16.02.2018

C’était hier : La dernière cheminée va tomber

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 12 février 1998.

usine garrousteUn des derniers vestiges industriels va disparaître (Photos archives février 1998).

Ultimes vestiges du riche passé industriel chalabrois, les ruines de l’usine Garrouste vivent leurs derniers instants de lutte contre les ans et les éléments. Le compte à rebours a commencé, c’est une question de jours, d’heures même. Le temps pour la municipalité de recevoir l’autorisation nécessaire, afin de confier les travaux de démolition à l’entreprise Rescanières.

Rares sont les Chalabrois pouvant évoquer aujourd’hui le souvenir d’une usine Garrouste à l’activité florissante. Mais à n’en pas douter, ils seront nombreux lundi 16 février prochain, près de ce canal qui fut en son temps une réserve extraordinaire de truites et d’écrevisses. Ce jour là, ils seront les témoins privilégiés d’un feu d’artifice aux couleurs rouge brique. De ces briques réfractaires qui n’auront alors d’autre choix que de se soumettre. A l’image d’un souverain déchu, la cheminée qui trône depuis plus d’un siècle au pied du Cazal-Sainte-Marie aura perdu sa couronne pour disparaître définitivement du paysage.

usine garrouste

usine garrouste

usine garrouste

05:55 Publié dans C'était hier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usine garrouste |  Facebook | | |

06.02.2018

C’était hier : Les commerçants seront désormais à bonne enseigne

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 10 février 1998.

commerces chalabreDes enseignes de style pour les commerçants de Chalabre (photo archives, Janvier 1998). De gauche à droite : Claude Fernandez, Gilles Bourquin, Edmond Razeyre, Betty Sibra, Hubert Carcy, Viviane Pierron, Jacques Montagné, Monique Huillet, Mireille Antonio, Cathy Autonès, Jacqueline Granger, Roger Rosich, Jean-Paul Subreville, Marie-France Escande.

Inscrite dans le programme de rénovation et de valorisation de la bastide de Chalabre initié par nos élus locaux, la mise en place d’enseignes destinées à personnaliser les commerces chalabrois est à présent imminente. Réunis tout dernièrement salle du conseil à la mairie cours Sully, les commerçants étaient invités à réceptionner de superbes enseignes en fer forgé dont le style ne manque pas d’évoquer un passé lointain mais non révolu.

Accueillis par MM. Jacques Montagné, maire de Chalabre, Hubert Carcy, Edmond Razeyre et Roger Rosich ses adjoints, chacun a pu constater la valeur et la qualité du travail réalisé par les élèves du lycée professionnel Andréossy de Castelnaudary, auxquels avait été confiées la conception et la réalisation de ces enseignes.

De véritables objets d’art qui seront très bientôt mis en place et dotés d’un éclairage particulier favorisant leur mise en valeur. Cette initiative municipale qui semble trouver un écho favorable auprès des membres de la profession commerçante du Chalabrais, sera soumise dans les prochains jours à l’approbation de leur fidèle clientèle. Quant aux élèves du lycée Andréossy, ils seront bientôt les hôtes du Kercorb, où ils seront reçus en compagnie de leur proviseur afin d’apporter la dernière touche à leur ouvrage.        

30.01.2018

C’était hier : Les Foulées du Kercorb sont dans les starting-blocks

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 31 janvier 2008.

foulées du kercorbLa saison va bientôt commencer pour les coureurs de fond (Photo archives, Janvier 2008).

Le cercle des coureurs de fond du Kercorb avait rendez-vous en ce dernier samedi de janvier, à l’occasion de son assemblée générale annuelle. Après avoir souhaité la bienvenue à chacun, le président Christian Moralès excusait l’absence du secrétaire Jean Martinez, réquisitionné par les Phacochères Montréalais, avant d’évoquer le bilan d’une saison très intense pour le débardeur frappé des clefs de Saint-Pierre. De février à novembre, les fondeurs chalabrois très assidus, auront en effet permis au club de figurer en bonne place à l’arrivée des nombreuses courses proposées par le comité audois du président Patrick Bardy. Cette présence régulière sous les banderoles de départ aura été favorisée par l’arrivée au club d’Anne-Lor, François, Guillaume et Hervé. Un dynamique quatuor issu du pays limouxin grâce auquel le club a pu se relancer, après les départs pour raisons professionnelles de jeunes prometteurs, ou l’arrêt de quelques anciens rattrapés par l’âge. Le président saluait également la solidarité inter club et la présence des membres actifs du Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais, bénévoles toujours prêts à apporter leur contribution. Une sortie commune « cyclos-fondeurs » devrait d’ailleurs être programmée en cours d’année. Remerciements aussi à l’adresse des sapeurs-pompiers, des collégiens et des enseignants, présents sur les manifestations ponctuelles telles que Téléthon ou Fête des rues. Le président abordait ensuite les grands rendez-vous de 2008, avec la participation du club aux marathons de Barcelone le 2 mars (Guillaume, Hervé) et Paris le 6 avril (François, Christian), à la course du Canigou le 3 août (Thierry), la Diagonale des Fous à La Réunion en octobre (Jean-Pierre), Marvejols-Mende, la Pentecotaucap, la Ronde Cérétane.

Il revenait à Jean Plauzolles, trésorier, d’énoncer un bilan financier très positif à la suite duquel une assemblée votait dans une belle unanimité pour le renouvellement des tenues du club. Avant de conclure, le président invitait chacun des membres à faire vivre le site Internet du club, créé en novembre dernier.

La démission du bureau entraînait la désignation d’une nouvelle équipe : président Christian Moralès, vice-président Jean-Paul Cnocquart, secrétaire Guillaume Pons, adjointe Anne-Lor Bueno, trésorier Jean Plauzolles, adjointe Monique Rault. Membres actifs, Francis Amouroux, François Bueno, Yvan Carbonneau, Laurent Mamet, Thierry et Muriel Noy, Patrick Rault, Jean-Pierre Silvestre, Hervé Taurin. L’assemblée était invitée à partager le pot de l’amitié et prenait rendez-vous pour le 24 février à Narbonne.                  

29.01.2018

Animations à l’Ehpad

L’article mis en ligne, archive datant du mois de mai 2012, avait été publié en son temps, dans les colonnes de l’Indépendant.

L’hôpital a réceptionné une oeuvre réalisée par ses pensionnaires

Fresque Ehpad Mai 2012.jpgAux côtés de Michèle Janisset et Magali Richou, les artistes et leur création (photos archives Mai 2012).

Le projet « Atelier terre », mené conjointement par les pensionnaires des Hauts de Bon-Accueil et Michèle Janisset céramiste d’art à Limoux, vient de franchir une nouvelle étape décisive. A la faveur d’un mini chantier dressé dans le grand salon de l’hôpital local, une superbe fresque murale, entièrement réalisée par de jeunes artistes octogénaires, a été mise en place. Sous le regard ravi des membres de l’atelier céramique ayant œuvré à cette création, Michèle Janisset leur mentor, Magali Richou chargée de l’animation à l’Ehpad, et Patrice Azam responsable des services techniques, ont mis en place un tableau allégorique, porteur de symboles, et intitulé « Lumière matinale ».

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,michèle janisset,magali richou

La concrétisation de ce projet pédagogique et artistique, est l’aboutissement d’une belle expérience partagée durant plusieurs semaines par six apprentis céramistes et leur « maître ». Au rythme de deux après-midi par mois, ces temps de rencontre très appréciés auront permis à chacun des créateurs, de jouer un rôle actif dans des relations d’échanges et de partage. Chaudement félicités par leurs amis résidents, François, Georges et leurs consœurs préparent à présent une matinée inaugurale, à laquelle seront invités l’ensemble des pensionnaires et l’équipe directrice et soignante de l’établissement.

28.01.2018

C’était hier : Villefort : Nouveau comité et hommage à Maryse Rousé

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 24 janvier 2003.

villefort,maryse rouséMaryse Rousé a bouclé seize années d’un bénévolat sans faille (Photo archives, janvier 2003).

L’assemblée générale du comité des fêtes s’est tenue tout dernièrement salle du presbytère sous la présidence de Frédéric Rivals. Présentation des bilans moral et financier pour l’année 2002 était faite à la nombreuse assistance avant que le bureau sortant de présente sa démission. L’occasion pour l’ensemble des membres de saluer le travail réalisé durant 16 années par Maryse Rousé, bénévole émérite qui aura grandement contribué à la belle notoriété des « mounjetados » dégustées chaque année sous la colline du Casteillas. Un rendez-vous désormais incontournable pour les amateurs qui l’été venu, se pressent toujours plus nombreux afin de faire honneur aux cassoles de Maryse. Visiblement émue par ce témoignage d’amitié et d’affection, Maryse Rousé a promis de rester encore un peu derrière les fourneaux, aux côtés d’un dynamique comité des fêtes composé comme suit : président d’honneur, Janine Cabanié, président Sébastien Danjou, vice-président Jean-Luc Delpech, trésorier Christian Rivals, adjointe Laetitia Sanchez, secrétaire Virginie Péroni, adjointe Jocelyne Vidal. Le nouveau comité invite d’ores et déjà à prendre date pour la fête d’été qui se déroulera le samedi 26 juillet prochain avec le concours de la discomobile Teenager. Et c’est une « mounjetado » bien sûr qui donnera le coup d’envoi des festivités.  

25.01.2018

C’était hier : Sainte-Luce au pays des Pères Pèlerins

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 27 janvier 1998.

Olivia Boston 1998 001 bis.jpgOlivia a fêté Sainte-Luce à Boston (Photo archives Décembre 1997).

Attachés à leurs traditions, les Chalabrois on s’en souvient avaient célébré avec une passion retrouvée, le Tricentenaire de la mort de Fluris (1697), c’était le 13 décembre dernier, jour de Sainte-Luce.

Dans le même temps et à quelques milliers de kilomètres du Kercorb, Sainte-Luce était également à l’honneur à Boston (Massachussets), selon une tradition ancestrale établie à la fin de l’année 1620 avec l’arrivée des Pilgrim Fathers (Pères pèlerins), fondateurs du premier des 50 états de l’Union. Ce jour-là au petit matin, les enfants se retrouvent avec bonheur dans la chambre des parents, qu’ils couvrent d’éloges et de compliments, avant d’offrir à Maman et Papa, un plateau de délicieuses friandises. Robe blanche et tête couronnée, selon un immuable rituel, Olivia Paquette-Saddier a poussé la porte derrière laquelle Marie-Françoise et Bill somnolaient en pensant que là-bas, dans le vieux monde, sur le Cours Sully à Chalabre…

A Chalabre,… peut-être mais aussi à Boston, et comme Olivia entrait accompagnée de sa petite sœur Elodie, Sainte-Luce a réuni par delà l’océan, deux petites-filles et leur grand-mère, par le biais d’une commune tradition fidèlement conservée.

Le Kercorb et le Massachussets ont fêté Sainte-Luce, de là à conclure qu’un Chalabrois ait un jour de 1620 embarqué à Plymouth (Grande-Bretagne) à bord du Mayflower, il n’y a qu’un seul pas mais nous ne le franchirons pas.

23.01.2018

C’était hier : Deuxième hivernale pour les motards d’Evo Metal

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 23 janvier 2003.

evo metal,jean-paul pierronChaude ambiance assurée par le président Jean-Paul Pierron et son équipe (Photo archives août 2002).

Ils ont une passion et ils la vivent sur deux roues, les motards de l’association Evo Metal en association avec le bar des Sports El Chupito, lancent une nouvelle invitation pour les 25 et 26 janvier prochains. Après leur première hivernale et le succès enregistré en janvier 2002 par l‘équipe du président Jean-Paul Pierron, Evo Metal récidive avec un superbe programme à l’attention des bikers et de leurs nombreux amis.

Cette édition deuxième du genre verra la tenue d’une bourse d’échange et débutera dans le cadre accueillant de la Place Charles-Amouroux dès 7 h, le samedi 25 janvier. A 20 h, repas chaud, à 21 h 30 concert avec Black Sun et show surprise. A 23 h 30, concert avec Dr Robert. Dimanche à 7 h, petit déjeuner, 10 h balade à moto en Kercorb, 12 h retour place Charles-Amouroux. Apéritif et repas chaud. A 14 h, concert avec le groupe Kap Blues. Des artisans exposeront durant les deux jours de cette hivernale ouverte à toutes les motos et à tout public.

Les nombreux participants attendus auront la possibilité de camper au coin du feu ou sous abri, ils pourront également se restaurer sur place. Les gros cubes ont à nouveau rendez-vous en Kercorb, l’entrée à toutes les animations est gratuite.

evo metal,jean-paul pierron