06.03.2018

C'était hier : Les Foulées du Kercorb dans le sillage de Benoît « Z »

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 8 mars 2003.

foulées du kercorb,la corrège leucateFrancis Amouroux a pris rendez-vous avec le dernier vainqueur du Marathon de Paris (Photos archives, Février 2003).

Au sortir d’une courte hibernation et afin de prendre un peu d’avance sur le printemps, les coureurs de fond chalabrois sont déjà sous les ordres du starter. Après une escapade sur la Costa Brava et un semi-marathon à Sitges, le 12 janvier dernier, les protégés du président Jean-Paul Cnocquart étaient récemment à Leucate au départ des « 10 km de la Corrège ». Une course qualificative pour le championnat de France qui a permis au junior Claude Cnocquart de se classer en 140e position sur 807 concurrents à l’arrivée et de réaliser un temps de 37’ 02’’, soit… deux secondes de plus que les minimas autorisés. Un trio chalabrois se classe derrière notre jeune champion, Thierry Noy termine en 40’ 24’’ (275e), Francis Amouroux en 44’ 49’’ (444e) et Christian Moralès en 40’ 26’’ (276e). Pour l’occasion, les Foulées ont eu le plaisir de côtoyer le champion Benoît « Z », vainqueur du Marathon de Paris 2002, et vainqueur sur l’avenue de Septimanie à Port-Leucate.

foulées du kercorb,la corrège leucate

Francis Amouroux, Benoît « Z », Claude Cnocquart et Thierry Noy  

Plutôt que de ranger le sablier, le club du Kercorb se rendra ce dimanche 9 mars en Haute-Garonne où il prendra le départ de la 17e édition du 21 km de Blagnac. Un nouveau rendez-vous avec le chrono au cours duquel nos fondus du macadam essaieront de tester les petits plus que Benoît « Z » a pu leur souffler à l’oreille. Cette sortie en Midi-Pyrénées permettra surtout de régler la cadence dans la perspective du dimanche 6 avril prochain. Ce jour là, les coureurs des Foulées seront sur les Champs-Elysées, au départ du 27e Marathon de Paris.

foulées du kercorb,la corrège leucate

Claude Cnocquart et Benoît « Z »

Les commentaires sont fermés.