22.07.2018

Un vendredi soir au Cazal

Les artères chalabroises d'ordinaire paisibles, ont connu en ce vendredi 20 juillet, une effervescence chargée en gaz d'échappement et autre avertisseur sonore. Certes Bison futé voyait rouge dans le sens des départs, mais l'itinéraire bis préconisé sur les grandes ondes, aura au final entraîné un chaos sans précédent sur les boulevards d'une capitale du Kercorb aux limites de l'asphyxie, comme peuvent en témoigner les quelques images qui suivent. Le seuil tolérable de pollution atmosphérique ayant été effleuré, faut-il être inquiet pour les pilotes engagés dans la course internationale à la brouette, XXIIe du nom ?

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

fêtes du cazal 2018

Est-il utile en effet de rappeler que le compte à rebours a commencé sur les hauteurs du Cazal, où se déroulera aujourd'hui dimanche 22 juillet à partir de 17 h 30, une nouvelle manche du Wheelbarrow Trophy ? Comme chaque année, cette épreuve doit réunir sur l’anneau surchauffé du « Tataoubas », la crème de la discipline, assistée d’une ahurissante armada de mécanos. Depuis plusieurs jours déjà, les soufflets de forge s’époumonent sans relâche ici et là, afin de permettre aux petits bolides de respecter le cahier des charges et surtout de tenir la distance. Dans les stands l’heure est aux ultimes réglages et l’annonce de précipitations orageuses sur le Cazal fait planer le doute quant au choix des gommes. Toutefois la comparaison avec la Formule I s’arrête là, puisque la brouette n’est mue que par une seule roue, ce qui rend son pilotage nettement plus délicat. Une visite se recommande à partir de 17 h 30 au Cazal.

Commentaires

Cher Momo, c'est toujours un régal de lire tes articles, tes commentaires et d'admirer les photos qui vont avec. Notre ami le douanier catalan partage entièrement mes propos. Suzon.

Écrit par : Suzon | 22.07.2018

superbes photos comme d'habitude

Écrit par : salas | 24.07.2018

Écrire un commentaire