14.11.2016

Les enfants ont rendu hommage aux morts de la Grande guerre

11 novembre 2016 chalabreLorenzo Gazza et Cyrielle Not ont évoqué la mémoire de leurs aînés.

Le 98e anniversaire de la fin du premier conflit mondial a été célébré vendredi 11 novembre en présence des anciens combattants, d’une délégation du conseil municipal, de l'adjudant Franck Dessimoulie, chef de la brigade territoriale autonome, du gendarme adjoint volontaire Garance Colomer, et des pompiers du centre Jean Cabanier, emmenés par le lieutenant Jean-Marie Lafitte.

11 novembre 2016 chalabre

Partitions et instruments des musiciens de Batucada, à l'épreuve de la pluie.

Musique et porte-drapeaux en tête, le cortège s’est rendu au monument aux Morts, où un hommage a été rendu aux victimes. Après le dépôt de gerbe et une minute de silence observée à la mémoire des enfants de Chalabre tombés au combat, Jean-Jacques Aulombard maire, puis Lorenzo Gazza et Cyrielle Not, ont donné lecture de messages de paix. Messages auxquels la nombreuse assistance a été sensible, aux côtés de citoyens britanniques venus partager cette journée du souvenir.

11 novembre 2016 chalabre

Poppy à la boutonnière, Martin, wife and father, from Birmingham, se sont associés à la cérémonie.

Gérard Canal citait alors le nom des huit Chalabrois « Morts pour la France » au cours de l’année 1916 : Antonin Salvetat, le 11 mai au massif du Mort-Homme (Verdun), François Magna dit Paul, le 20 mai à Damloup-Haudinville (Meuse), Jean-Amaury-Hyacinthe de Mauléon-Narbonne-Nébias, le 22 juin lors du raid aérien de « Carlsruche » (Bade-Wurtemberg), Pierre Silvestre, aumônier, le 4 juillet (hôpital militaire), Joseph Tourtrol, le 5 juillet à Verdun, Raymond Rigaud, le 1er août à Bras (Meuse), Antoine Sérié, clairon au 46e Bataillon de chasseurs à pied, le 4 septembre à Cerisy-Gailly (Somme), et Gustave Bigou, soldat au 36e Territorial d’Infanterie.      

Le cortège s’est ensuite rendu au mémorial du cimetière Saint-Pierre où une rose rouge, déposée par les enfants, est venue fleurir les onze tombes du Carré militaire. Ils étaient partis persuadés que cela ne durerait pas, 64 d’entre eux ne reviendront jamais. Tués le 25 août 1914 à quelques heures d’intervalle, Jean Abat sergent-major au 10° R.I et Henri-Pierre Cavaillès soldat au 261° R.I. furent les deux premières victimes chalabroises d’une guerre qui devait être la « Der des der ».

11 novembre 2016 chalabre

Pendant la lecture du message du secrétaire d'état.

11 novembre 2016 chalabre

Les pensionnaires de la caserne Jean-Cabanier.

11 novembre 2016 chalabre

11 novembre 2016 chalabre

11 novembre 2016 chalabre

11 novembre 2016 chalabre

11 novembre 2016 chalabre

11 novembre 2016 chalabre

Pablo a déposé une rose sur la tombe de son arrière-arrière-grand-père.

11 novembre 2016 chalabre

Sonneries parfaites, en toutes circonstances.

Les commentaires sont fermés.