20.03.2018

C’était hier : Stage d’éducateur

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 26 mars 1993.

Mars 1993 Stage d'éducateur.jpgLes pédagogues du FC Chalabre (photo archives, mars 1993).

L’école de foot du FC Chalabre est entre de bonnes mains. A l’initiative de la commission technique départementale de football, le District de l’Aude a organisé durant le mois de février, une session de formation d’animateur. Au terme de sept soirées de travail assidu, les représentants délégués par le club du président Roger Dumay ont surmonté avec succès le cap du contrôle continu. Il s’agit de Jean-Philippe Aragon, Antoine Salas et Tony Colomer (photo), sociétaires à part entière de l’équipe fanion, et qui officient avec talent au sein de l’école de foot depuis de nombreux mois déjà. Toutes nos félicitations à ce trio qui réussit chaque semaine la performance de jongler avec l’emploi du temps, pour le plus grand plaisir de nos jeunes footballeurs.

13.03.2018

C’était hier : Un vendredi à la neige

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 13 mars 1993.

fep chalabreLes joies de la glisse étaient au programme d’une journée vivifiante (Photos archives, mars 1993).

Vendredi 5 mars, 8 h du matin, la tension monte autour de l’autobus qui s’apprête à emmener le centre de loisirs du Foyer d’éducation populaire vers les sommets enneigés. Le manteau blanc qui recouvrait le Kercorb en début de semaine ayant disparu au soleil, il ne restait plus qu’à prendre de l’altitude pour apprécier encore les joies de la glisse.

L’accueillant village de Prades a ainsi vu débarquer une sympathique horde de petits Chalabrois, à peine impressionnés par les pentes qui se présentaient à eux. Et afin de chausser, relever, changer, consoler, encourager et surveiller tout ce petit monde, Pascale Boulbès, Muriel Cnocquart, Dominique Martinez, Valérie et Carole Puerto, ne furent pas trop de cinq.

fep chalabre

Fin d’après-midi sur le Pays-de-Sault, nos skieurs en « herbe » sont ivres d’oxygène, si bien que le retour vers le bercail sera des plus calmes, au terme d‘une très belle journée à mettre à l’actif du centre de loisirs du Foyer d’éducation populaire de Chalabre.

fep chalabre

Carole, Dominique, Valérie et Pascale, les monitrices se jouent des planches

06:00 Publié dans C'était hier, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fep chalabre |  Facebook | | |

12.03.2018

C'était hier : Ils ont chanté l'Afrique

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 13 mars 1998.

humanitaire sans frontières,balandouSerge Fournié a assuré la régie technique (photos archives mars 1998).

Une initiative aussi généreuse ne pouvait espérer obtenir meilleur écho et c’est devant une salle des fêtes de Nébias pleine à craquer, que Richard Verganzonès et Carol Cabrié présentaient vendredi dernier, leur projet commun.

humanitaire sans frontières,balandou

Une entreprise d’envergure qu’ils ont promis de mener à bien, ce dont nous ne doutons pas, et qui va offrir aux enfants de Balandou, petit village de Guinée en Afrique Noire, les moyens de satisfaire leur immense envie d’apprendre. Cette soirée placée sous le signe de la solidarité a réuni une pléiade d‘artistes locaux, désireux d’apporter leur contribution à cette nouvelle opération humanitaire.

humanitaire sans frontières,balandou

Présentés par l’excellent maître de cérémonie Jean-Luc Sollier (photo ci-dessus), la nombreuse assistance s’est vue offrir le plaisir d’entendre tour à tour, la voix chaude de Fernand Grauby, une tranche de vie sous l’autel retracée par l’inénarrable André Lacube, et une vibrante interprétation de la « Montanara » par la chorale Eissalabra et sa soliste Maryse Le Roy. Au pied de la scène, discret mais vigilant dans la pénombre, Serge Fournié responsable de la régie son, assurait pour le mieux sa délicate mission.

humanitaire sans frontières,balandouEmotion et nostalgie étaient également présentes au rendez-vous, sous les accords de Christophe Roncalli et la voix cristalline de son alter ego Jean-Baptiste (photos ci-contre). La soirée se terminait avec un pot pourri offert par les dynamiques musiciens des Hauts de l’Aude.

humanitaire sans frontières,balandouLa collecte des dons en fournitures se poursuit jusqu’au printemps, les personnes désireuses d’apporter leur contribution sont invitées à se rapprocher de Richard ou Carol. Ainsi les camions aux couleurs « d’Humanitaire sans frontières » pourront-ils bientôt embarquer vers le continent africain. Pour l’heure et au soir de ce vendredi 6 mars, les petits écoliers de Balandou auront peut-être perçu par-delà les océans, de chaudes mélodies venues du pays d’Aude.

humanitaire sans frontières,balandou

Sophie et l'ensemble vocal Eissalabra

humanitaire sans frontières,balandou

Les Hauts de l'Aude

humanitaire sans frontières,balandou

Edouard Garcia présente la Chorale Eissalabra

humanitaire sans frontières,balandou

Chalabrais et Haute-Vallée s'était rassemblés à Nébias.

06.03.2018

C'était hier : Les Foulées du Kercorb dans le sillage de Benoît « Z »

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 8 mars 2003.

foulées du kercorb,la corrège leucateFrancis Amouroux a pris rendez-vous avec le dernier vainqueur du Marathon de Paris (Photos archives, Février 2003).

Au sortir d’une courte hibernation et afin de prendre un peu d’avance sur le printemps, les coureurs de fond chalabrois sont déjà sous les ordres du starter. Après une escapade sur la Costa Brava et un semi-marathon à Sitges, le 12 janvier dernier, les protégés du président Jean-Paul Cnocquart étaient récemment à Leucate au départ des « 10 km de la Corrège ». Une course qualificative pour le championnat de France qui a permis au junior Claude Cnocquart de se classer en 140e position sur 807 concurrents à l’arrivée et de réaliser un temps de 37’ 02’’, soit… deux secondes de plus que les minimas autorisés. Un trio chalabrois se classe derrière notre jeune champion, Thierry Noy termine en 40’ 24’’ (275e), Francis Amouroux en 44’ 49’’ (444e) et Christian Moralès en 40’ 26’’ (276e). Pour l’occasion, les Foulées ont eu le plaisir de côtoyer le champion Benoît « Z », vainqueur du Marathon de Paris 2002, et vainqueur sur l’avenue de Septimanie à Port-Leucate.

foulées du kercorb,la corrège leucate

Francis Amouroux, Benoît « Z », Claude Cnocquart et Thierry Noy  

Plutôt que de ranger le sablier, le club du Kercorb se rendra ce dimanche 9 mars en Haute-Garonne où il prendra le départ de la 17e édition du 21 km de Blagnac. Un nouveau rendez-vous avec le chrono au cours duquel nos fondus du macadam essaieront de tester les petits plus que Benoît « Z » a pu leur souffler à l’oreille. Cette sortie en Midi-Pyrénées permettra surtout de régler la cadence dans la perspective du dimanche 6 avril prochain. Ce jour là, les coureurs des Foulées seront sur les Champs-Elysées, au départ du 27e Marathon de Paris.

foulées du kercorb,la corrège leucate

Claude Cnocquart et Benoît « Z »

03.03.2018

C’était hier : Une amicale des donneurs de sang ? Pourquoi pas !

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 3 mars 1998.

Collecte sang Février 1998.jpgPrès de trente donneurs ont témoigné de la générosité de nos concitoyens (Photo archives Février 1998).

Le centre de transfusion sanguine de Carcassonne faisait escale tout dernièrement en Kercorb, à l’occasion d’une collecte qui s’est déroulée dans le salon du District du Chalabrais. L’équipe médicale présente a constaté avec plaisir la progression du nombre des donneurs. Bien qu’il n’existe à Chalabre aucune structure ou amicale, 28 donneurs venus de tout le canton ont ainsi participé à ce bel élan de générosité, conclu autour d’un copieux buffet d’excellente qualité où la bonne humeur était de mise. En attendant un prochain rendez-vous pour un geste simple et essentiel, que chacun d’entre nous devrait se résoudre à faire un jour ou l’autre.

06:00 Publié dans C'était hier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Au pied de la croix de l’Esturgat

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 3 mars 1998.

anne fabiéLe vent froid et glacial souffle sur les genêts et les genévriers (Photo archives Février 1998).

Hiver après hiver, là-haut sur la colline de l’Esturgat, le vent froid et glacial vient balayer genêts et genévriers que les premières neiges recouvrent. Et là, en surplomb des vallées du Blau et du Chalabreil, la ferme inhabitée de l’Esturgat garde le mystère d’une fin tragique dont le souvenir est perpétué par une croix érigée en bordure du sentier d’accès.

Ce monument battu par tous les vents, évoque la mémoire d’une jeune bergère assassinée au siècle dernier, et porte ces mots gravés dans la pierre : « A la mémoire de Anne Fabié assassinée le 7 mai 1854. Passant, priez pour elle ».

Un meurtre pour lequel le véritable coupable ne fut en réalité jamais inquiété. Rapidement soupçonné puis accusé, le fiancé de Anne Fabié sera reconnu coupable et envoyé au bagne de Cayenne, payant ainsi pour un forfait qu’il niera toujours.

Nombre d’années plus tard, l’abbé Casimir Blancard, premier curé de la paroisse de Montjardin, fut appelé au chevet d’un mourant. Peu avant d’administrer l’extrême-onction, l’ecclésiastique allait recueillir les confessions du véritable coupable. A Saint-Laurent-du-Maroni cependant, il était trop tard pour ce fils de Villefort qui, depuis, repose en paix en Guyane. Il y eut réhabilitation certes, mais elle fut posthume.

05:55 Publié dans C'était hier | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : anne fabié |  Facebook | | |

02.03.2018

C’était hier : Des cadeaux comme s’il en pleuvait au FCC

L’article mis en ligne, avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 1er mars 2003.

Février 2003 002.JPGUne belle journée au cours de laquelle personne n’a été oublié (Photos archives, février 2003).

En juin dernier, le Football Club Chalabrois célébrait les cinquante années de son existence, une grande fête qui avait rassemblé plusieurs générations de footballeurs attachés aux couleurs d’une maison fondée par la Famille Dumay.

Samedi, au théâtre municipal, de nouvelles retrouvailles étaient au programme, comme si les sociétaires du vieux club du Kercorb avaient voulu prolonger les quelques heures d’un bonheur partagé en ce 29 juin 2002. Après les éducateurs et les membres de l’école de football, honorés en janvier dernier, l’ensemble des bénévoles ayant permis de mettre sur pied cette grande fête du ballon rond, ont reçu à leur tour, de superbes équipements aux couleurs du FCC. Une belle façon de remercier toutes celles et tous ceux qui se sont investis sans compter, afin que cet anniversaire fasse date dans la mémoire du club. Ce dernier, présidé aujourd’hui par Raymond Dumay, bénéficie du formidable atout de la jeunesse, grâce à une équipe dynamique et soudée, prête à ajouter encore de nouvelles pages dans le livret de famille de ce cher Feuceuceu.

fc chalabre football

Cet après-midi à 15 h au stade Lolo Mazon, gageons que le team fanion voudra faire vibrer ses fidèles supporters lors de la rencontre qui l’opposera à l’Entente Naurouze-Labastide, pour le compte du championnat de première division. Pour l’heure, félicitations à « Papillon », Stéphane et leur équipe, avec une mention spéciale pour un collectif féminin dont l’investissement force l’admiration.

fc chalabre football

fc chalabre football

fc chalabre football

fc chalabre football

Lucas Martinez, Christophe Razeyre, Théo Rosich, Andy Mamet, l'école de football, en route pour assumer la relève (Archives Février 2003).