09.02.2017

La colère des maires du Kercorb

Etat-civil. Les habitants devront aller jusqu'à Quillan ou Axat pour renouveler leur carte d'identité. Les élus du Kercorb protestent.  

Maires du Kercorb 2 février 2017.JPGLes élus de la circonscription demandent au préfet de reconsidérer sa décision.

La Préfecture de l’Aude vient de communiquer la liste des onze villes audoises habilitées à délivrer les cartes d’identité. Sur le territoire de la communauté des Pyrénées audoises, les deux villes retenues sont Quillan et Axat, des communes « situées à seulement douze kilomètres de Quillan » font remarquer les élus de l'ancien canton de Chalabre. Ces derniers contestent fermement cette décision qu'ils considèrent « très curieuse et qui ne prend absolument pas en compte la réalité géographique de ce territoire de 64 communes, qui est un des plus étendus de France. Par ailleurs les habitants du nord du Kercorb doivent franchir le col du Portel pour se rendre à Quillan ou Axat : une difficulté supplémentaire en hiver ».

Ces élus du Kercorb déclarent : « Comment accepter un tel choix incohérent, qui exclut une grande partie de la population rurale ? Faut-il rappeler que Chalabre, ancien chef-lieu du canton du Kercorb compte 1110 habitants, alors qu’Axat compte 600 habitants. Faut-il rappeler que 4000 citoyens vivent sur le Kercorb ? La population (souvent âgée) du Kercorb, devra donc se déplacer à l’autre extrémité de la communauté de communes des Pyrénées audoises !!! »

Dans leur communiqué, ils s'adressent au préfet en ces termes : « Monsieur le Préfet, les femmes et les hommes de ce territoire ont aujourd’hui le sentiment d’une grande injustice. Ils méritent tout autant que chacun, un égal accès au service public, et au nom de ce principe d’égalité, les maires des quinze communes du Kercorb vous demandent de bien vouloir reconsidérer votre décision afin d’habiliter l’ancien chef-lieu du Kercorb à la délivrance des cartes d’identités, et de s’équiper du dispositif de recueil ». 

Commentaires

En supprimant les services de proximité aux citoyens les mairies perdent un peu plus de leur compétence et la commune s'éteint petit à petit..

Écrit par : Rockabilly | 11.02.2017

Les commentaires sont fermés.