20.02.2017

C’était hier : Famille nombreuse, famille heureuse

Sous ce titre faisant référence à un titre des années 1990 interprété par les Négresses Vertes, l’article qui suit avait paru dans l’Indépendant, édition du lundi 24 février 1997.

Valentin Février 1997 001.jpgDans les bois de Mauléon, Brigitte sert de guide à Valentin (Photos archives, Février 1997).

Des steppes mongoles à la pampa argentine, ou les marais de Camargue, « le cheval est la plus noble conquête de nos rêves » (anonyme). Tout seul dans son coin, l’âne rêve et s’il n’est pas jaloux, il en veut un peu à certaines idées reçues qui ont la peau vraiment dure. Ce pauvre vieil âne, qui doit sa réputation à la stupidité dont il aurait fait preuve dans le jardin d’Eden, incapable de répondre à Dieu, qui lui demandait son nom.

Plus près de nous et dans la chaleur d’une écurie ayant abrité autrefois des étalons royaux, se trouve depuis quelques jours, un adorable petit Valentin, ânon à croix de Saint-André, né une poignée d’heures avant la fête des amoureux. Cet heureux événement dont maman Brigitte n’est pas peu fière, est venu agrandir le riche et sympathique cercle des protégés de notre ami René.

Valentin Février 1997 002.jpg

Tel un Bambi à longues oreilles, Valentin gambade sur les hauteurs qui dominent le vieux Chalabre et n’oublie pas de s’accorder un peu de sieste sous les premiers rayons d'un soleil de retour aux affaires. Une petite semaine d’existence et Valentin sait déjà qu’il est des joies simples aux côtés desquelles il ne faut pas passer, voilà qui est loin d’être bête.

Les commentaires sont fermés.