18.04.2017

René Lafite s’est éteint

Lafite René Journal.jpgMercredi 5 avril, la cité du Kercorb rendait hommage à René Lafite, domicilié Cité Salinas et décédé à l’âge de 76 ans. Originaire de Puivert où il était né le 5 août 1940, il avait grandi au hameau de Camp-Barberouge, avant d’entrer très jeune dans la vie active.

Il s’initie au métier de boulanger dans la commune voisine de Nébias, puis il se forme à la maçonnerie, avant d’intégrer en 1957, les effectifs de l’usine de Chaussures Canat. Dans l’intervalle, René Lafite appelé de la Classe 1960, se trouve sous les drapeaux lorsqu’il contracte une grave affection qui force son rapatriement vers l’hôpital militaire de Toulouse. Le 24 septembre 1966, René Lafite épousera Léontine Lepleux, jeune fille originaire du Calvados. Tous deux connaîtront le bonheur d’élever leurs deux garçons. En 1975 et avec les signes avant-coureurs d’une délocalisation de l’activité Canat-Hutchinson, il rejoint les métiers à tisser du Pays-d’Olmes (Avelana). Jusqu’en 1993, et de nouveaux ennuis de santé, qui le contraignent à renoncer à son poste. Chasseur et pêcheur, deux passions qu’il avait peu à peu délaissées, René Lafite n’en était pas moins excellent cueilleur de champignons, dans des bois qu’il connaissait bien, et dans lesquels ses petits-enfants l’accompagnaient avec un plaisir toujours renouvelé. René était également un jardinier hors-pair, présent au quotidien dans le périmètre de son potager en bordure de l'Hers, où il était parfaitement secondé par Raymond, son frère. 

Un dernier adieu lui a été adressé à la faveur d’une bénédiction célébrée par les membres de l'animation pastorale. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Léontine son épouse, à Joël et Jean-Marie ses fils, à ses petits-enfants, à son frère Raymond, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rené lafite |  Facebook | | |

10.04.2017

Carnet noir

La cérémonie des obsèques religieuses de Madame Josette Franzone née Garros, sera célébrée lundi 10 avril à 11 h en l’église Saint-Pierre.

06:05 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : josette franzone |  Facebook | | |

03.04.2017

Carnet noir

René Lafitte

La bénédiction à la mémoire de Monsieur René Lafite, décédé dimanche 2 avril à l'âge de 76 ans, sera célébrée mercredi 5 avril à 10 h 30 au funérarium de Chalabre, suivie de la crémation à Pamiers à 14 h. Ni fleurs ni couronnes.

13:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : rené lafite |  Facebook | | |

10.03.2017

Rugby : Aldo Quaglio n’est plus

Aldo Quaglio Challenge Lolo Mazon Avril 1998.jpgPhoto archives, Avril 1998, Jean-Joseph Romero, Roger Raynaud, Jacques Montagné, Aldo Quaglio, lors de la XIIIe édition du Challenge Lolo-Mazon.

Les supporters du ballon ovale auront une pensée pour Aldo Quaglio, décédé jeudi 9 mars à Lavelanet à l’âge de 85 ans. Ancien joueur de Saverdun, Lavelanet, Mazamet, et ancien international à XIII, Aldo Quaglio venait régulièrement en Kercorb, honorant de sa présence les manifestations organisées autour du Challenge Lolo-Mazon.

Membre du comité directeur du Comité départemental de rugby de l'Ariège et membre honoraire depuis septembre dernier, il aura été aux côtés de ses amis rugbymen chalabrois, de 1993 à 2000. Répondant à l’invitation de l’école de rugby de l’US Chalabre XV, présidée par Francis Routelous et organisatrice d’un événement à la mémoire d’un autre grand serviteur du rugby. Un dernier hommage lui sera rendu lundi 13 mars à 14 h 30 à Lavelanet.

aldo quaglioAldo Quaglio présent en septembre 1994, lors de l'inauguration du stade intercommunal Lolo Mazon (de gauche à droite, Raymond Courrière, Jacques Talmier, Jacques Montagné, Aldo Quaglio, Olivier Carbonneau). 

09:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aldo quaglio |  Facebook | | |

21.02.2017

Carnet noir

L'inhumation de Madame Marie Gabriel née Gomez, domiciliée au Quartier de la Mécanique et décédée à l’âge de 86 ans, aura lieu mercredi 22 février, à 10 heures, au cimetière de Chalabre.

18:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

19.02.2017

Danièle Saurel nous a quittés

Noces d'or Manou & Danièle 26 août 2006.jpgLe jeudi 9 février, était accompagnée vers sa dernière demeure, Danièle Saurel née Garcia, décédée à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, à l'âge de 85 ans. Née le 20 janvier 1932 à Ayna, elle grandira dans ce petit village de Castilla-La Mancha, avant de s’expatrier avec une partie de sa famille, laissant derrière elle, une République étranglée. La neige de février recouvre les Pyrénées lorsqu’elle franchit la frontière, le long périple trouvant un premier dénouement à Lagarde (Ariège). Mais c’est en pays chalabrais que Danièle Garcia commencera une nouvelle vie. Au printemps 1952, elle a rendez-vous dans la petite chapelle de l’Hôtel-Dieu-Saint-Jacques où l’abbé Raymond Fourtanier célèbre son union avec Antonin Saurel, jeune sportif Chalabrois qui officie sous les couleurs de l’USC XIII.

La famille s’agrandira avec la naissance de Jean-Pierre et André, deux fils auxquels la vie ne voudra pas livrer tous ses secrets. Ils partageront chaque instant de leur existence au plus près de l’entourage familial, jusqu’à ce que le temps ne force à dénouer cette alliance. Danièle Saurel laisse le souvenir d’un être discret, bienveillant et protecteur, qui n’aura jamais épargné sa peine, pour sa famille et ses amis.

Après un dernier au-revoir, Danièle Saurel a été inhumée dans le caveau familial, où elle repose désormais auprès de Manou son mari, et de Jean-Pierre son fils, disparus en 2010 et 2014. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à son fils André, à Isabelle, Pierre et Francis ses sœur et frères, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : danièle saurel |  Facebook | | |

14.02.2017

Joséphine Garcia n’est plus

joséphine garciaUn dernier hommage était rendu mercredi 1er février, à Joséphine Garcia née Milesi, enlevée à l’affection des siens à l’âge de 77 ans. Née le 24 novembre 1939 à Ornica, localité italienne de la province de Bergame, elle découvre avec ses parents et ses six frères et soeurs, l’Ariège et le petit village de Cazaux. Elle a alors 11 ans, et après une scolarité effectuée dans la commune voisine de Cazavet, puis l’apprentissage de la couture, Joséphine Milesi s’engage comme préceptrice auprès d’une famille toulousaine. Aux côtés de l’enfant dont elle a la responsabilité, elle partage son temps entre Toulouse et Bagent, lieu de vacances proche de Saint-Lizier.

Elle y fait la connaissance en 1955 d’Edouard Garcia, jeune normalien qu’elle épouse à Prat-Bonrepaux quatre années plus tard. Le couple s’installera à Chalabre à la faveur de la rentrée de septembre 1959, et l’année suivante, Joséphine Garcia intègre les effectifs de l’usine Canat, jusqu’en 1975, quand Hutchinson opte pour la délocalisation de la production. Elle retrouve une activité similaire au sein de l’entreprise Sibra au Cazal, puis rejoint la société Ariélux à Ste Colombe-sur-l’Hers, jusqu’en 1992. Elle entre ensuite à la maison de retraite de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, où elle fait valoir ses droits à la retraite, en 1999.

Joséphine Garcia aura trouvé son épanouissement dans la vie familiale, et dans la passion qu’elle nourrissait pour la lecture et la couture, mais aussi le chant, aux côtés de ses amis de la chorale Eissalabra, où elle se sera investie en toutes circonstances. La cérémonie religieuse célébrée en l'église Saint-Pierre aura permis à ses amis choristes de lui adresser un émouvant adieu, en présence d’une assistance recueillie.

En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Edouard son mari, à Jean-José et Régine, son fils et sa belle-fille, à Bastien et Brice ses petits-enfants, à ses frères et soeurs, Jeannot, Maria, Bruno, Benito et Danièle, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

joséphine garcia

Photo archives, Carnaval 1999

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : joséphine garcia |  Facebook | | |