29.03.2016

Sonnac-sur-l'Hers : Julien Cathala n’est plus

julien cathalaLundi 21 mars, un dernier hommage était rendu à Julien Cathala, décédé à l’âge de 85 ans. Originaire de Dreuilhe (Ariège), où il était né le 5 mai 1930, il a juste quatorze ans lorsque l’occupant allemand investi la ferme des Vinsous, commune de Montjardin, où sa famille était installée. En ce 23 mai de tragique mémoire, au soir duquel le corps sans vie de son frère aîné Auguste est retrouvé au Roudié, Julien Cathala réussira à accompagner deux maquisards cachés sous le foin, jusqu’à l’Esturgat où ils seront pris en charge par le maquis local.

Lorsque la vie reprend, il exerce le métier d’agriculteur, puis poursuivra son activité dans les mines du pays castrais, avant de revenir vers la ferme de Ségovent où sa famille s’est depuis établie. Il rachètera la ferme dans le milieu des années 1950, et fonde un foyer avec Danielle Ferrié qu’il épouse à Saint-Benoît le 12 octobre 1964, avant de rejoindre Sonnac-sur-l’Hers en 1966. Tour à tour exploitant forestier et agriculteur, notamment à Nalzen et Montfort-sur-Boulzane, Julien Cathala effectuera ensuite des navettes avec le Pays d’Olmes et son industrie textile, avant de goûter à une retraite bienvenue.

Fer de lance du « Piqu’Avant » de Sonnac, passionné par la chasse et la nature, Julien Cathala a été accompagné jusqu’à sa dernière demeure par une nombreuse assistance recueillie, venue également apporter soutien et affection à ses proches.

Sincères condoléances à Danielle son épouse, à Didier, Christian et Marie-France ses enfants, Mickaël, Elodie et Sylvain ses petits-enfants, ses sœurs et frères, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

06:00 Publié dans Carnet noir | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : julien cathala |  Facebook | | |

Commentaires

dans les petits enfants de julien il y a aussi mickael, le fils de didier.

Écrit par : maso | 30.03.2016

Bonjour Maso,
Merci pour cette précision. Avec mes sincères excuses auprès de la famille de Julien.

Écrit par : Ch. M | 30.03.2016

Les commentaires sont fermés.