03.07.2018

C'était hier : Les choeurs du Chalabrais à la chapelle de Roubichoux

L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du jeudi 2 juillet 1998.

chapelle saint andré de roubichoux,eissalabraLa chorale Eissalabra a fait chanter les pierres (photos archives mai 1998).

Août 1964, un grondement sinistre dans le petit matin préfigure la triste disparition d’une petite chapelle oubliée des hommes et vaincue par le temps. Juin 1998, dans le soleil couchant, ce qui semble être une colonne de paroissiens se dirige lentement vers la chapelle de Saint-André-de-Roubichoux, joyau du patrimoine en passe de recouvrer toute sa splendeur d’antan, grâce à la volonté des Compagnons de Roubichoux.

Depuis 1990 en effet, et à la faveur du dynamisme de cette association de bénévoles, une église a retrouvé ses murs en pierre de parement, sa voûte en arc de cercle brisé, sa nef, son abside, sa charpente, sa croix en fleur de lys et sa cloche.

chapelle saint andré de roubichoux,eissalabra

Un cadre ressuscité et enchanteur dans lequel se produisait samedi, le groupe vocal du Kercorb Eissalabra au grand complet, emmené par son maître de musique Edouard Garcia. Les Sonnacoises et les Sonnacois qui avaient répondu nombreux à l’invitation, ont particulièrement apprécié la prestation magistrale des chœurs du Chalabrais, heureux d’apporter leur soutien à Jean-Luc Benet et ses compagnons bâtisseurs de cathédrales (photo ci-dessus). Une occasion en cette période où la musique est en fête, d’apporter leur pierre à un édifice dont l’existence remonte à 1115, selon des sources tirées de documents du Prieuré de Notre-Dame de Camon.

« Au Moyen-âge, le genre humain n’a rien pensé d’important qu’il ne l’ait écrit en pierre » (Victor Hugo). Dans la nef de Saint-André-de-Roubichoux, Eissalabra a fait chanter les pierres, en prélude à une inauguration particulièrement attendue que les Compagnons envisagent pour l’an 2000 prochain.

chapelle saint andré de roubichoux,eissalabra

chapelle saint andré de roubichoux,eissalabra

Écrire un commentaire