01.02.2017

Le maire de Chalabre s’exprime sur le dossier de la maison de santé

Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre et vice-président de la communauté de communes des Pyrénées audoises :

« J’ai lu avec intérêt le courrier des professionnels de santé du Kercorb qui s’interrogent sur l’enlisement du volet immobilier de la maison de santé de Chalabre. Le comité de sélection de l’agence régionale de santé a en effet labellisé ce projet de MSP du Kercorb en 2012, et nous pouvons comprendre leur colère, et je partage entièrement leur crainte. Il est en effet urgent d’ouvrir une bonne fois pour toutes ce dossier, pour répondre à une désertification médicale qui s’accélère : c’est une priorité pour le gouvernement…, ce doit être aussi la priorité pour notre territoire rural.

En effet dans notre pays, le nombre de médecins libéraux a chuté de 4% entre 2005 et 2013, alors que la population française vieillit et que les besoins continuent de croître. Aujourd’hui les conditions de travail actuelles rebutent les nouvelles générations qui revendiquent désormais le regroupement de libéraux dans une seule structure : les 1200 maisons de santé construites sur notre territoire préfigurent la médecine libérale de demain : une médecine exercée dans un cadre collectif.

Nous, les élus communautaires, avons la responsabilité d’anticiper ces bouleversements pour prendre les bonnes décisions en matière d’offre de santé. La qualité du développement de notre territoire dépendra de la pertinence de nos décisions, notamment en matière d’offre de soins. Trois maisons de santé ont été validées sur le territoire de la communauté de communes des Pyrénées Audoises. Celle d’Axat est réalisée, celle d’Espéraza en cours de construction doit être livrée courant deuxième semestre 2017, et désormais il faut enfin construire celle de Chalabre. Ce n’est même pas une question d’ambition, mais une question de bon sens élémentaire. On ne peut indéfiniment évoquer la désertification médicale…. Les citoyens exigent à un moment donné des actes.

La municipalité de Chalabre consciente de l’urgence de la construction d’une maison de santé sur le Kercorb a déjà pris en charge la démolition de l’ancienne usine Franzone (initialement celle-ci était prévue dans le plan de financement de la communauté de communes du Kercorb) et elle va aussi acquérir la maison attenante à la future maison de santé, justement pour faciliter le projet : l’engagement de la commune est à la hauteur de l’enjeu de ce dossier. Dès lors que les obstacles techniques ont été levés par la municipalité de Chalabre, ce dossier qui ne présente pas de difficultés majeures doit être traité dans le court terme.

Il en va de notre responsabilité, et je ne doute pas un seul instant, de la clairvoyance et de la volonté de mes collègues élus de la communauté de communes des Pyrénées audoises de tout mettre en oeuvre, en collaboration avec les professionnels de santé, pour que cette Maison de santé puisse enfin voir le jour, dans le seul intérêt des citoyens du Kercorb ».

maison de santé pluridisciplinaire du kercorb

Photo archives, 28 juillet 2009

maison de santé pluridisciplinaire du kercorb

Photo archives, 23 février 2012

Commentaires

C'est vrai qu'il faut passer un peu de pommade à ces chers élus de communauté de communes des Pyrénées audoises après leur avoir dit la vérité, ils ont été heurtés !!!

Écrit par : Lopez | 01.02.2017

en même temps vouloir faire du neuf au fond d'une ruelle étroite potentiellement inondable, sur 2 étages vu la place disponible et pour être "raccord" avec les habitations mitoyennes, sans trop de places de parking à proximité (et quand elles sont libres...), le tout pour rester au coeur de chalabre et proche de la pharmacie, eh bien je peux facilement croire que ça pose des problèmes techniques et soulève certaines questions ou doutes sans pour autant remettre en cause l'honneteté et les compétences des élus de la communauté des communes des pyrénées audoises...

Écrit par : maso | 02.02.2017

Bonjour,

Habitant Espéraza, je pourrais vous confirmer que cela fait 5 ans que les 2 municipalités différentes travaillent au projet, en premiere donne Mairie seule et ensuite ils ont basculé tout cela à la Comcom.
Les aides avaient été accordées mais toujours des problèmes et enfin je pense que cela va être effectif avant la fin de l'année.

Sur Espéraza des médecins et l'équipe de l'ancienne municipalité se sont beaucoup investis pour trouver des fonds et surtout des services : médecins (je pense qu'ils seront 5 sur le site ) et d'autres services, dentiste....

Donc si tout est bien bouclé et une grande envie des locaux cela va se faire. Mais il faut du temps, ce n'est pas bricole.

Écrit par : huillet gilbert | 02.02.2017

Les commentaires sont fermés.