22.01.2017

Maison de santé : La colère des professionnels de santé

L’article mis en ligne aujourd'hui a été publié samedi 21 janvier dans l’Indépendant. Il est signé par Françoise Peytavi, journaliste à l’agence de Limoux.

Ils ne croient plus aux raisons techniques invoquées depuis 4 ans.

Les professionnels de santé du Kercorb sont en colère. La Maison de santé prévue à Chalabre peine à voir le jour.

association des professionnels de santé du kercorbPierre Henri Franzone, président de l’association des professionnels de santé du Kercorb, sur le terrain de la future maison médicale.

« Nous profitons de cette période électorale pour sensibiliser les élus à ce problème de santé publique et informer la population des difficultés que nous rencontrons sur le territoire pour voir éclore ce projet médical de première nécessité », s’indigne le président de l’association Santé dans le Kercorb, Pierre Henri Franzone, pharmacien à Chalabre. Les professionnels de santé du Kercorb rappellent dans leur lettre ouverte les engagements du gouvernement : « Pour lutter contre la désertification médicale du territoire rural, le gouvernement a mis en place une politique visant à construire des maisons de santé… L’enjeu est important… Les populations exigent la présence de professionnels de santé pour demeurer sur place... » Ils relatent la genèse d’un projet qui a pris beaucoup de retard : « Sur le canton de Chalabre, le dossier professionnel de la MSP du Kercorb présenté par les professionnels de santé au comité de sélection est labellisé depuis octobre 2012 par l’Agence Régionale de Santé. La communauté de communes du Chalabrais de 2012 à 2013, puis la communauté de communes des Pyrénées Audoises de 2014 à ce jour, ont la responsabilité du volet immobilier du projet. Depuis la labellisation : deux cabinets d’architectes se sont succédés, deux demandes de permis de construire ont été déposées, un second dossier de financement est en cours d’élaboration le premier dossier accepté devenant hors délai, de nombreux votes de conseil communautaire ont validé le projet, des réunions et des rencontres ont eu lieu,… sans résultats. »

Les professionnels de santé ont écrit à plusieurs reprises aux présidents des communautés de communes successives pour alerter sur des freins injustifiés, qui selon eux, pourraient nuire au projet, courriers restés sans réponses. Aujourd’hui l’association accuse : « Le dossier piétine en raison de problèmes techniques et politiques, et il est impératif que les élus de la communauté de communes des Pyrénées Audoises manifestent une réelle volonté pour faire enfin aboutir ce dossier : on ne peut se retrancher indéfiniment derrière des considérations techniques. Les habitants du Kercorb ne pourront accepter, ni comprendre les raisons qui bloquent ce dossier depuis 4 ans, d’autant que la municipalité de Chalabre a déjà financé la démolition de l’ancien bâti (initialement prévue dans le plan de financement) et qu’elle va acquérir la maison mitoyenne pour faciliter la construction. Par ailleurs il faut préciser que la construction de cette structure est principalement financée par les subventions (jusqu’à 80%) et le reste est financé par un emprunt remboursé par les loyers des locataires, médecins, kiné… »

Les professionnels de santé s’interrogent sur la volonté de la communauté de communes des Pyrénées Audoises de mener à bien ce projet. Officiellement, les membres de l’association se demandent s’il ne serait pas question de politique derrière ce retard.

« Nous nous devons de faire bouger les lignes, la politique dans ce genre de dossier ne devrait pas rentrer en ligne de compte. Sans la Maison de santé aucun médecin ne viendra s’installer chez nous. »

Commentaires

Liberté, Égalité, Fraternité ?
L'intercommunalité devait être au service des communes...

Écrit par : rockabilly | 22.01.2017

Excellent article qui pose la question centrale, au-delà de l'importance vitale du projet pour notre commune: quel intérêt, pour Chalabre, d'être rattaché à la communauté de communes des Pyrénées Audoises; ou les limites de l'intercommunalité !

Écrit par : JMamet | 23.01.2017

Les commentaires sont fermés.