04.05.2018

Du Blau au Chalabreil

Mai 68-Mai 2018, et après ?

Il y a 50 ans, mai 68. La rue est-elle encore l’espace d’expression de la démocratie ? Est-ce suffisant d’aller manifester ? Est-ce inutile ? La troupe de théâtre Forum (association culturelle Le temps d’agir), propose de trouver ensemble des alternatives aux situations de votre quotidien, par le biais d’un spectacle de théâtre participatif unique. Une représentation drôle et réaliste, conçue sur mesure pour expérimenter, questionner, chercher, et passer un agréable moment. Rendez-vous dimanche 6 mai de 14 h à 16 h, au théâtre Georges Méliès (participation au chapeau).

Déclaration d’impôts.

Dans le cadre de la campagne déclarative d'impôt sur les revenus 2018, une permanence sera assurée par un agent des finances publiques le vendredi 4 mai au matin dans les locaux de la MSAP La Poste, avenue Auguste-Cathala.

Rendez-vous du café philo.

Vendredi 4 mai, le rendez-vous bimensuel du café philo de la Terre-privilégiée propose une discussion autour de la liberté d’être soi. Rendez-vous à partir de 17 h 30 (Participation: 3 €).

Concert découverte en l’église de Léran.

L’association de Sauvegarde de l’Eglise du Saint-Sacrement de Léran avait souhaité organiser un concert avec l’ensemble Arabesque, chœur de femmes et orgue. L’ensemble dirigé par Christine Lauxire et l’organiste Jonas Régnier, ont enchanté le public par la qualité de leur prestation. Arabesque, a cappella, après Francis Poulenc, Maurice Duruflé, et l’Angélus de Claude Debussy et Klement Gottwald, a fait voyager merveilleusement, par les compositeurs choisis en pays baltes, en Finlande, Norvège et Roumanie. Jonas Régnier a ensuite tiré le meilleur de l’orgue avec des œuvres plus classiques de Louis Clérembault, Johannes Brahms, et trois œuvres de Jean-Sébastien Bach permettant d’apprécier l’utilisation des jeux. Arabesque et Jonas Régnier dans la dernière partie après Johannes Brahms, Frank Mendelson et Camille Saint-Saens ont, avant de conclure, interprété l’Ave Verum et le Tantum Ergo de Gabriel Fauré. De nombreux applaudissements et un rappel mérité ont clos cette magnifique soirée musicale.

Écrire un commentaire