temps, la disparition des friches industrielles. Pourtant, et n’en déplaise aux ornithologues, à l’image du phénix renaissant de ses cendres, ce périmètre qui plus d’un demi-siècle durant symbolisa la richesse industrielle du Kercorb, s’apprête à accueillir une nouvelle activité industrielle de pointe. Classé jusqu’alors de façon verticale dans un vieux carton oublié, le projet vient de retrouver sa vigueur initiale, grâce à la constitution d’une société d’ingénieurs chargée de produire un prototype électrique automobile  (cf. photo ci-dessous).

2017 1er avril Chaîne de montage.jpg

Le modèle se recharge comme un simple portable.

Dont le délicat montage pièce par pièce, se fera sur une chaîne excluant toute automatisation, ce qui forcément devrait provoquer l’appel d’air nécessaire à une embauche à grande échelle. Les premiers matériaux, et surtout les premières machines, préalablement destinées à la recherche sous-marine, et permettant de récupérer des pièces en grande profondeur, seront livrés avec l’arrivée de l’été prochain. D’ailleurs et depuis plusieurs jours déjà, la nacelle des services techniques de la commune s’active à l’élagage des platanes. Sur la route de Mirepoix notamment, afin de sécuriser la noria des convois hors-gabarit attendue sur la bretelle d’accès, créée en juillet 2001.

t2l chimie

Bretelle qui, il est utile de le rappeler et pour mémoire, a notablement modifié le paysage, entraînant la destruction d’un hangar construit en 1930 (photo ci-dessus). Homologué par la CIP (compagnie industrielle des pétroles, lointaine ancêtre de Total), c'était un dépôt dans lequel les fûts de carburant destinés à la consommation de l’ensemble du canton de Chalabre, étaient stockés. Juste retour des choses donc que l’installation de cette ligne de montage automobile, dont les premiers modèles seront acheminés vers l’anneau de vitesse du Champ Legrand, espace en cours de reconfiguration pour essais, comme l’indique le cliché ci-dessous.

Anneau de vitesse.jpg

Après le drap, le chapeau et la chaussure, rehaussés par le savoir-faire dont les Chalabroises et les Chalabrois ont toujours fait montre, l’automobile avec un grand A est déterminée à se faire une place au soleil du Kercorb. Si nous avons pu nous introduire dans le bureau d'études, afin de soustraire un cliché et quelques plans de ce modèle exclusif, plus difficile aura été de rencontrer son créateur, lequel n’éprouve pas l’urgence d’en réclamer la paternité.

Plans 002.jpg

Sur la figure 2, à droite, la prise de branchement sur les bornes électriques du tour de ville. 

Plans 001.jpg

Les essais en soufflerie ont comblé les ingénieurs.

03.03.2017

Puivert a accueilli un candidat à l’Elysée

En ce premier jour de mars, Jacques Nikonoff, candidat à la présidentielle 2017 accompagné par son comité de campagne, a franchi la porte de la mairie de Puivert, accueilli par Claude Deloustal, maire de la commune. Le candidat soutenu par le Pardem (parti de la démondialisation), rendait ainsi visite à un élu lui ayant accordé son parrainage, l’occasion de renouveler les raisons de son engagement.

En déclarant « la mondialisation néolibérale ennemie publique n° 1 des peuples », l’ancien président de l’association altermondialiste Attac a appelé à un sursaut citoyen, « pour briser la dictature des deux partis au pouvoir, duettistes de l’alternance ». Jacques Nikonoff invitait chacun à participer au débat sur son programme, en consultant le site du parti, www.pardem.org    

Cet échange a permis à Claude Deloustal d’avancer les raisons de son parrainage, en insistant notamment sur les difficultés rencontrées par les élus ruraux, graduellement dépossédés de leurs prérogatives. Il évoquait également les dysfonctionnements provoqués par la démesure de structures territoriales qui se substituent aux entités communales et cantonales.

Nikonoff Jacques 1er mars 2017.jpgLes discussions se sont poursuivies autour de spécialités issues des circuits courts.

 

09.02.2017

La colère des maires du Kercorb

Etat-civil. Les habitants devront aller jusqu'à Quillan ou Axat pour renouveler leur carte d'identité. Les élus du Kercorb protestent.  

Maires du Kercorb 2 février 2017.JPGLes élus de la circonscription demandent au préfet de reconsidérer sa décision.

La Préfecture de l’Aude vient de communiquer la liste des onze villes audoises habilitées à délivrer les cartes d’identité. Sur le territoire de la communauté des Pyrénées audoises, les deux villes retenues sont Quillan et Axat, des communes « situées à seulement douze kilomètres de Quillan » font remarquer les élus de l'ancien canton de Chalabre. Ces derniers contestent fermement cette décision qu'ils considèrent « très curieuse et qui ne prend absolument pas en compte la réalité géographique de ce territoire de 64 communes, qui est un des plus étendus de France. Par ailleurs les habitants du nord du Kercorb doivent franchir le col du Portel pour se rendre à Quillan ou Axat : une difficulté supplémentaire en hiver ».

Ces élus du Kercorb déclarent : « Comment accepter un tel choix incohérent, qui exclut une grande partie de la population rurale ? Faut-il rappeler que Chalabre, ancien chef-lieu du canton du Kercorb compte 1110 habitants, alors qu’Axat compte 600 habitants. Faut-il rappeler que 4000 citoyens vivent sur le Kercorb ? La population (souvent âgée) du Kercorb, devra donc se déplacer à l’autre extrémité de la communauté de communes des Pyrénées audoises !!! »

Dans leur communiqué, ils s'adressent au préfet en ces termes : « Monsieur le Préfet, les femmes et les hommes de ce territoire ont aujourd’hui le sentiment d’une grande injustice. Ils méritent tout autant que chacun, un égal accès au service public, et au nom de ce principe d’égalité, les maires des quinze communes du Kercorb vous demandent de bien vouloir reconsidérer votre décision afin d’habiliter l’ancien chef-lieu du Kercorb à la délivrance des cartes d’identités, et de s’équiper du dispositif de recueil ». 

01.02.2017

Du Blau au Chalabreil

Loto des sapeurs-pompiers.

Samedi 4 février à 21 h, se tiendra le loto annuel des sapeurs-pompiers du Kercorb. Les amateurs de quines ont rendez-vous au théâtre Georges Méliès et à la salle de la place Charles Amouroux (ancien abattoir), à Chalabre.

Douze parties à quine et cinq cartons pleins sont au programme de cette soirée de soutien aux soldats du feu (10 € la planche de quatre cartons). Une partie sera réservée aux enfants, il sera possible de participer via ordinateur, et une navette assurera le transport entre Sainte-Colombe-sur-l’Hers (s’adresser à un pompier). Les amateurs de quines participeront également à une tombola surprise.

caserne georges-gramont,caserne jean-cabanier

La parole est aux Chalabrois.

Deux nouveaux rendez-vous avec les Chalabrois sont prévus à l’initiative de l’équipe municipale emmenée par Jean-Jacques Aulombard. Le mercredi 8 février pour les habitants des lotissement du Lac, Salinas, Canat et Monplaisir, le lundi 13 février pour les résidents de Plaisance, Le Bourdil et Bon-Accueil. Ces rencontres se tiendront à la mairie, cours Sully, salle du conseil municipal à 18 h.

caserne georges-gramont,caserne jean-cabanier

Le maire de Chalabre s’exprime sur le dossier de la maison de santé

Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre et vice-président de la communauté de communes des Pyrénées audoises :

« J’ai lu avec intérêt le courrier des professionnels de santé du Kercorb qui s’interrogent sur l’enlisement du volet immobilier de la maison de santé de Chalabre. Le comité de sélection de l’agence régionale de santé a en effet labellisé ce projet de MSP du Kercorb en 2012, et nous pouvons comprendre leur colère, et je partage entièrement leur crainte. Il est en effet urgent d’ouvrir une bonne fois pour toutes ce dossier, pour répondre à une désertification médicale qui s’accélère : c’est une priorité pour le gouvernement…, ce doit être aussi la priorité pour notre territoire rural.

En effet dans notre pays, le nombre de médecins libéraux a chuté de 4% entre 2005 et 2013, alors que la population française vieillit et que les besoins continuent de croître. Aujourd’hui les conditions de travail actuelles rebutent les nouvelles générations qui revendiquent désormais le regroupement de libéraux dans une seule structure : les 1200 maisons de santé construites sur notre territoire préfigurent la médecine libérale de demain : une médecine exercée dans un cadre collectif.

Nous, les élus communautaires, avons la responsabilité d’anticiper ces bouleversements pour prendre les bonnes décisions en matière d’offre de santé. La qualité du développement de notre territoire dépendra de la pertinence de nos décisions, notamment en matière d’offre de soins. Trois maisons de santé ont été validées sur le territoire de la communauté de communes des Pyrénées Audoises. Celle d’Axat est réalisée, celle d’Espéraza en cours de construction doit être livrée courant deuxième semestre 2017, et désormais il faut enfin construire celle de Chalabre. Ce n’est même pas une question d’ambition, mais une question de bon sens élémentaire. On ne peut indéfiniment évoquer la désertification médicale…. Les citoyens exigent à un moment donné des actes.

La municipalité de Chalabre consciente de l’urgence de la construction d’une maison de santé sur le Kercorb a déjà pris en charge la démolition de l’ancienne usine Franzone (initialement celle-ci était prévue dans le plan de financement de la communauté de communes du Kercorb) et elle va aussi acquérir la maison attenante à la future maison de santé, justement pour faciliter le projet : l’engagement de la commune est à la hauteur de l’enjeu de ce dossier. Dès lors que les obstacles techniques ont été levés par la municipalité de Chalabre, ce dossier qui ne présente pas de difficultés majeures doit être traité dans le court terme.

Il en va de notre responsabilité, et je ne doute pas un seul instant, de la clairvoyance et de la volonté de mes collègues élus de la communauté de communes des Pyrénées audoises de tout mettre en oeuvre, en collaboration avec les professionnels de santé, pour que cette Maison de santé puisse enfin voir le jour, dans le seul intérêt des citoyens du Kercorb ».

maison de santé pluridisciplinaire du kercorb

Photo archives, 28 juillet 2009

maison de santé pluridisciplinaire du kercorb

Photo archives, 23 février 2012

29.01.2017

Résultats des primaires de la Belle Alliance Populaire (2e tour)

2e tour 001.JPG

Le deuxième tour des Primaires organisé ce dimanche 29 janvier place Charles Amouroux, destiné à désigner le représentant de la Belle Alliance Populaire pour la Présidentielle de 2017, a donné les résultats suivants sur Chalabre et son canton :   

                        Votants : 133               Exprimés : 131               Nuls :   2

Hamon Benoît                                        62

Valls Manuel                                          69

2e tour 002.JPG

27.01.2017

Enquêtes publiques

Enquête publique Voie Verte.

voie verte,voie verte en pyrénées cathares,plu chalabre

Une enquête publique relative à la déclaration de projet pour l’aménagement d’une voie verte « Du Canal du Midi à Montségur » sera menée par le département de l’Aude, du 30 janvier au 3 mars 2017. Il est possible de consulter le projet et d’exprimer des observations, sur le site du Conseil départemental www.aude.fr ou à la mairie de Chalabre. Le commissaire enquêteur sera à la mairie le vendredi 3 février de 9 h à 12 h et le mercredi 22 février de 14 h à 17 h.

voie verte,voie verte en pyrénées cathares,plu chalabre

Enquête publique Plan Local d’Urbanisme.

voie verte,voie verte en pyrénées cathares,plu chalabre

Le public est informé que par arrêté intercommunal, le président de la Communauté des Pyrénées Audoises, compétente en matière de PLU, a ordonné l’ouverture d’une enquête publique portant sur la modification du POS (plan d’occupation des sols) de la commune de Chalabre, valant transformation en PLU. Cette enquête publique se déroulera pendant une période de 33 jours consécutifs, du 6 février au 10 mars. Le dossier peut être consulté en mairie ou à la CCPA (Unité Territoriale Chalabre) ou sur le site de la Communauté des Pyrénées Audoises. Les responsables du projet auprès desquels des informations peuvent être demandées, sont MM. Jean-Jacques Aulombard, maire, et Francis Savy, président de la CCPA. Désigné par le président du tribunal administratif de Montpellier, M. Edmond de Chivre, commissaire enquêteur, sera à la mairie mercredi 8, 15 et 22 février et mercredi 1er mars, de 8 h à 12 h, et vendredi 10 mars, de 13 h 30 à 16 h 30.

voie verte,voie verte en pyrénées cathares,plu chalabre