28.12.2016

C’était hier : Les Foulées du Kercorb mettent un terme à la saison

L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 27 décembre 2006. Cette petite inversion dans la rotation des aiguilles du chrono, permet d’adresser un salut amical aux anciens fondeurs du Chalabrais, et de souhaiter bon vent aux nouveaux représentants des Foulées du Kercorb, officiellement réunis sous la présidence du Vétéran Jean-Pierre Silvestre, depuis le 11 juin dernier.

foulées du kercorbLe quatuor chalabrois a bouclé l’année à Ramonville-Saint-Agne (photo archives décembre 2006).

Bien que les rendez-vous soient plutôt rares en décembre, les fondus de macadam voulaient à tout prix boucler cette année en compagnie des aiguilles du chrono. En cherchant bien, les sociétaires chalabrois ont fini par se procurer un dossard sur les berges du canal du Midi, là-bas du côté de Ramonville-Saint-Agne.

Cette dernière sortie pour les Foulées du Kercorb était surtout une grande première pour Laurent Mamet, présent dimanche 17 décembre au départ de son premier 10 « bornes ». Une course impeccablement organisée depuis quatre ans par les sapeurs-pompiers de Toulouse, et baptisée Ronde du Feu. Rendez-vous de décembre auquel l’ami « Lolo » lui-même soldat du feu à Chalabre se devait de participer, malgré une fête de Sainte-Barbe célébrée la veille aux côtés de ses partenaires du centre de secours Jean-Cabanier. A l’heure dite et sous un ciel bas et menaçant, Laurent et ses compagnons coureurs de fond ont pris place parmi les 753 concurrents invités à défier le chrono sur un parcours urbain tracé dans le centre de Ramonville et le port du canal. Une dernière course contre le temps qui a vu Thierry Noy boucler la Ronde en 43’ 37’’, devant Laurent Mamet crédité d’un résultat très prometteur (1 h 00’ 44’’), tandis que la féminine de l’équipe Muriel Noy, franchissait la ligne en 1 h 01’ 36’’, à peine éprouvée par l’effort. Quatrième larron sollicité pour officier en tant que « lièvre », le président des Foulées passait sous le portique d’arrivée en 42’ 46’’. Une boisson chaude et quelques étirements plus tard, les « Macadam Kerc’ Boys » avaient tiré un trait sur cette année 2006, le regard déjà tourné vers de futurs objectifs.                  

Commentaires

MERCI MOMO

Écrit par : MAMET | 29.12.2016

Les commentaires sont fermés.