28.11.2017

Les soutiens affluent vers la crèche Vanille et chocolat

Petite enfance. L'association a lancé un recours contre la décision de la CCPA.

Vanille pétition 25 nov. 2017.JPGPour l’heure, plus de 450 signatures ont été recueillies par l'association Vanille et chocolat qui souhaite garder la gestion de la crèche contrairement à la décision votée par une partie des élus de la CCPA.

Samedi 25 novembre, une délégation de parents et d’adhérents de l'association Vanille et Chocolat était présente sur le marché hebdomadaire, afin de proposer la signature d’une pétition de soutien. Après le vote intervenu le 21 septembre dernier, la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises a validé la reprise en régie directe de la gestion de la crèche halte-garderie Vanille et chocolat (Chalabre) et la crèche multi-accueil Les petites bulles (Ste Colombe-sur-l'Hers), à compter du 1er janvier 2018.

32 voix pour sur 89 conseillers     Adoptée avec 32 voix pour, 14 contre et 20 abstentions (sur 89 conseillers communautaires en exercice), cette décision fait suite à l’avis défavorable émis par la commission de solidarité de la CCPA, selon laquelle « l’association ne serait plus en mesure d’assurer, sur les derniers mois de 2017, le service public qui lui a été confié avec des conséquences graves pour les familles et les salariés ». Il apparaît cependant que cet avis, fondé sur l'analyse présentée par les services de la CCPA, a été émis par une commission de solidarité n’ayant pas connaissance d’un audit de la CAF, dont les conclusions favorables à Vanille et Chocolat, pouvaient vraisemblablement changer la donne.

La sous-préfecture sollicitée     Dans ce contexte, l’association présidée par Myriam Torres réfute totalement ce vote, lequel fait désormais l’objet d’un recours déposé par le bureau de Vanille et Chocolat. Tandis que Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre et vice-président de la CCPA, a sollicité une médiation auprès des services de la sous-préfecture de l’Aude.

Le texte d’une pétition a été adopté, à l’adresse du président Francis Savy et des conseillers communautaires, demandant de « reconsidérer cette décision, et de maintenir la gestion par l’association Vanille et Chocolat des crèches de Chalabre et Ste Colombe-sur-l'Hers». Jeudi 30 novembre, une délégation ira déposer les signatures recueillies au siège de la CCPA à Quillan.

Écrire un commentaire