01.10.2018

C’était hier : Le FCC gagne son match mais perd son coach

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 1er octobre 2003.

« L’ennui naquit un jour de l’uniformité » a dit Lamotte-Houdar, que l’on pourrait soupçonner de jouer au FC Chalabre s’il n’avait été le contemporain d’un certain Voltaire. Visiblement « blasée » par tant de succès accumulés en aussi peu de temps (deux accessions vers la division supérieure en deux saisons), une partie de l’effectif senior chalabrois vient de prendre le parti de désavouer Tony Colomer, entraîneur du club. Un message reçu fort et clair par l’intéressé, qui a sagement choisi de prendre le recul nécessaire afin que cet étrange vent de fronde ne vienne compromettre l’avenir du club.

Avec beaucoup de sagesse et de réserve - deux qualités qui font parfois défaut – le futur ex coach du FCC était dimanche dernier en terre héraultaise, une dernière fois aux côtés de ses troupes qui ont signé à Siran une victoire face à l’US Minervois.

Cueilli à froid sur les rives de l’Ognon, le FCC encaisse un but dès la troisième minute avant de rétablir l’équilibre à la demi-heure de jeu par l’intermédiaire de David Chalou. La pause intervient sur ce score de parité mais en deuxième période,les joueurs du Kercorb assoient leur domination et enfoncent le clou à la 55e par Fabrice Canal. Plus en jambes que leurs homologues, les troupes du président Raymond Dumay vont préserver le score (1-2), qui place le FC Chalabre dans le trio de tête de la promotion honneur.

fc chalabre football

Photo archives, Septembre 2003

De gauche à droite. Debout : Philippe Gérard, Jérôme Tricoire, Saïd Balghou, Raphaël Morin, Fabrice Canal, Tony Colomer, Laurent Mamet, Eric Sanchez, Michäel Lemoine, Fabrice Papillon Jean, Fabien Conte. Accroupis : Cédric Courdil, Fabrice Rosich, Philippe Lara, Frédéric Canal, Fabien Cunillera, Stéphane Morin, Nicolas Discala, Antoine Salas.        

Écrire un commentaire