06.09.2018

Les Festejaïres del Cazal ont besoin de vous

festejaïres del cazal,le cazalJuillet 2015, le départ de la XIXe Course à la brouette est imminent.

La pérennité de la fête au Cazal est menacée par la mise en vente du bâtiment sur la place, propriété de Mr. Jonathan et Mrs. Penny Delow, bâtiment que ces derniers ont jusqu’à présent mis gracieusement à la disposition des Festejaïres del Cazal, en attendant sa vente effective.

En collaboration avec la municipalité, un projet d'achat du bâtiment est envisagé au travers d'un financement participatif. L’association des Festejaïres du Cazal doit réunir un budget suffisant pour l'achat du bien (27.000 €). Si l’opération est un succès, le bâtiment deviendrait un local municipal destiné à l’associatif (association Fête au Cazal, association du Carnaval, autres associations et usages).

Les sources de financement envisagées pourront provenir des fonds propres de l’association Les Festejaïres du Cazal, du financement participatif (particuliers, commerces), du mécénat d’entreprises, organisation de lotos ou autres événements.

L'association des Festejaïres du Cazal est riche de 35 bénévoles, toutes générations confondues, pour une fête annuelle incontournable, plus de 500 convives à la moungetado, des centaines d'heures de travail avant, pendant et après la fête, un partenariat efficace avec le Football Club Chalabrois, des brouettes pleines d'amitié, de sourires et de convivialité. L'urgence de la situation nécessite la mobilisation de tous, « Le Cazal c’est vous ! ».

Contacts auprès de Thierry Cnocquart (06 74 94 75 46), Michel Brembilla (06 72 81 58 46), Christian Morales (06 73 57 49 55), et tous les Festejaïres. Ces derniers vous remercient par avance pour votre confiance. En cas d'échec de l'opération, l'association s'engage à rembourser la totalité des dons.

festejaïres del cazal,le cazal

 

Pour effectuer directement un don par carte bancaire * : Formulaire en ligne

* Site de paiement gratuit et sécurisé. Le site propose de laisser un « pourboire » mais ce n'est pas obligatoire.

 

Écrire un commentaire