10.01.2017

C’était hier : Gilbert Brunel raccroche les gants

L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 9 janvier 2007.

collège antoine-pons,gilbert brunelUne coupe et un diplôme pour Gilbert Brunel, recordman de sélections (Photo archives Décembre 2006).

S’il est un rendez-vous incontournable inscrit en lettres capitales dans l’agenda des élèves et des professeurs du collège Antoine Pons, c’est bien le tournoi de hand-ball opposant autour du solstice d’hiver les potaches à leurs enseignants. Un challenge par lequel une saine tension s’installe pour monter crescendo, avant l’explication suprême dans l’enceinte du gymnase municipal. Cette année encore, la transition vers l’an neuf n’aura pas dérogé à la règle, agrémentée par un jubilé en l’honneur du gardien des gardiens, maître incontesté des surfaces de réparation qui aura ce faisant préservé la réputation de maintes générations d’enseignants. Fort de ses trente sélections comme dernier défenseur et dans la perspective d’un départ à la retraite annoncé pour l’été prochain, Gilbert Brunel disputait ainsi son dernier tournoi sous les couleurs du « Teacher’s Team». Une équipe composée autour de Mmes Monique Rault et Dhorine Vidé, de MM Yannick Callat, Thibault Poli et Patrick Rault.

Bel ensemble invité à relever les trois défis lancés par les élèves de 3°, lesquels présentaient trois formations (garçons, filles, mixte) avec la ferme conviction de désarçonner la hiérarchie. Peine perdue pour nos potaches qui allaient s’incliner face à la détermination affichée par les partenaires d’un gardien une fois encore en état de grâce, surpris une fois une seule, pour un goal-average final et sans appel de 19 à 1.

Une nouvelle « perf » à l’actif du « goalkeeper » Gilbert Brunel qui était illico élu homme du match avant de se voir remettre par des élèves vaincus mais dignes, un Diplôme d’or dédicacé en souvenir de trois décades au top. Alors, pour la deuxième fois de l’après-midi, les collégiens réussissaient à prendre leur professeur d’anglais à contre pied, grâce à une très sympathique et imparable combinaison. Le dos tourné au tableau d’affichage, les équipes en lices ont clôturé leur intermède sportif autour du traditionnel goûter.

Les commentaires sont fermés.