02.08.2016

Germaine Joulié n’est plus

germaine joulié,christiane et dédou mametLundi 11 juillet, l’église Saint-Pierre accueillait une assemblée venue rendre un dernier hommage à Germaine Joulié, décédée le 9 juillet à Mirepoix, à l’âge de 98 ans. Née à Tayrac (Lot-et-Garonne), le 21 février 1918, dans une famille d’agriculteurs émigrés de l’Aveyron, elle grandira aux côtés de ses sept frères et sœurs, avant de reprendre la propriété familiale, en 1945. Femme d’exception, elle s’était adaptée au difficile travail de la terre, gérant seule son exploitation, et assurant dans le même temps l’éducation de ses deux filles, Eliette et Christiane. Des problèmes de santé l’ayant obligé à s’éloigner de son cher cadre de vie, elle résidera dans le Chalabrais de 2007 à 2011, accueillie chez Christiane Mamet, sa fille, avec Dédou, à la villa de Lescale.

Ses quatre petits-enfants gardent l’heureux souvenir de grandes vacances chez Mamie Germaine, de son sens de l’accueil, de sa poule au pot, de ses tartes aux pommes. Parfois obligée de gronder tout ce petit monde, trop excité par des retrouvailles mises à profit pour apprendre à conduire une 4 L dans la cour de la ferme, ou à tirer au fusil. Malgré l’âge et la perte de repères, elle n’en demeurait pas moins tonique et positive, résolument disposée comme à son habitude, à dénouer la moindre difficulté.

Au terme de la bénédiction, Germaine Joulié a été inhumée dans le caveau familial de Saint-Pierre où elle repose. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Eliette et Christiane, ses filles, à Gérard et Dédou ses beaux-fils, à ses petits-enfants et arrière petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

Les commentaires sont fermés.