03.11.2017

Les Genêts abritent une pépinière sportive

Basket-Ball Genêts.jpgL’imagination a pignon sur rue.

A mi-chemin entre la bastide et le stade Lolo-Mazon, le quartier des Genêts garde au pied de la colline de Terre-Blanche, la mémoire d’hier, quand la vie était rythmée par la sirène de l’usine Canat. Le 12 octobre 1965, la société civile coopérative de construction « Les Genêts », constituée pour une durée de six ans, validait le projet de construction de vingt-cinq maisons individuelles. Elle avait auparavant procédé à l’acquisition d’un terrain, comme en atteste l’acte de propriété établi par Maître Cabanes notaire à Chalabre, en date du 2 avril 1964, littéralement rapporté : « La parcelle de terre présentement vendue dépend de la communauté d’acquets existant entre les époux Jean Amiel et Lucie Coulouma pour l’avoir acquis ensemble avec d’autres immeubles de M. Christian, Joseph, Gaston Castres-Saint-Martin, propriétaire, et Madame Isabelle Bouilloux-Laffont sans profession, son épouse, demeurant à Toulouse, aux termes d’un acte retenu par Me Danjou notaire à Chalabre, le 11 novembre 1940 ».

les genêts

Les premières familles pourront s’installer dans le courant de l’année 1968, et en l’espace de quelques mois, près de quatre-vingt enfants trouveront sans peine leurs marques au cœur d’un nouveau « barry », nouvelle banlieue pour nouvelles amitiés. Aujourd’hui, et avec la cinquantaine bien sonnée, les Genêts ont la mémoire qui vacille, même si Georges, Jeannot et Mimi, Lucienne, Odette, Hermine, Huguette, n’oublient rien. Pourtant, la cité semble retrouver un second souffle, grâce à l’arrivée de jeunes propriétaires et de leurs enfants, qui à leur tour s’approprient la rue pour la transformer en espace de jeu. A l’image d’une installation sportive et improvisée, qui pourrait favoriser l’éclosion d’un futur Michaël Jordan.

les genêts

les genêts

06:00 Publié dans Insolite, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les genêts |  Facebook | | |

Écrire un commentaire