03.10.2017

André Alonso nous a quittés

andré alonsoUn dernier hommage était rendu le jeudi 21 septembre à André Alonso, enlevé à l’affection des siens à l'âge de 65 ans. Enfant de Chalabre né à Foix le 7 janvier 1952, il avait grandi dans le cœur d’un village où Paule et Fidel, ses parents, veillaient aux destinées d’un magasin de chaussures, place Espérance Folchet. Un périmètre à partir duquel il avait lié de solides et fidèles amitiés, avec les jeunes gens d’une génération choyée par la bienveillance de François et de Simone, et prompte à faire les 400 coups. Après son union avec Marie-France, il aura le bonheur de voir grandir Corinne et Ludovic, dans le même temps la petite famille a quitté le Kercorb pour Carcassonne. André continuera à évoluer dans le monde de la chaussure, présent sur tous les marchés où son contact et sa cordialité étaient très appréciés.

L’affectueux surnom de « Dédé la godasse » ne le quittera plus, André perpétuant une vocation familiale aux côtés de Danièle et de Francis, sa sœur et son frère. Et s’il affectionnait le quartier de La Trivalle, « Aquela Trivala, aquel polit quartièr,…», comme il aimait à le chanter, « Dédé » ne manquait jamais un retour aux sources. Le jeudi de l’Ascension, jour de fête à Chalabre, il refaisait le chemin à l’envers, entourés des amis d’enfance restés au pays. Après le drame vécu en 1998 et la disparition de Ludovic son fils, les visites à Chalabre n’avaient plus le même caractère, André poursuivait son existence en pays carcassonnais, en compagnie de Maïté et de ses nombreux amis. « Dédé » laisse à toutes ses connaissances, le souvenir d’un être plein de charme, de bonté, toujours souriant, aimant les autres et la vie, avec simplicité et sagesse.      

Au terme d’un émouvant adieu, André Alonso a été inhumé dans le caveau familial du cimetière de Chalabre, où il repose désormais aux côtés de son fils Ludovic. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Maïtée sa compagne, à sa fille Corinne, à Danièle et Francis, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : andré alonso |  Facebook | | |

Écrire un commentaire