03.03.2018

Au pied de la croix de l’Esturgat

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 3 mars 1998.

anne fabiéLe vent froid et glacial souffle sur les genêts et les genévriers (Photo archives Février 1998).

Hiver après hiver, là-haut sur la colline de l’Esturgat, le vent froid et glacial vient balayer genêts et genévriers que les premières neiges recouvrent. Et là, en surplomb des vallées du Blau et du Chalabreil, la ferme inhabitée de l’Esturgat garde le mystère d’une fin tragique dont le souvenir est perpétué par une croix érigée en bordure du sentier d’accès.

Ce monument battu par tous les vents, évoque la mémoire d’une jeune bergère assassinée au siècle dernier, et porte ces mots gravés dans la pierre : « A la mémoire de Anne Fabié assassinée le 7 mai 1854. Passant, priez pour elle ».

Un meurtre pour lequel le véritable coupable ne fut en réalité jamais inquiété. Rapidement soupçonné puis accusé, le fiancé de Anne Fabié sera reconnu coupable et envoyé au bagne de Cayenne, payant ainsi pour un forfait qu’il niera toujours.

Nombre d’années plus tard, l’abbé Casimir Blancard, premier curé de la paroisse de Montjardin, fut appelé au chevet d’un mourant. Peu avant d’administrer l’extrême-onction, l’ecclésiastique allait recueillir les confessions du véritable coupable. A Saint-Laurent-du-Maroni cependant, il était trop tard pour ce fils de Villefort qui, depuis, repose en paix en Guyane. Il y eut réhabilitation certes, mais elle fut posthume.

05:55 Publié dans C'était hier | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : anne fabié |  Facebook | | |

02.03.2018

C’était hier : Des cadeaux comme s’il en pleuvait au FCC

L’article mis en ligne, avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 1er mars 2003.

Février 2003 002.JPGUne belle journée au cours de laquelle personne n’a été oublié (Photos archives, février 2003).

En juin dernier, le Football Club Chalabrois célébrait les cinquante années de son existence, une grande fête qui avait rassemblé plusieurs générations de footballeurs attachés aux couleurs d’une maison fondée par la Famille Dumay.

Samedi, au théâtre municipal, de nouvelles retrouvailles étaient au programme, comme si les sociétaires du vieux club du Kercorb avaient voulu prolonger les quelques heures d’un bonheur partagé en ce 29 juin 2002. Après les éducateurs et les membres de l’école de football, honorés en janvier dernier, l’ensemble des bénévoles ayant permis de mettre sur pied cette grande fête du ballon rond, ont reçu à leur tour, de superbes équipements aux couleurs du FCC. Une belle façon de remercier toutes celles et tous ceux qui se sont investis sans compter, afin que cet anniversaire fasse date dans la mémoire du club. Ce dernier, présidé aujourd’hui par Raymond Dumay, bénéficie du formidable atout de la jeunesse, grâce à une équipe dynamique et soudée, prête à ajouter encore de nouvelles pages dans le livret de famille de ce cher Feuceuceu.

fc chalabre football

Cet après-midi à 15 h au stade Lolo Mazon, gageons que le team fanion voudra faire vibrer ses fidèles supporters lors de la rencontre qui l’opposera à l’Entente Naurouze-Labastide, pour le compte du championnat de première division. Pour l’heure, félicitations à « Papillon », Stéphane et leur équipe, avec une mention spéciale pour un collectif féminin dont l’investissement force l’admiration.

fc chalabre football

fc chalabre football

fc chalabre football

fc chalabre football

Lucas Martinez, Christophe Razeyre, Théo Rosich, Andy Mamet, l'école de football, en route pour assumer la relève (Archives Février 2003).

27.02.2018

C'était hier : Au pays de Don Antonio Gaudí

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 28 février 2003.

Don Antonio Gaudi.jpgUne pause sur les hauteurs du site olympique de Montjuich (photo archives, février 2003).

C’était l’heure de la récré pour les membres de l’Amicale des enseignants du Chalabrais, qui s’offraient tout dernièrement, une balade vers les beautés de la Catalogne. Juste le temps pour le « double decker bus » de couper les moteurs, et la joyeuse équipe se retrouvait immergée dans l’Espagne profonde, au cœur du « pueblo espagnol » niché sur la colline de Montjuich.

1992 JO Barcelone 004.JPGDon Antonio Gaudí bis.jpgA l’heure où une lune bien pleine prenait son bain de minuit sous le regard indiscret de Cristobal Colòn, les visiteurs du Kercorb découvraient toutes les subtilités de l’art du flamenco. La balade guidée allait se poursuivre dès le lendemain, par une promenade sous les arbres pont du Parque Güell, les façades courbes de l’immeuble de la Pedrera et les balcons à dents de requin de la Casa Batllò. Cette incursion dans le monde du génial et inimitable Antonio Gaudí, se terminait au pied de la monumentale cathédrale inachevée de la Sagrada Familia.

Mystiques mais néanmoins sportifs, nos amicalistes ont ensuite pris un peu de hauteur jusqu’au stade olympique, cadre grandiose des Jeux Olympiques de 1992. Un vrai pèlerinage pour certains, qui auront cru apercevoir en bout de ligne droite, Carl Lewis en terminer avec le relais 4 x 100 mètres. Au final, un très agréable week-end organisé de main de maître par Monsieur Jean, qui a déjà pris rendez-vous avec ses pairs pour partir vers de nouvelles découvertes.

Sagrada Familia Août 1992.JPG

1992 JO Barcelone 003.JPG

1992 JO Barcelone 001.JPG

26.02.2018

C’était hier : Les abeilles de Félicien ont eu chaud…

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 20 février 1998.

Abeilles Félicien.jpgGrâce à la diligence des pompiers, les abeilles peuvent continuer à butiner (Photo archives, décembre 1997).

Mercredi peu après 11 heures, le bip sonnait à la caserne Jean-Cabanier, signalant un incendie route de Limoux, à hauteur des courts de tennis. Immédiatement sur place, les hommes de l’adjudant-chef Alain Cayrol vont prendre la mesure du sinistre et rapidement le circonscrire, au grand soulagement des riverains directs.

L’exceptionnelle sècheresse de ce mois de février aura un instant fait craindre une extension vers les hauteurs de la chapelle du Calvaire mais en définitive, les seules victimes du sinistre auront été les ruches installées à flanc de colline, au point de départ du feu. Visiblement habituées à la fumée, les pensionnaires du rucher sentant le coup arriver ont préféré aller butiner plus loin, laissant aux soldats du feu le soin de rétablir la situation. Il reste à souhaiter que la chaleur intense n’ait provoqué trop de dégâts à l’intérieur de ruches qui rappellent au bon souvenir du regretté Félicien Huillet.

Et les sapeurs venaient à peine de remiser leurs deux CCF que le VSAB était demandé sur le hameau puivertain de Campsaure, où l’on signalait un accident survenu à un forestier victime d’une mauvaise fracture. Une preuve s’il en fallait une que le centre de secours Jean Cabanier animé par de très jeunes volontaires est souvent sur la brèche, et l’occasion pour nous d’adresser des félicitations amplement méritées à MM. Christian Clarac, Alain Cayrol et Patrice Rodriguez (photo ci-dessus), qui viennent de se voir décerner tout récemment la médaille du Mérite Départemental.

caserne jean-cabanier

Le 5 février 2012, les ruches de Félicien sont en place, laissant passer l'hiver.

25.02.2018

C’était hier : Les 25 ans de l’APP du Quercorb

« L’APP du Quercorb est née ! » Avec ce titre, l’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 26 février 1993.

A l’assemblée générale du 15 février, les pêcheurs du canton de Chalabre ont vu se réaliser un vieux rêve : les sociétés de Puivert et de Ste-Colombe-sur-l’Hers, et l’APP de Chalabre, se sont réunies pour fonder l’association de pêche et de protection du milieu aquatique du Quercorb (APP), qui regroupe tous les pêcheurs du canton pour une meilleure gestion de nos rivières, dans le respect des particularités propres à chaque association. Un nouveau bureau élargi a ainsi été élu à l’unanimité : président : Pierre Fonta (Rivel), vice-présidents : Eugène Ramon (Ste-Colombe-sur-l’Hers) et Richard Verganzonès (Puivert), secrétaire : Roger Rosich (Chalabre), trésorier : Roland Fourcassa (Sonnac-sur-l’Hers).

C’est dans une parfaite entente que la répartition des réserves et des alevinages a été réglée. Ces derniers ont été réalisés dans de bonnes conditions avec les apports de la Fédération et des Sociétes : boîtes Vuibert, truitelles, truites de souche (pêche électrique) ou truites adultes déversées en quantité, laissent augurer d’une bonne saison de pêche, pour peu que tous les pêcheurs soient respectueux du règlement qui est remis à l’achat de la carte. Il faut rappeler que cette année, la taille est portée à 20 cm dans notre département. Il est également demandé aux pêcheurs qui prendraient une truite baguée, de le signaler auprès des responsables de l’APP. L’assemblée s’est prononcée pour un gardiennage courtois mais très sévère à l’encontre des fraudeurs. Les concours sur le lac de Chalabre seront organisés comme l’an dernier, leur succès n’est plus à démontrer. Au final, beaucoup de monde à cette assemblée constitutive, avec une bonne ambiance porteuse d’avenir pour l’APP de tous les pêcheurs du Quercorb.

20.02.2018

C’était hier : Cross du collège Antoine-Pons : A vous couper le souffle !

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 14 février 1998.

collège antoine-ponsLinda Seyve, Sandy Roussel et Charlotte Proust sur le podium (Photos archives février 1998).

L’édition 98 du cross du collège Antoine-Pons a eu lieu dans une super ambiance propice aux performances. Libérés dès 14 h 30 par le starter, 111 fondeurs engagés sur quatre courses distinctes s’en sont remis corps et âme au verdict du chrono. Le profil du parcours modifié par rapport aux années précédentes ménageait plusieurs passages, permettant aux très nombreux spectateurs de multiplier leurs encouragements. Les derniers hectomètres ont donné lieu à de sympathiques batailles souvent réglées au sprint dans l’entonnoir d’arrivée du terrain Legrand. Ainsi pour 1998, les résultats inscrits sur les tablettes seront les suivants :

Classement scratch : garçons (CM2, 6e et 5e) sur 3.060 m. 1er Fabien Conte, 2e Mathieu Cassagnaud, 3e Sébastien Roméro. Classe de CM2 : 1er Lionel Martinez, 2e Anthony Rosich, 3e Aurélien Moralès. Classe de 6e : 1er Christophe Décima, 2e Zakary Croison, 3e Wannes Malevez. Classe de 5e : 1er Jean-Claude Martinez, 2e Loïc Tur y Tur, 3e Maxime Sanchez.

Classement scratch : filles (CM2, 6e et 5e) sur 2.430 m. 1ère Sandy Roussel, 2e Linda Seyve, 3e Charlotte Proust. Classe de CM2 : 1ère Marie-Line Iranzo, 2e Marie Papin, 3e Fanny Sariège. Classe de 6e : 1ère Vanessa Garcia, 2e Marie-Alice Noy, 3e Delphine Guirao. Classe de 5e : 1ère Marlène Amiel, 2e Virginie Mabru, 3e Manuela De Mendonça.

Classement scratch : garçons (4e et 3e) sur 4.100 m. 1er Mickaël Rosich, 2e Thibault Junqua, 3e Aurélien Pierron. Classe de 3e : 1er Robin Malevez, 2e Baldu De Moyer, 3e Romain Chasseloup. Classe de 4e : 1er Jerry Delaurier, 2e Jean-Raymond Pizon, 3e David Castel.

Classement scratch : filles (4e et 3e) sur 3.400 m. 1ère Diane Junqua, 2e Pauline Allias, 3e Emilie Pierron. Classe de 3e : 1ère Marie-Aude François, 2e Marion Bérenguer, 3e Elodie Roncalli. Classe de 4e : 1ère Lucie Arnould, 2e Marie Sadourny, 3e Laury Sariège.

collège antoine-pons

Aurélien Moralès, Anthony Rosich, Fabien Conte, Mathieu Cassagnaud, Lionel Martinez, Sébastien Romero

Au terme d’un après-midi intense en efforts et en émotions, la place Espérance-Folchet où se déroulait la remise des trophées a finalement retrouvé son habituelle tranquillité. Auparavant, tous les vainqueurs avaient reçu leur lot de médailles et de cadeaux, des mains des élus du canton auxquels s’étaient joints nombre de représentants du tissu associatif chalabrois, ainsi que les partenaires associés à cette manifestation.

Félicitations à tous, avec mention spéciale à l’adresse de l’équipe enseignante et administrative du collège Antoine-Pons emmenée par Claude Ruiz son principal, ainsi qu‘à Monique Rault, professeur d’EPS. Egalement associé à cette belle réussite, Angel Gionco, un « ancien » d’Antoine-Pons, initiateur du cross du collège et heureux de se retrouver auprès des potaches chalabrois. Bonnes vacances à tous !

19.02.2018

C’était hier : Premiers tours de roue pour les Cyclos

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 15 février 1998.

1998 Février Cyclos 003.JPGFrançois Lopez a donné le départ officiel pour la saison 1998 (photo archives, Février 1998). De gauche à droite. Debout : Jean Navarro, Roger Quério, Luc Diaz, Robert Béret, Eric Fayet, César Martinez, François Lopez, Francis Amouroux, Guy Calvène. Accroupis : Edouard Garcia, Linda Seyve, Monique Rault, Maryse Amouroux, Alexandra Delpech, Yves Bérenguer, Bruno Desjardins.

Cérémonie très solennelle sur la place Fluris, quand François Lopez, président fondateur du club cyclotouriste du Chalabrais a donné le top départ de la saison 98. En abaissant un superbe drapeau tricolore sur les scintillants rayons du peloton chalabrois, le président à vie des CCC n’a pas manqué de donner la priorité aux féminines du club, suivies de très près par les solistes du braquet. Au programme, soixante et dix kilomètres pour une mise en jambe qui a conduit les troupes du président Francis Amouroux sur les routes de l’Ariège via le château de Lagarde, Mirepoix, le château de Sibra, la Tour de Saint-Quentin, l’église du Casteilla à Laroque-d’Olmes, le col de Boyer et Chalabre. Les cyclos ont à présent rendez-vous tous les samedis à partir de 13 h 30 devant le siège café de la Paix, où les détails du circuit seront affichés grâce aux bons soins de César Martinez, vice-président du club. Une certaine assiduité aux entraînements est fortement recommandée, afin de préparer au mieux la première grande sortie qui aura lieu le 8 mars prochain.

cyclo-vtt-club du chalabrais