31.05.2018

Carnet noir

Gimenez Mariano.JPG

La cérémonie des obsèques religieuses de Monsieur Mariano Gimenez, décédé à l'âge de 91 ans, sera célébrée demain vendredi 1er juin à 10 h 30 en l’église Saint-Pierre de Chalabre, suivie de l’inhumation au cimetière du village.

10:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mariano gimenez |  Facebook | | |

Mix’Art au théâtre

Samedi 9 juin sur la scène du théâtre Georges Méliès (14 h à 22 h), l’association Diabasis organise une matinée soirée animations, avec danse, jam, slam, sketches, lecture, exposition d’artistes locaux, micro ouvert, scène ouverte, chansons, photo. « Chacun sera libre de s’exprimer, entrée libre, croquettes locales, lait de vache, et il sera expressément recommandé de ne pas miauler sur la voie publique ». Plus de renseignements au 06 64 11 03 06.

diabasis

Flâneries insolites à la bibliothèque

makalé,bibliothèque chalabreMakalé, néo Chalabroise venue du Luberon, propose un bel aperçu de son talent d’artiste réaliste onirique, comme elle aime à se définir. Après de courtes études de dessin à Paris, suivies de nombreux stages au cours desquels elle découvre les joies de la peinture, elle participera durant dix ans à un « atelier singulier », orienté vers l’art brut. Expérience qui lui permet de donner libre cours à son imagination, créant outre des tableaux, des miroirs baroques, les « mirobolants », ainsi que des flacons à parfum transfigurés dans un esprit Mille et une nuits, les « mirifioles ».

Après avoir exposé en 2010 à l’office de tourisme du cours d’Aguesseau, aujourd’hui disparu, Makalé se passionne pour une peinture à l’acrylique très colorée, « une sorte de réalisme onirique ». Elle espère que face à ses tableaux, chacun rencontre ses rêves.

L’expo est visible jusqu’à la fin du mois de juin, aux heures d’ouverture de la bibliothèque, lundi, jeudi, vendredi (9 h-12 h et 14 h-16 h), mardi (9 h-12 h et de 16 h 30 à 18 h 30).

Montjardin en fête

La cité voisine de Montjardin sera en fête le samedi 9 juin. Un concours de pétanque en doublette lancera les festivités à 14 h (inscriptions à partir de 13 h, 10 €/équipe). Egalement au programme, danse et gastronomie avec une fideua partagée vers 19 h 30 (15 €, 7 €/ enfant de 6 à 12 ans, inscriptions au 06 30 17 35 51 et 04 68 69 31 95, avant le 4 juin). Le comité des fêtes attendra ses invités au pied du col du Millet, aux accents de DJ Sabat, chargé de l’animation musicale.

30.05.2018

Pétanque : Sigean-Port-La-Nouvelle enlève le Grand Prix de la Ville

Grand Prix 2018.jpgLe président Olivier Carbonneau a remis le trophée aux vainqueurs.

La 4e édition des concours officiels Grand Prix de la Ville de Chalabre, ouvrait son premier volet à l’occasion des fêtes de l’Ascension, avec un challenge promotion en triplettes. Au lendemain d’une journée ludique réservée aux néophytes (La Chalabroise), ce rendez-vous a rassemblé 45 équipes représentant Aude, Ariège et Haute-Garonne. Compétiteurs d’autant plus motivés qu’une météo rayonnante et exceptionnelle allait les accompagner sur le boulodrome de la place Charles Amouroux, tout au long d’un challenge qui ne prendra fin qu’aux premières heures du lendemain.

Avec des résultats suivants : demi finalistes, la triplette locale composée de Michel et Clément Pradel, Michel Kolodjewski, finaliste, la triplette mirapicienne, Laffont, Saint-Martin, Lagarde. Le trophée remis en jeu chaque année, œuvre créée par l’ami Alain Poincheval, peintre sculpteur installé à Chalabre, a été attribué à Valentin Sicre, Jean Navarro et Marc Eroles, triplette gagnante du Grand Prix, venue de Sigean-Port-La-Nouvelle.

L’Union Bouliste du Kercorb et son président Olivier Carbonneau saluent l’ensemble des participants, pour l’état d’esprit et le fair-play affichés durant les rencontres. « Un grand merci à eux et à tous les bénévoles qui ont œuvrés pour assurer la réussite de cette journée ». La deuxième manche de l’édition 2018 se poursuivra le samedi 16 juin, en tête-à-tête le matin, et en doublette l’après-midi.

29.05.2018

Bancs publics

Choses vues au fil d'une promenade sur les cours par un citoyen du Chalabrais, qui lui ont inspiré une remarque :

« L'autre soir vers 19 h, un groupe de collégiens garçons et filles devisaient sur le banc sis en face de l'hôtel de France. Le plus souvent, ce banc est occupé par de sympathiques vieillards, il est plaisant de constater que toutes les générations savent profiter des bons endroits ! Malheureusement, en repassant sur le même boulevard deux heures plus tard, un autre tableau s’offrait aux regards ».

Banc public.jpg

C’était hier : Le collège Antoine Pons a célébré le 30e anniversaire de sa création

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 29 mai 2008.

collège antoine-ponsHéloïse Bargain et Nargis Bototo ont dévoilé la plaque aux côtés de Daniel Koch, Roger Rosich et Yannick Callat (Photos archives mai 2008).

L’allée Pierre-Louis Fabre accueillait en ce samedi de mai une nombreuse assistance invitée à effectuer un petit retour dans le temps, à l’endroit même où naissait en septembre 1955 le groupe scolaire, projet engagé par l’équipe municipale emmenée alors par Maurice Samitier maire de Chalabre et Marie-Jeanne Pons son adjointe.

collège antoine-pons

En présence de Daniel Koch inspecteur de l’académie de Montpellier, Roger Rosich conseiller général, Christian Guilhamat maire de Chalabre, Andrée Faucheux et Camille Amat nièces d’Antoine Pons et Michel Brembilla président de l’association Il était une fois Chalabre, Yannick Callat principal du collège Antoine Pons exposait l’historique de l’établissement. De réformes en circulaires (lois Debré et Haby) et de 1959 à 1977, l’établissement sera classé G.O.D (groupe d’observation dirigée) puis U.P.M (unité pédagogique modulaire), jusqu’à cette réunion du 4 mars 1977 avec le recteur Richard de l’académie de Montpellier et les élus du Chalabrais, qui allait valider l’acte de naissance du collège sous sa forme actuelle.

collège antoine-pons

Trente années plus tard, Edouard Garcia, Marc Jean-Pierre, Hubert Carcy, directeurs successifs et principaux acteurs d’une transformation réussie se retrouvaient en cette journée anniversaire, au cours de laquelle la mémoire d’Antoine Pons a été honorée. Andrée Faucheux retraçait la vie de son oncle, jeune instituteur et syndicaliste tragiquement disparu le 26 mai 1932, avant qu’une plaque commémorative ne soit dévoilée dans l’enceinte de l’établissement qui accueille aujourd’hui 135 élèves. L’assemblée était ensuite invitée à découvrir ou redécouvrir les toiles de Camille Amat, oeuvres présentées aux côtés de créations réalisées par Héloïse Bargain et Nargis Bototo, élèves de 4e et 3e qui se sont associées avec talent à l’hommage rendu à Antoine Pons. Un bel anniversaire et une journée de sympathiques retrouvailles, à la conclusion de laquelle Daniel Koch aura délivré de bonnes notes d’espoir quant à l’avenir du plus petit collège de l’Aude.