08.08.2016

Le fair-play à l’affiche du « Bouclier Raymond Fort »

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016Une XIIe édition très disputée, enlevée par Bernard Coste, Olivier Garcia et les Cissou Boys de Montpellier.

Samedi 23 juillet, émotion et beau jeu étaient réunis sur la pelouse du stade Lolo Mazon, à l’occasion d’un rendez-vous inscrit depuis 2005 dans le cadre des fêtes du plus prisé des hameaux du Kercorb. Après l’arrivée, le jour d’avant, d’un train en gare du Cazal, le match de rugby organisé pour l’attribution du « Bouclier Raymond-Fort », aura permis d’honorer la mémoire d’un grand serviteur de l’USC XV, disparu le 12 avril 1997.

L'affiche du jour donnait aux footballeurs du FCC l’occasion d’échanger quelques ballons, à la faveur d’un match d’ouverture précédant l’entrée en lice d’un ballon ovale convoité par la jeune garde de l’US Kercorb-Bastide-Peyrat, opposée à une sélection de vétérans en devenir (Over 35 pour les initiés).  

Le bouquet final, fiévreusement attendu par la chambrée ceinturant le Maracana du Tataoubas, sera offert par le duel opposant les « Cissou Boys » de Montpellier, aux « Badalucs » du Kercorb. Un match plein, foisonnant de gestes techniques, lesquels auront relégué au second plan, l’apathie des officiels du club de la « Ressègue ».

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Au diapason, Romain et Christian sifflaient le trille final avant d’ouvrir sur Titou Cnocquart, président délégué des Badalucs, pour un hommage à Jean Plauzolles, Patrice Rodriguez et Pierrot Calvet, amis dernièrement disparus. La remise des récompenses permettra à Fabrice Canal, ambassadeur du FCC XI, de remettre un superbe bouquet de fleurs à Alice, fidèle marraine de l'événement, entourée de ses filles, tandis que le Bouclier Raymond-Fort reprenait un billet en direction de la place royale du Peyrou.

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Auparavant, était décerné le trophée de la « Passe de maçon » à Philippe Saboye, riche de ses racines cazaliennes (photo ci-dessous), le trophée du « Crochet dévastateur » étant réservé pour l’édition 2017.

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Badalucs de la première heure, l’ami « Jeandeu », aidé par Serge et Henri, prenaient le relais avec une distribution de rafraîchissements. Avant que les notes de musique distillées par la banda Entre-Nous, héritière de la mythique banda de l’OPVC, ne guident l’assemblée vers la Grand-Place.

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Henri, Serge, " Jeandeu ", les vieilles branches historiques des Badalucs, aux côtés d'Alice, leur marraine.

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Fabrice Redon tout en percussion.

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Une chouette ouverture, à mettre au crédit de Sébastien Not.

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Bernard Gallay, alias Vasco de Gama, alias le Poulpe, ouvre sur Alain Thierry, pour les Cissou Boys de Montpellier. 

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Contact imminent entre Titou Cnocquart et Laurent Piquemal.

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

Une balle grattée par les Cissous, au nez et à la barbe des Badalucs, lesquels sont un peu " short " sur ce coup. 

fêtes du cazal 2016,bouclier raymond-fort 2016

No stress pour Christian Laffont, arbitre au cœur d'une action, emmenée par Olivier Garcia, avec le soutien de Bernard Coste et Alain Thierry.

Un album-photos « Bouclier Raymond Fort 2016 » a été mis en ligne.

Les commentaires sont fermés.