01.06.2016

Sur la route avec les briscards de la Classe 48

classe 48 chalabreSous les ordres du starter. 

Tandis que les pointures du peloton cycliste des CCC partaient en excursion vers Villefort et les hauts du Mont-Lozère, la vieille garde, dépositaire des traditions et intrépide, se proposait de boucler une excursion frisant les 60 kms. Il revenait à « Papy rhum-pschitt », muni d’une dispense et d’un pistolet à bouchon, de donner le départ au bas de la Côte du Château, direction Villefort.

En démonstration sur les goudrons rugueux des routes du canton, le club des cinq franchira le col des Tougnets puis le col de Festes, avant de s’engouffrer dans la vertigineuse descente conduisant à Bouriège. En danseuse sur des vélos emmenés à coups de braquet grands comme ça, le quintet atteindra La Serpent et son église dédiée à Saint-Etienne.

Une pause naturelle plus tard, il était temps d’entrer dans Antugnac puis Espéraza, en compagnie d’une fine bruine, lâchée dès les premières pentes du col des Tougnets. Faciles à Rouvenac, hardis aux Burgades, les quarante-huitards réglaient leur retour vers le cours d’Aguesseau en file indienne et sans bavardages. Il suffisait de remiser les cycles entre la montgolfière, le carrosse de Cendrillon ou le Mirage 3000, et nos cyclistes en avaient terminé avec l’immuable sortie de l’Ascension (Merci à l'ami Marc Pont, exilé du côté de Montfort-l'Amaury, et qui a inspiré ces lignes). 

Commentaires

Quand les briscards de 48 et affinités Ascensionnent. De gauche à droite :
JPSylvestre : Court, roule et popote - Françis Amouroux : Des cannes en or - Christian Morales : Jambes et plume affûtées - Michel Raynaud : Reconverti dans l’arbitrage - Christian Lafont : Adepte du braquet et du civet - Roger Garros : Le technico-conseiller -
Et Marc Pont, l’expatrié contemplatif -

Écrit par : Marc | 02.06.2016

Vous n'avez pas changé les gars !
Mais je me demande si avec vos fringues de routiers sprinter belges, M. Hygounet a pu vous reconnaître de là haut, sauf le starter bien sur, toujours (au) centre même s'il a changé le ballon pour le pistolet à bouchon

Écrit par : Patrice Dupuy | 05.06.2016

Les commentaires sont fermés.