11.08.2017

Fête du Tougnol : ils ont mis les mains dans la farine

confrérie des chevaliers du tougnolLauréat 2017, Gérard Denis (à droite), a été récompensé par Olivier Carbonneau.

Dans le cadre du IVe Chapitre organisé par la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, un concours de pain à l’anis (tougnol) était proposé à toutes celles et tous ceux qui aiment plonger leurs mains dans la farine. Amateurs, fins gourmets ou nostalgiques d’un temps révolu, douze candidats ont rallumé le four, nourrissant l’espoir de percer le secret d’une recette à la saveur subtile.

Sous les ors de la salle des banquets du Château-Chalabre, il revenait à un jury composé de Nicole Rivals, Claude et Laetitia Chauveton, et Yvan Carbonneau, de désigner les trois meilleurs chef-d’œuvres culinaires. Cette nouvelle « festa del tonhol » aura porté sur la plus haute marche, Gérard Denis, boulanger-pâtissier sur le cours Colbert, devant Bernard Canovas et José Sanchez.

A l’heure des récompenses, le Grand Maître Olivier Carbonneau félicitait chaleureusement l’ensemble des candidats. «  Rien n’est plus beau que les mains d’une femme dans la farine » chantait Claude de Toulouse. Cette fois pourtant, la gent masculine a réussi à tirer le meilleur, d’un pétrin dressé entre les murs de la demeure des Mauléon-Bruyères. 

Écrire un commentaire