25.08.2018

Roger Combes n'est plus

roger combesMardi 7 août était accompagné vers sa dernière demeure, Roger Combes, domicilié hameau du Cazal, décédé à l’âge de 93 ans. Né à Alzonne le 31 mars 1925, il grandira à Routier auprès de sa tante, après le décès de sa mère, survenu alors qu’il a deux ans à peine. Son père, métayer au château de la famile Jeanjean, ancien de 14-18, est remobilisé en 1939 et effectuera quatorze mois en tant que prisonnier de guerre, dans une ferme allemande. C’est dans ce contexte qu’il décide de rejoindre les rangs des troupes alliées, juste après le débarquement de Provence en août 1944. Il a dix-neuf ans et se retrouve rattaché au maquis d’Aunat, avant de rejoindre Castelnaudary, puis le bataillon du Minervois. Il incorporera ensuite les rangs de la 1ère Armée française (81e Rgt), avec laquelle il prendra part à la campagne d’Alsace, aux côtés notamment de son ami Roger Caux, mutilé le 11 avril 1945 à Rastatt.

Rendu à la vie civile, il retrouve le village de Routier en 1946, avant de rencontrer une jeune vendangeuse venue faire la saison depuis Chalabre. Le 29 octobre 1949, jour de Sainte-Cécile, les deux jeunes gens se marient en l’église Notre-Dame, et s’installent à Chalabre. A la recherche de travail, Roger Combes enchaîne les corvées, nettoyant fossés, ruisseaux et rivières, avant d’intégrer les effectifs de l’usine de chapeaux Garrouste, puis ceux de la toute nouvelle usine de chaussures Canat. Ouvrier puis chef d’équipe à l’atelier vulcanisation, il occupera ensuite les fonctions de contremaître. Dans l’intervalle, le jeune couple aura le bonheur d’accueillir un petit Roland, qui verra le jour au Cazal le 22 octobre 1954. A partir de 1975 et avec la fin de l’ère industrielle en Chalabrais, il travaillera à Ste Colombe-sur-l’Hers (Sté des Tapis d’Espéraza), avant de terminer sa carrière en Pays-d’Olmes, au sein des textiles Roudière. Néo retraité, il entretenait le contact avec amis et voisins, privilégiant le jardinage, le jeu de cartes avec ses amis du FJEP, la chasse au petit gibier, sans oublier la passion qu'il vouait à la pétanque.

Sous le drapeau en berne de la 1ère Armée Française, un dernier hommage a été rendu à Roger Combes, qui repose désormais aux côtés de son épouse Jeannette, décédée en avril 2017. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Roland son fils, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

roger combes

Avec les amis de Rhin et Danube, le 8 Janvier 1983 (de gauche à droite, Jean Boulbès, Roger Combes, Georges Fabre, François Ferrier).

roger combes

Un jour de belote aux Cèdres

Roger Combes (debout), assis de gauche à droite André Delpech, Fernand Lara, François Lorca, M. Lara Père, Pepe Villena (de dos), André Déramond, Georges Subreville, Gabriel Gallardo  

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roger combes |  Facebook | | |

Écrire un commentaire