23.09.2017

C’était hier : La statue de la Vierge a rejoint l’ermitage du Calvaire

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 23 septembre 2007.

vierge du calvaire de chalabreFace aux Pyrénées, la Vierge accueille le promeneur et veille sur le village, et le nouvel hôpital (photo archives, Septembre 2007).

Le 22 mars dernier, les pensionnaires de l’hôpital local quittaient l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques pour prendre leurs quartiers dans le nouvel établissement des Hauts-de-Bon-Accueil. Ils mettaient ainsi un terme au bail établi le 7 juin 1582, selon la volonté de « Maitre Jéhan Prévost, prestre et recteur du lieu de Lavelanet », lequel voulait permettre « aux pauvres de Dieu d’avoir retraicte pour leur soulaige (ment) en la ville de Schalabre ». Une donation qui allait conférer à une maison et son jardin de la rue Saint-Pierre, le statut reconnu d’hospice, puis d’école, sous la direction des disciples de Sœur Marie-Javouhey, avant de devenir maison de retraite et enfin hôpital local.

Ce lieu chargé d’histoire, et désormais promis à une vente prochaine, a vu récemment partir le dernier vestige qui le reliait à son passé, en l’occurrence une statue de la Vierge érigée dans son jardin en 1872. Avant que les promoteurs n’attribuent une nouvelle vocation à l’endroit et avec l’accord de la municipalité et des Sœurs de la Présentation de Marie, Jean-Jacques Aulombard, directeur de l’hôpital, a souhaité que le monument retrouve une place dans le patrimoine local.

Grâce aux bons soins de MM. Azam, Oliver et Rivals, la représentation de la Vierge a rallié les hauts de la chapelle du Calvaire. Cette opération délicate, a été menée à bien par les services techniques de l’hôpital confrontés à de nombreuses difficultés relatives au démontage, déplacement et remontage d’un vestige fragilisé par le temps. Lequel a pris de la hauteur, pour mieux embrasser la « Prima Kercorbis Civitas » (première cité du Kercorb), et afin que les pensionnaires du nouvel hôpital puissent en levant les yeux, apercevoir la Vierge qu’ils ont toujours connue.  

Commentaires

Souhaitons que la police de la pensée ne s'immisce pas dans ce genre d'initiative exceptionnelle. Grâce en soit rendu à Mr. Aulombard alors Directeur de l’hôpital et aux élus Chalabrois partisans d'une action préservant le patrimoine local, mais aussi et surtout, affirmant l'identité d'un pays aux profondes racines Chrétiennes.

Écrit par : Marc | 23.09.2017

Oups ! Rassurez moi, cette assertion n'est pas parole d'évangile ?
Je suis pour la conservation, le respect et même l'admiration de notre patrimoine mais, que diantre, restons plus éclectiques !

Écrit par : Marie-Claude | 24.09.2017

Citation:
" l'identité d'un pays aux profondes racines Chrétiennes"


Les profondes pour certains mais pas pour d'autres !
Je vais même dire pour ma famille des pratiques Chrétiennes exigées par la famille Mauléon si l'on voulait avoir du travail sur Chalabre, école libre, messes....
On en est enfin délivrés de cette dynastie !.

Écrit par : Huillet gilbert | 24.09.2017

Je précise que je réagissais moi-aussi au 1er commentaire et à propos de "l'identité d'un pays aux profondes racines Chrétiennes"

Écrit par : Marie-Claude | 25.09.2017

Mes ancêtres ont cassées les cloches de l'église St Cécile de Rivel pour faire des armes contre le roi à la révolution. (Voir sur Histoire de la Terre privilegiée de Casimir Pont).
Donc nos profondes racines Chrétiennes ne devait pas être si importantes que cela !

Comme dirais si bien notre amis Serge F :
Il n'y avait pas que "des culs blancs" il y avait aussi des "culs rouges" comme nos anciens disaient à Chalabre.

Écrit par : Huillet gilbert | 25.09.2017

Je suis désolé, j'aurai du préciser et je m'en excuse, que la France a été façonnée non par sa culture Chrétienne mais par sa culture Judéo-Chrétienne. Erreur impardonnable.

Écrit par : Marc | 25.09.2017

Rien de grave mais je donnais ma vision suite au commentaires.
Chacun à sa vision personnelle des choses heureusement et l'on doit l'accepter et nos cultures familiales aussi laisse des traces.
La tolérance des idées et le principal !

Écrit par : Huillet gilbert | 25.09.2017

L'histoire se répète , n'a ton pas vu un peuple se délivrer des rouges

Écrit par : Lopez | 26.09.2017

Écrire un commentaire