28.02.2017

C’était hier : Une surprise attendait Padena

L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 3 mars 1997.

padena,cercle occitan del quercorbUne Padena d’Or attendait Robert Marty, un hommage qu’il a grandement apprécié, et le public chalabrois a été encore une fois enchanté (Photo archives Février 1997).

 

padena,cercle occitan del quercorb

padena,cercle occitan del quercorbEncouragé par le beau succès enregistré le 21 décembre dernier lors de la représentation de « Occitania 39-45 », le Cercle Occitan del Quercòrb proposait vendredi 21 février une nouvelle affiche sur la scène du théâtre municipal de Chalabre. Le talentueux Padena était là avec ses histoires truffées de bon sens et d’humour. Josèp Navarro président du C.O.Q. était certainement dans la confidence puisqu’à l’heure de l’entracte, une belle surprise attendait l’humoriste de Puylaurens (Tarn).

Après avoir salué à sa façon la doyenne de l’Humanité (pour mémoire, Jeanne Calment), Padena vit donc arriver sur les planches une groupie locale, aux magnifiques cheveux blonds lissés, venue lui souhaiter un heureux anniversaire et saluer en même temps ses vingt années de scène. Bouquet de fleurs, « Padena d’Or », rien n’avait été laissé au hasard, pour un hommage que Padena a grandement apprécié. Et qui lui fera dire : « Quora vau dire a la mía esposa qu'un gendarme m'a balhat de flors ! » (orthographe non garantie) (Quand je vais dire à ma femme qu'un gendarme m'a offert des fleurs !).  

padena,cercle occitan del quercorb

Une fois les enfants couchés, la soirée a pu se poursuivre avec un florilège « d’historias pebradas » qui a laissé le public sur le flanc et les larmes aux yeux. « Quand un poble es capable de se trufar d’el dins sa lenga, es un poble major ! » (orthographe non garantie). Sur ces bonnes paroles, Padena quittait la scène et concluait une nouvelle et belle soirée concoctée par le dynamique Cercle Occitan del Quercòrb. « La plus perdue des journées est celle où l’on n’a pas ri » disait l’autre. Vendredi à Chalabre, nombreux étaient ceux qui n’avaient pas perdu la soirée.

padena,cercle occitan del quercorb

27.02.2017

Une petite Maëlys est née

maëlys le follMaëlys Le Foll est rentrée à la maison.

Un jolie petite fille prénommée Maëlys Anne Mathilde, a vu le jour le vendredi 10 février à Narbonne, pour le plus grand bonheur de Frédéric Le Foll, chargé d'affaires à Castres Equipement, et de Lise Chevallier, auxquels nous présentons de sincères félicitations. L’heureux événement a eu pour cadre la maternité de l'hôpital de Narbonne où maman travaille, et où Maëlys, 53 cm pour 3.540 kg, est aussitôt devenue le centre de toutes les attentions.

Sincères compliments à la famille, aux grand-parents, Anne et Marc Chevallier résidant à Tulle, Mathilde et Michel Le Foll domiciliés hameau du Cazal à Chalabre. Des souhaits de prompt rétablissement accompagnent la maman, avec nos meilleurs voeux de santé et bonheur à Maëlys.

06:00 Publié dans Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maëlys le foll |  Facebook | | |

26.02.2017

Football : Le FCC à domicile, enfin !

Cet après-midi et à la faveur de la 15e journée de championnat de première division, le FCC I aura l’avantage de recevoir sur sa pelouse du stade Lolo Mazon. Une opportunité qui ne s’était pas présentée depuis bien longtemps, puisqu’il faut remonter au 27 novembre 2016, pour voir les « bleu et blanc » évoluer à Chalabre. L’adversaire du jour sera l’équipe de l’AS Saissac-Cabardès, formation qui partage les dernières places du général avec le FCC I. Ce match entre mal classés sera arbitré par Romain Marty, coup d’envoi à 15 h.

En ouverture (12 h), les réservistes du FCC II (8e) seront opposés à l’Etoile Sportive Fanjeaux II, équipe qui ferme la marche au général de deuxième division. Le match sera dirigé par Otmane El Ghourraf.

fc chalabre football

Photo archives, FCC-Saissac 11 mai 2014.

06:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fc chalabre football |  Facebook | | |

Rugby : L'USCKBP en terres toulousaines

Aujourd'hui dimanche 26 février, l'USCKBP XV sera opposée  au Toulouse Athlétic Club/La Fourguette, sur la pelouse du stade des Gironis à Toulouse. Benoît Laule sifflera le coup d'envoi à 15 h.

usckbp rugby

Photo archives, USK-TAC, saison 2006-2007.

05:55 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usckbp rugby |  Facebook | | |

Pierre Madic, bâtisseur de maisons à emporter

L’article qui suit avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 8 février 2002.

Pierre Madic Une fois bâtie, la maison sera démontée pour être livrée clé en main à son futur propriétaire (Photos archives, Février 2002).

Il existe à l’orée de la forêt de Rivel, un chantier singulièrement original qui recevait tout dernièrement la visite des élus de la communauté de communes du Chalabrais. Emmenée par Danièle Wyrwich et MM. Gaston Bauzou, Lucien Clergue, Jacques Laffont, Roger Rosich, Jean-Pierre Salvat, et Jacques Montagné, conseiller général, la délégation est venue saluer le travail de Pierre Madic, maître artisan installé sur les hauteurs du Riveillou depuis 1999.

pierre madic

Pierre Madic (à gauche), a accueilli les élus du pays chalabrais.

Animé par le désir de promouvoir l’usage du bois de construction, Pierre Madic bâti des maisons à partir d’essences locales, maisons qui une fois érigées, seront démontées pour rejoindre une destination finale, choisie par le commanditaire. Dans un univers où le béton est roi, Pierre Madic, ancien ingénieur au CNRS, veut redonner au bois toutes ses lettres de noblesse : « De plus, retirer le bois du cycle naturel pour l’employer dans le bâtiment, retarde sa transformation en CO2 par décomposition. Par la charte signée en 2001 avec les pouvoirs publics et les syndicats professionnels du bâtiment et des travaux publics, les constructeurs se sont engagés à augmenter de 10 % la part du bois dans les bâtiments, proportion portée à 12,5 % en 2010. Cette mesure permettra de retirer du circuit sept millions de tonnes de CO2 par an ».

pierre madic

Bien évidemment, les contraintes techniques sont nombreuses, chaque pièce de bois est un petit chef-d’œuvre qui sera référencé avant un assemblage final harmonieux et millimétré. Et si le prix de revient d’une telle construction est 10 % plus cher qu’une maison traditionnelle, l’entretien est moindre et l’isolation garantie à toute épreuve. Pour l’heure, le carnet de commandes est bien rempli, les contacts nombreux, et la dernière production en date de Pierre Madic est partie cette semaine vers les Alpes de Haute-Provence.     

25.02.2017

Badaluc XLIX confirme sa venue les 15 et 16 avril prochains

badaluc,carnaval 2017 chalabre« Fais du feu dans la cheminée, Badaluc revient chez nous » (Carnaval 1999, Badaluc XXXI, l'Indien).

La joyeuse compagnie des solistes de l’OPVC, de retour en Kercorb au terme d’une tournée triomphale dans les capitales européennes, n’a pas voulu garder le secret plus longtemps. A la faveur d’une conférence de presse tenue au pied même de l’avion qui les ramenait depuis les Iles Badalucques jusqu'au tarmac de la piste de Saint-Antoine, nos virtuoses de la croche et du contre ut ont offert aux Chalabrois une incroyable révélation : « Badaluc existe, nous l’avons rencontré ! ». Pour preuve, Badaluc le 49e de la lignée, a accordé une interview exclusive aux artistes chalabrois. Les exigences en espèces sonnantes et trébuchantes de ces derniers étant abusives (comme d'habitude !), seuls quelques extraits ont pu être monnayés, portés à la connaissance de toutes et tous.

badaluc,carnaval 2017 chalabre

(Carnaval 2003, Badaluc XXXV, le Juge)

OPVC : « Son éminence nous fera-t-elle l’honneur d’une visite sur les cours chalabrois en 2017 ? ». Badaluc : « Cette question ! Chaque année vous me faites flamber, mais vous savez bien que je brûle toujours du désir de revenir dans votre belle ville de Chalabre. Et cette complicité entre la musique et les masques, c’est un pur bonheur ! ».

badaluc,carnaval 2017 chalabre

(Carnaval 2000, Badaluc XXXII, le Magicien)

OPVC : « Vous devez avoir beaucoup de frais avec tous ces déplacements ? ». Badaluc : « Ne m’en parlez pas. De Limoux à Santa Cruz de Tenerife, de Rio à Nice, de Venise à Chalabre, je me ruine en billets d’avion. Sans parler des costumes, que je ne met qu’une fois puisque c’est toujours la même histoire avec vous, je finis sur le gril. J’ai heureusement une incomparable équipe de costumiers, Lagerfeld peut aller se rhabiller. Quant à vous, les musiciens, je peux dire que vous me revenez plutôt cher : et vas-y que je me costume, que je me maquille, que je me désaltère, et bien sûr c’est moi qui paye ! ».

OPVC : « Cher Badaluc, quelle sera la date de votre arrivée ? ». Badaluc : « J’ai prévu de séjourner à Chalabre les 15 et 16 avril prochains, j’y serai chez moi, aux côtés des miens, de ceux qui respectent la fête et la tradition et qui ne se sont jamais nourris de rancunes. Longue vie aux Fécos, à très bientôt, j’arrive ! ».

badaluc,carnaval 2017 chalabre

(Carnaval 1994, Badaluc XXVI, le Touriste)

24.02.2017

Un jour, une image

Borne Villefort 001.jpgLes catadioptres sont en fleurs (photo archives Novembre 1998, croisement Villefort-col des Tougnets).

Si la nature reprend toujours ses droits, il lui arrive aussi en certaines circonstances, de dépasser un peu les bornes. Comme il avait été permis de le constater en novembre 1998, en bordure d’une route départementale du Chalabrais où quelques repères réfléchissants de la D.D.E s’étaient retrouvés étêtés par la poussée de racines en quête d’air et de lumière.

Une éclosion peu ordinaire, qui nous laisse apprécier le louable effort consenti par Dame Nature, soucieuse d’apporter une note esthétique en marge d’un austère macadam.

Borne Villefort 002.jpg

    

 

06:00 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |